Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

BRITISH OPEN : LE BAROMÈTRE DES BLEU(E)S

Événements 23/08

Alors que Nour El Sherbini a confirmé sa main mise sur le squash féminin en remportant le British Open hier, Paul Coll a causé la sensation en interrompant la domination Égyptienne.

En l'absence de Camille Serme (forfait de dernière minute), aucun Français n'a atteint les quarts de finale, mais certains ont marqué des points à Hull. Tour d'horizon des performances des Bleu(e)s.

Article de Jérôme Elhaïk.

ALVES À LA HAUSSE, MASOTTI CONFIRME

MÉLISSA ALVES, UN TOURNOI RÉFÉRENCE. « Elle n'est pas forcément parvenue à reproduire ce niveau en compétition récemment, mais joue vraiment bien en ce moment à l'entraînement, » nous avait confié l'entraîneur national Philippe Signoret avant le British Open, à propos de Mélissa Alves (n°26 mondiale). Cette dernière était à la recherche d'une victoire référence depuis pas mal de temps, et son travail s'est concrétisé à Hull. Après un premier tour maîtrisé face à Marie Stéphan (n°69), elle l'a obtenue face à Nele Gilis (n°14), qui l'avait battue il y a quelques semaines à Washington. En s'imposant après 1h11 de combat (soit le match le plus long de sa carrière en PSA, signe de ses progrès sur le plan physique), la Guyanaise s'offrait ainsi un premier 1/8ème de finale sur un tournoi Platinum, après avoir déjà atteint cette marque au championnat du monde. « Je trouve que j'ai vraiment bien joué, c'est le genre de succès qui vous donne confiance pour la suite, » disait-elle après-coup. « J'ai su preuve de régularité tout en saisissant mes opportunités d'attaque au moment opportun, et ça a payé. » Le défi était encore plus grand deux jours plus tard face à la jeune Hania El Hammamy (n°7), que beaucoup d'observateurs désignent comme la future patronne du squash féminin. Après deux premiers jeux contrôlés par l'Égyptienne, cette dernière a très légèrement relâché son étreinte, permettant à la Française d'installer son jeu d'attaque et de montrer ce dont elle est capable. Malheureusement, Mélissa Alves n'a pas été en mesure de réduire l'écart, après avoir mené 9-3, puis 10-7. Finalement vaincue après un tie-break haletant, elle a néanmoins quitté l'Angleterre avec un bilan largement positif. On a hâte de voir la suite ...

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 1

Logiquement battue par Hania El Hammamy en 1/8ème de finale, Mélissa Alves (à droite) a néanmoins réalisé un excellent tournoi (Crédit photo : PSA World Tour)

BAPTISTE MASOTTI, DE PLUS EN PLUS SOLIDE. Baptiste Masotti (n°24) avait abordé le British Open auréolé d'un nouveau statut, celui de membre du top 25 mondial. « Je ressens un peu de pression, car je préfère être chasseur plutôt que chassé, c'est dans cette situation que je joue mon meilleur squash, » confiait-il après sa victoire au premier tour face à Joshua Masters (n°173). Le lendemain, son match face à Lucas Serme (n°36) sera un peu en dents de scie, cependant le Niortais va prendre nettement le dessus en fin de partie. Il s'offrait ainsi le droit de défier le numéro 1 mondial Mohamed El Shorbagy, pour la troisième fois en 2021. Après une entame équilibrée, l'Égyptien a pris le dessus en fin de premier jeu, mais ça n'a pas déstabilisé Baptiste Masotti. Grâce notamment à un festival sur ses attaques de revers croisées nick, il a fait la course en tête dans la deuxième manche et converti sa quatrième balle de jeu. Toujours aussi offensif, le Français a mis El Shorbagy dans les cordes par la suite, se procurant même deux occasions de prendre les devants. Malheureusement, un peu de précipitation de sa part, et l'expérience de son adversaire ont fait pencher la balance en faveur de ce dernier, qui va prolonger le "momentum" pour s'imposer en quatre jeux. Tournoi après tournoi, Baptiste Masotti affiche de plus en plus de régularité (c'était son troisième 1/8ème de finale de suite dans un "majeur") et se rapproche des meilleurs. Il devrait normalement être 21ème au prochain classement mondial, qui sera publié le 1er septembre.

