Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

LE CLUB DE LA SEMAINE : SQUASH PARK (ORLÉANS)

Promotion 22/09

Les structures et associations sont de véritables partenaires de la Fédération au quotidien, et nous mettons en avant ceux qui contribuent le plus au rayonnement du squash dans notre rubrique "Le club de la semaine".

Pour ce cinquantième numéro, cap sur le département du Loiret à la découverte du Squash Park à Saran, dans l'agglomération Orléanaise.

Article de Jérôme Elhaïk 

LE SQUASH PARK

Gérant du Squash Park depuis quatre ans, Tony Conchou y a découvert la discipline en tant que pratiquant, en 2003. « J'y ai joué en loisir pendant une dizaine d'années. » raconte-t-il. À cette époque, il possède une société d'électricité, mais souhaite changer de secteur. « Je cherchais à reprendre une entreprise en difficulté, et le Squash Park a été une opportunité. Le fait d'être membre du club m'a évidemment aidé à faire mon choix, je savais ce que je devais faire pour le redresser. Il y avait une certaine usure de la part de l'ancien gérant qui était là depuis longtemps, et il fallait notamment travailler sur le relationnel avec la clientèle. » Le changement majeur apporté par Tony Conchou est lié à l'amplitude horaire, puisqu'il a mis en place un système d'accès libre à partir de 7 heures du matin. « En faisant ça, j'ai gagné 30 heures par semaine ! » explique-t-il. « Depuis 2017, je dirais que le bilan est plutôt bon malgré les multiples aléas : il y a eu les gilets jaunes, sachant que leur QG était situé sur un rond-point proche du club, la réfection de la zone commerciale et évidemment le covid … Avec tout ça, je n'ai pas encore pu faire une année complète, par conséquent je suis plutôt optimiste si je suis enfin épargné (rires). La crise sanitaire a été compliquée sur le plan économique, c'est la raison pour laquelle j'ai recréé une société d'électricité. Je m'en occupe pendant la journée, du coup je viens seulement au club à 17h (contre midi auparavant) et une étudiante est à l'accueil le weekend. »

Club de la semaine 24_09_2021 Squash Park Orléans Photo 1

Tony Conchou (deuxième en partant de la droite) en compagnie des membres de l'association, Serge Noublanche, Delphine Sadrin et Selim Tessier (Crédit photo : Squash Orléans Métropole)

Alors que la structure est aujourd'hui la seule affiliée auprès de la FFSquash dans le Loiret, Tony Conchou estime qu'il y a de la place pour un deuxième club dans l'agglomération, au sud de la Loire. « Ça fait partie de mes projets mais pas tout de suite, car je me tirerais une balle de pied, » affirme-t-il. En attendant, le gérant du Squash Park se félicite de son entente avec l'association Squash Orléans Métropole. « Elle était un peu en sommeil, un nouveau bureau s'est mis en place et il faut leur laisser un peu de temps. En tous les cas, j'adhère à leurs projets, c'est-à-dire le développement de l'école de jeunes et de la section féminine. »

L'ASSOCIATION SQUASH ORLÉANS MÉTROPOLE

Il y a deux ans, un nouveau bureau a pris les rênes de l'association Squash Orléans Métropole (SOM). Il était composé de Serge Noublanche (trésorier), Stéphanie Saingany (secrétaire générale) et Delphine Sadrin (présidente). Cette dernière a succédé à Hervé Lelait, qui était en poste depuis 2013. « J'ai découvert le squash il y a une dizaine d'années, avec des collègues à l'heure du déjeuner, » indique-t-elle. « Comme je pratiquais le tennis, la transition n'a pas été trop difficile ... J'ai débuté dans l'ancien club à Olivet, qui existait depuis les années 80 et a fermé en 2016. Ensuite, l'association a émigré dans une salle à Saint-Jean-de-la-Ruelle, qui n'est plus affiliée aujourd'hui, avant de s'installer au Squash Park à Saran. » Après avoir rapidement débuté en compétition, Delphine intègre l'équipe féminine puis commence à s'investir dans l'association. « Au début, je m'occupais de la communication et des réseaux sociaux, » indique-t-elle. « Par la suite, j'ai eu un rôle plus actif mais sans avoir de poste défini. Puis il y a deux ans, l'ancien bureau a démissionné et comme on ne voulait pas que l'association soit mise en sommeil, nous nous sommes lancées avec ma capitaine. » Avec la crise sanitaire, la nouvelle équipe n'a pas été gâtée pour ses débuts, néanmoins Delphine préfère voir le bon côté des choses. « Disons que ça nous a permis de démarrer en douceur, » sourit-elle. « C'est sûr que ce n'est pas facile car à chaque réouverture il a fallu insuffler une nouvelle dynamique, mais je pense qu'on y est parvenus. On a relancé toutes nos activités à la mi-juin, notamment en proposant des entraînements gratuits, et les adhérents ont répondu présents. On a fait un break fin juillet pour que les coaches puissent souffler (rires) et depuis début septembre c'est bien reparti, les cours collectifs sont complets. » Ceux-ci sont animés par Serge Noublanche et Selim Tessier, également nouveau secrétaire général du SOM. « Non seulement nous n'avons pas le budget pour faire appel à un entraîneur de métier, et de toute façon il n'y en a pas beaucoup dans la région Centre-Val-de-Loire. Serge et Selim - qui vont passer leur BF1 - s'occupent également de l'école de squash, le mercredi en fin d'après-midi. Pour l'instant, nous avons 5 ou 6 jeunes et la développer est l'une de nos priorités. » 

