Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

COLINE AUMARD ET LUCAS SERME EN OR, DOUBLÉ POUR CRÉTEIL !

Événements 12/02

Le championnat de France Élite, qui avait lieu ce weekend au club 5R de Vendargues, a sacré Coline Aumard et Lucas Serme.

C'est le premier titre national pour les deux pensionnaires de l'US Créteil. Si celui d'Aumard était attendu après le forfait de Camille - soeur de Lucas - ce dernier a causé une belle surprise, venant à bout de Grégoire Marche à l'issue d'une somptueuse finale. Retour sur la dernière journée avec quelques uns des principaux protagonistes.

Article de Jérôme Elhaïk 

LUCAS SERME NE L'A PAS VOLÉ !

Il avait clairement annoncé son objectif, remporter le titre de champion de France. Alors qu'il affirme lui-même être en manque de victoires récemment sur le circuit professionnel, Lucas Serme a réalisé un match splendide pour venir à bout de Grégoire Marche, dimanche après-midi à Vendargues. Dominé dans le premier jeu par un Marche en jambes, le Cristolien a totalement inversé la tendance dans les deux suivants. Soutenu par le public dans un club dont il défend les couleurs depuis cette saison, le numéro 3 français trouve un nouveau souffle et domine nettement le quatrième jeu, pour égaliser à 2-2. Autrefois connu pour son style plutôt basé sur un gros physique et sur un jeu de relance, Serme prouve si besoin était qu'il a considérablement agrandi sa palette dans le cinquième jeu, prenant ses responsabilités au bon moment. Notamment sur la balle de match, où il rentre un superbe « nick croisé. » La joie est contenue, mais le bonheur est réel : alors que sa sœur Camille était absente cette année après huit titres consécutifs, il décroche son premier titre national, à 24 ans.

envol

Lucas Serme a pris son envol contre Grégoire Marche, au point de remporter son premier titre de champion de France

Lucas

Retrouvez un entretien avec Lucas Serme sur notre site mardi.

 

COLINE AUMARD : "PEU DE GENS AURAIENT CRU QUE JE SERAIS CHAMPIONNE DE FRANCE UN JOUR"

Elle était la grande favorite en l'absence de sa coéqupière Camille Serme : la joueuse de l'US Créteil Coline Aumard a remporté à 27 ans son premier titre de championne de France en battant logiquement la jeune Julie Rossignol, révélation du weekend. Entretien.

CA

Jérôme Elhaïk : Félicitations Coline, ça y est tu es championne de France pour la première fois.

Coline Aumard : Merci. Le championnat de France est toujours l'un de mes objectifs de la saison. Bien évidemment l'absence de Camille changeait la donne, mais les blessures font partie du sport, et j'étais celle qui était le plus prête le jour J. En tous les cas, je suis sûr d'être championne de France pendant au moins un an (rires) …

J.E. : Ton nom figure désormais au palmarès, est-ce important pour toi de laisser une trace dans l'histoire du squash français ?

C.A. : Au-delà de ça, ce titre me fait très plaisir car il y a pas mal de personnes qui n'auraient jamais cru que je serais championne de France un jour … Cette victoire, je la dédie à ma maman.

J.E. : Un petit mot sur le match ?

C.A. : À 5-1 pour moi dans le premier jeu, je me suis un peu relâché et ai perdu de la longueur de la balle, et elle a saisi ses chances pour revenir. La clé du match, c'était que j'impose mon rythme et que je joue vite, et à partir du moment où je suis parvenue à le faire, ça devenait compliqué pour elle.

CA

J. E. : Quelles sont tes prochaines échéances ?

C.A. : Je pars la semaine prochaine pour une grosse tournée, avec les qualifications du Windy City Open à Chicago, le Texas Open et enfin le 70 000 $ en Colombie.

J.E. : Quel est ton regard sur ta saison 2016-2017 pour l'instant ?

C.A. : Ma saison n'est pas mauvaise, mais c'est sûr qu'il me manque une perf sur une joueuse du top 15, contrairement à 2015-2016 où j'avais battu Sarah-Jane Perry au ToC.

J.E. : Pour toi, comme c'est le cas pour Lucas Serme, et pour tous les joueurs classés aux alentours de la 30-35ème place mondiale, la problématique est toujours la même, il faut intégrer le top 24 afin de rentrer directement dans les tableaux principaux des tournois World Series, et avoir davantage d'opportunités d'affronter des joueurs ou joueuses avec un classement légèrement supérieur au votre.