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 2

Tournoi après tournoi, Baptiste Masotti (à gauche) se rapproche des meilleurs, à l'image de son 1/8ème de finale à Hull face au numéro 1 mondial Mohamed El Shorbagy (Crédit photo : PSA World Tour)

GRÉGOIRE MARCHE BUTE SUR DIEGO ELIAS. Ces derniers temps, Grégoire Marche (n°13) a acquis un niveau moyen qui lui permet d'avoir une certaine marge sur ses adversaires aussi dangereux que Borja Golan (n°31). Tout en admettant ne pas avoir eu de très bonnes sensations sur le court, le Français s'était imposé en trois jeux face au vétéran Espagnol. Le lendemain, la marche était beaucoup plus haute face à Diego Elias (n°8), de retour au top après une blessure à hanche et lauréat à Manchester la semaine précédente. Le Péruvien domine en début de partie, mais un relâchement de sa part permet à son adversaire de sauver plusieurs balles de premier jeu. Elias va néanmoins s'en sortir, et le Français ne parviendra plus à contrecarrer sa domination dans les deux jeux suivants. C'est un petit coup d'arrêt pour Grégoire Marche, qui avait posé de sérieux problèmes aux membres du top 8 mondial récemment. Néanmoins, celui qui a atteint les 1/8ème de finale lors de tous ses tournois en 2020-2021 devrait gagner un rang le 1er septembre, pour atteindre un nouveau meilleur classement en carrière.

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 3

Grégoire Marche (à droite) n'a pas trouvé la solution face à Diego Elias (Crédit photo : PSA World Tour)

FIN DE PARCOURS AU DEUXIÈME TOUR 

Depuis plusieurs années, Camille Serme est systématiquement la meilleure chance Tricolore dans les grands tournois. L'annonce de son forfait en raison d'une douleur au tendon d'Achille, quelques minutes avant son entrée en lice face à Danielle Letourneau, a donc été un coup dur. « Je suis bien sûr très déçue, mais il faut être raisonnable et rentrer en France pour effectuer des examens médicaux au plus vite, » a-t-elle déclaré. On espère que la n°4 mondiale sera sur pied rapidement, en vue des échéances à venir (CIB Egyptian Open, US Open etc.) « Cela faisait très longtemps que je n'avais pas enchaîné deux tournois de suite, » a confié de son côté Coline Aumard (n°25), référence à la blessure qui l'a écartée des courts pendant la majeure partie de la saison. Sur la lancée d'un quart de finale à Manchester, elle a confirmé ses belles dispositions en dominant Tessa Ter Sluis (n°66), puis en opposant une belle résistance à Sarah-Jane-Perry (n°6). « Je suis très satisfaite de ce que j’ai réussi à mettre en place, et je sais quels sont mes nouveaux objectifs pour continuer à progresser, » disait-elle après le match.

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 4

Même s'ils auraient souhaité aller plus loin, Coline Aumard, Victor Crouin, Mathieu Castagnet et Lucas Serme ont tenu leur rang en atteignant les 1/16ème de finale (Crédits photo : PSA World Tour)

Facile vainqueur de Ben Coleman (n°60) au premier tour, Victor Crouin (n°37) passait un bon test face au solide gaucher Raphael Kandra (n°25). Mené 2-0, le jeune Toulonnais est parvenu à inverser la tendance. Un cinquième jeu semblait même possible, malheureusement l'Allemand est parvenu à conclure dans le money-time de la quatrième manche. « Je suis déçu de la manière dont j'ai joué dans les moments clé, mais je vais en tirer les enseignements et aller de l'avant, » a-t-il confié. « Je sais que je suis compétitif à ce niveau, néanmoins je dois continuer à renforcer mon jeu pour pouvoir battre les joueurs du top 30 plus régulièrement. » Bientôt de retour à l'université d'Harvard, où il va effectuer sa quatrième et dernière année, le Français ne sera pas présent au CIB Egyptian Open, mais sera tête de série n°1 d'un tournoi Challenger 20 aux États-Unis début septembre. Ces derniers mois, Lucas Serme (n°36) a perdu la quasi-totalité de ses matches en cinq jeux. Sa victoire face à Dimitri Steinmann (n°53), après un marathon de 100 minutes, fut donc un énorme soulagement, d'autant que le Suisse avait fait la course en tête dans la manche décisive. « Je suis très fier d'avoir été au-delà de mes limites, dans un jour où je ne me sentais pas au mieux de ma forme, » disait-il. Le lendemain, il a de nouveau disputé cinq jeux face à son compatriote Baptiste Masotti (n°24), ce dernier prenant le dessus en fin de match. « Il y a beaucoup de positif et de leçons à tirer de ces tournois en Angleterre, et je suis optimiste pour la suite, » a conclu le joueur d'Annecy Squash. Mathieu Castagnet (n°27) est également passé près de la sortie au premier tour, étant mené 2-0 par l'Indien Ramit Tandon (n°55). « On ne sait jamais à quoi s'attendre avec lui, il peut rentrer cinq ou six points gagnants de suite et soudainement faire quelques fautes directes, » a confié le "French Warrior". « À partir du troisième jeu, je me suis efforcé d'être plus présent à l'avant, et de moins ouvrir le court car c'est ce qu'il affectionne. » En s'imposant en cinq jeux, il s'était donné le droit de défier à nouveau Diego Elias (n°8), qui l'avait sèchement battu au championnat du monde. Il a davantage inquiété le Péruvien cette fois-ci, mais ce dernier – de retour à son meilleur niveau après une blessure – a fini par prendre le dessus dans le quatrième jeu. 