Club de la semaine 24_09_2021 Squash Park Orléans Photo 2

L'un des principaux objectifs de l'association Squash Orléans Métropole est de développer de l'école de jeunes, dont les cours ont repris il y a quelques jours (Crédit photo : Squash Orléans Métropole)

Sur le volet des compétitions, les garçons retrouveront la Nationale 3 cette saison, cinq ans après leur relégation, et les quatre autres équipes seront engagées au niveau régional (trois masculines, une féminine). Alors qu'il accueille régulièrement des tournois internes, le SOM souhaite passer à la vitesse supérieure et organiser un open homologué (le dernier avait eu lieu en 2018, à Saint-Jean-de-la-Ruelle). « On va commencer par un tournoi d'un jour, pour se faire la main, avant pourquoi pas de passer sur un open de deux jours avec dotation, » indique Delphine Sadrin. « Pour nous développer, il nous faudrait davantage de bénévoles impliqués mais on sait que c'est compliqué d'en trouver à notre époque … Nous sommes une petite association et le bureau n'a que deux ans d'expérience, on essaie donc de construire l'édifice pierre par pierre. »

PALMARÈS ET GRANDES DATES 

☛ Dans les années 90, l'association Squash Orléans Métropole (anciennement Squash Cercle Orléanais) avait organisé plusieurs championnats de France, dans l'ancien club situé à Olivet et tenu par Pierre Claveau. Tout d'abord en 1991 avec l'Omnium (non classés) puis les universitaires, qui sacrent deux membres des équipes de France senior – Corinne Vézin et Nicolas Arnoux. En 1994, c'est au tour des vétérans puis du deuxième série l'année suivante, avec la victoire du jeune Gurval Isambard (qui récidivera en 1997 et 2007) et de Laure Chabrux.

☛ Au fil des années, le Squash Orléans Métropole a organisé de nombreux opens régionaux, que ce soit à Olivet ou à Saint-Jean-de-la-Ruelle (le dernier en date, en 2018, avait été remporté par Benjamin Bouldoire et Marine Duguet). En attendant le premier à Saran en 2021-2022, le Squash Park avait reçu sa première compétition officielle fin 2018, le championnat régional vétérans Interclubs, et les +45 ans locaux s'étaient imposés.

Club de la semaine 24_09_2021 Squash Park Orléans Photo 3

Depuis que l'association est hébergée au Squash Park, elle a organisé une compétition officielle, les championnats régionaux vétérans par équipes fin 2018 (Crédit photo : Squash Orléans Métropole)

☛ L'équipe masculine du Squash Orléans Métropole évoluera en Nationale 3 en 2021-2022. Ils avaient déjà fréquenté ce niveau dans les années 2010, quand son numéro 1 était Emmanuel Rouvet (ancien n°21 français et qui avait été champion de France 3ème série avant son arrivée dans le Loiret).

☛ Le club ne compte aucun titre national à son palmarès, mais ses représentants brillent régulièrement à l'échelon régional. Ces dernières années, le SOM a été fortement représenté dans les divers championnats de France, et pour les seniors on peut citer Jérémy Jahn, Laurence Thirioux, Alexandre Leroy, Marine Duguet, Amandine Goblet, Benjamin Bouldoire ou encore Baptiste Boutin. Du côté des vétérans, Isabelle Vello a terminé deux fois 5ème en +45 ans, en 2015 et 2016. Les Orléannais trustent les titres dans la phase régionale ces dernières années (notamment en 2018 à Saint-Jean-de-la-Ruelle) et se déplacent en force au championnat de France vétérans notamment grâce à Pascal Auger (un habitué de l'épreuve), David Leroy, Thierry Torne, Delphine Sadrin, Élodie Lecinski, Stéphane Bolo Lombroso, Stéphanie Saingany etc.

Club de la semaine 24_09_2021 Squash Park Orléans Photo 4

Les représentants du Squash Orléans Métropole (ici en compagnie du Blésois Pascal Lavielle, troisième en partant de la gauche) avaient brillé lors des championnats régionaux vétérans en 2018 (Crédit photo : Squash Orléans Métropole)

Logo Squash Park

198 allée de l'Orée de la Forêt, 45770 Saran

Tél. : 02 38 81 81 82

Site WebFacebook - Instagram

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau numéro de la rubrique le "Club de la semaine"

< Retour