C.A. : Effectivement, devoir passer par les qualifications c'est difficile, car si on arrive dans le tableau, on a déjà deux matches dans les jambes et on est moins fraîche. C'est sûr que le côté aléatoire du tirage au sort est compliqué à accepter, mais on n'a pas le choix. Après je ne dis pas que je battrais les joueuses classées entre 15 et 25 à chaque fois si je les rencontrais, ce serait trop facile ! Le plus important est de saisir les opportunités quand elles se présentent. Et c'est ce que je vais devoir faire si je veux atteindre mon prochain objectif, m'installer durablement dans le top 25 (elle est actuellement 33ème). Et c'est aussi pour ça que je fais cette tournée, avec des tournois de dotations différentes : World Series, 35 000 $ et 70 000 $.

Coline

 

Après son exploit de la veille contre Chloé Mesic, Julie Rossignol s'est sèchement incliné contre Coline Aumard, malgré un bon premier jeu. Réaction.

JR

« Je suis un peu déçue, je ne pensais pas que ça allait se passer comme ça. Je me suis un peu énervée par moment, en partie parce que j'avais laissé beaucoup d'influx nerveux dans le match d'hier. J'ai eu du mal à me mettre dedans. Et j'avais en face de moi une adversaire qui a de l'expérience et qui s'y connaît (sic). Bien sûr, le bilan du week-end reste extrêmement positif, si on m'avait dit il y a quelques mois que je serais en finale du championnat de France, jamais je ne l'aurais cru ! En effet, ça va me donner de la confiance, j'ai beaucoup travaillé dernièrement et c'est bien de voir que ça porte ses fruits. La suite ? Je devais faire les qualifications d'un tournoi 5000 $ en Lettonie début mars, il faudra voir la gravité de ma blessure. Et je ferai peut-être une tournée en Afrique du Sud prochainement. »  

En battant Auguste Dussourd, Geoffrey Demont a décroché le bronze, sa première médaille en championnat de France. Réaction.

GD

« Je ne dirais pas que c'est une délivrance, plutôt une satisfaction. J'ai eu du mal à rentrer dans la partie, mais j'ai pensé au match de Lucas contre Auguste hier, où il était également mené 7-2, donc je me suis dit qu'il fallait que je donne tout pour remonter et ça a marché. Tout n'est pas parfait, j'ai encore fait quelques mauvais choix aujourd'hui, et je pense que je m'en sors grâce à ma combativité. Auguste a beaucoup progressé récemment, il a remporté son premier titre sur le circuit PSA et a battu de très bons joueurs. De plus, il avait remporté nos deux dernières confrontations, et c'est quelque chose que tous les joueurs ont en tête. On a tous de l'orgueil, surtout quand on a affronte un joueur plus jeune. En plus cette compétition avait lieu dans le club que je représente, devant ma famille, mes amis et ma copine, donc c'est important de montrer un bon visage et de tout donner, pour les remercier de leur soutien. Après deux quatrièmes places en 2015 et 2016, je voulais vraiment profiter de cette opportunité, avec les absences de Greg Gaultier et Mathieu Castagnet, c'est chose faite. Je suis vraiment content, même si les médailles en jeunes sont importantes, le championnat de France Élite il n'y a rien de mieux.

J'ai eu pas mal de pépins physiques ces derniers temps, et j'ai aussi changé de vie avec mon déménagement à Paris (il suit des études de kiné). Mais je continue de bien travailler, et ça paye. Notamment grâce à mes entraînements avec Johan Bouquet au Front de Seine, mais aussi en m'entretenant à distance avec Renan Lavigne, ainsi que mon préparateur physique Thomas Adriaens. La suite pour moi, c'est un tournoi à Toronto à la fin du mois, et un autre au Canada en mars, à Winnipeg. En effet il y a également les championnats d'Europe fin avril. J'ai participé aux deux dernières campagnes et l'équipe de France est évidemment importante pour moi, mais je n'y pense pas encore, pour l'instant, je suis « focus » sur mes performances. » 

LS CA

 Coline Aumard et Lucas Serme ramènent deux médailles d'or pour l'US Créteil 

méd

 Les six médaillés du championnat de France Elite 2017, de gauche à droite : Julie Rossignol (2ème, femmes), Grégoire Marche (2ème, hommes), Coline Aumard (1ère, femmes), Lucas Serme (1er, hommes), Geoffrey Demont (3ème, hommes), Laura Pomportes (3ème femmes), plus les quatrièmes Auguste Dussourd et Chloé Mesic.

 PM

Les podiums masculins et féminins, les joueurs et joueuses étant entourés d'Alexandre Quivy (président de l'association organisatrice), Thierry Cotentin (gérant du club du 5R), Jean-Denis Barbet (président de la Fédération Française de Squash), Dominique Fontanon (président de la Ligue Occitanie) et de trois des arbitres ayant officié à Vendargues (Laurent Combaluzier, Yann Bonguardo et Joaquim Rissetto)

PF

 

Toutes les photos du weekend

FFSquash : Jour 1 - Jour 2 - Jour 3

Sitesquash : Jour 1 - Jour 2 - Jour 3

ML Photo : Jour 1 - Jour 2 - Jour 3

< Retour