LES AUTRES FRANÇAIS

Parmi les treize joueurs et joueuses Français à Hull, cinq n'ont pas franchi le premier tour.

Sur le papier, Énora Villard (n°45) avait gagné au change en affrontant Jasmine Hutton (n°44) plutôt qu'Hollie Naughton (n°18), suite à un changement dans le tableau. Néanmoins, la Cristolienne est tombée sur une joueuse en confiance et qui évoluait devant son public, s'inclinant en trois jeux. Ayant appris son intégration trois jours avant le début de tournoi, Marie Stéphan (n°69) n'avait pas eu la préparation optimale. Elle a livré une prestation correcte face à Mélissa Alves (n°26), mais sans pouvoir inquiéter sa camarade d'entraînement.

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 5

Sur les treize Français engagés au British Open, cinq ont vu leur parcours s'arrêter dès le premier tour (Crédits photo : PSA World Tour) 

En proie à des soucis physiques ces derniers mois, Benjamin Aubert (n°54) et Auguste Dussourd (n°57) ont très peu joué en 2021. Ils se sont logiquement inclinés face à des adversaires mieux classés - Eain Yow Ng (n°22) et Alan Clyne (n°42) - mais cette sortie leur a permis de se remettre dans le bain en vue des prochaines échéances. De son côté, Sébastien Bonmalais (n°59) n'a pas chômé la semaine dernière. Après avoir donné une belle réplique à Youssef Ibrahim (n°18) au premier tour du British Open, le Réunionnais a filé en Allemagne pour y disputer un tournoi Challenger 5, dont il était tête de série n°1. Il y a tenu son rang avec brio, s'imposant sans perdre le moindre jeu en quatre matches.

PAUL COLL MET FIN À LA SUPRÉMATIE ÉGYPTIENNE, NOUR EL SHERBINI TOUJOURS AU TOP

☛ C'est un tremblement de terre qui a retenti sur la planète squash dimanche : en finale du British Open, Paul Coll a non seulement décroché le plus grand titre de sa carrière (à 29 ans), mais est aussi devenu le premier joueur non Égyptien à remporter un "majeur" sur le circuit masculin depuis Miguel Angel Rodriguez lors du même tournoi en mai 2018*. C'est un sacre totalement mérité pour le Néo-Zélandais qui après avoir sorti le n°1 mondial Mohamed El Shorbagy en demi, a battu le n°2, Ali Farag, en finale. Chez les femmes, Nour El Sherbini confirme qu'elle est une joueuse hors normes. Diminuée par une blessure à l'adducteur depuis plusieurs jours, elle a retourné une situation compromise pour l'emporter en 5 jeux face à sa grande rivale, Nouran Gohar. Déjà victorieuse au Black Ball Open, à El Gouna et au championnat du monde, la numéro 1 mondiale réalise une année 2021 exceptionnelle.

*Cela représente un total de 22 tournois (Platinum et championnats du monde), sur une période d'un peu plus de trois ans.

FFSquash compte-rendu British Open 2021 Photo 6

Nour El Sherbini et Paul Coll, lauréats du British Open 2021 (Crédit photo : https://allambritishopen.com/)

☛ Prochain grand rendez-vous sur le circuit international, le CIB Egyptian Open (10-17 septembre), au pied des pyramides de Gizeh. De nombreux Français seront présents, et vous retrouverez comme d'habitude notre présentation quelques jours avant le début du tournoi.

< Retour