Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

GREGORY GAULTIER DISPUTERA LA FINALE À CHICAGO

Équipe de france 01/03

Rendez-vous cette nuit pour la finale ! 

Le Windy City Open touche à sa fin. La nuit dernière, deux français disputaient leurs demi-finales. Camille Serme chez les femmes et Grégory Gaultier chez les hommes. Cette fois-ci, seul Grégory Gaultier a réussi à se qualifier pour la finale.

GRÉGORY GAULTIER DISPUTERA LA FINALE

Chez les hommes, Grégory Gaultier affrontait une vieille connaissance... L'espagnol Borja Golan. Son adversaire revenait de blessure après trois mois loin des courts. Le tricolore n'a pas eu de pitié et s'impose 3-0 (11-6, 15-13, 11-8). Grégory Gaultier retrouvera en finale Marwan ElShorbagy qui s'est défait de son compatriote Ali Farag 3-1 (11-8, 11-9, 8-11, 11-9). Leur dernière rencontre remonte à septembre 2016 au Netsuite Open. Le joueur d'Aix s'était alors imposé 3-0. Le match aura lieu à 2h du matin (heure française).

Camille Serme butte sur la n°1 mondiale

La tricolore était dans le dernier carré. Un très beau résultat puisqu'elle avait atteint le même stade l'an passé. En entrant sur le court avec Nour ElSherbini elle savait très bien que ce serait un match difficile. Mentalement elle était prête, mais physiquement la française commençait à ressentir la fatigue suite à ses matchs à Cleveland (ndlr : elle a remporté le titre) et à ses matchs du premier tour. On sait très bien que pour jouer l'égyptienne, n°1 mondiale il faut être à 100% mentalement et physiquement. La joueuse de Créteil s'est finalement inclinée 3-1 (8-11, 11-3, 11-6, 11-4)
Retour sur un match de très haut vol avec Philippe Signoret, entraîneur national :

"Passés les premiers points, le 1er jeu a été "fast and furious" entre Camille et l'égyptienne Nour El Sherbini ! Rarement des échanges féminins ont été joué avec un tel rythme. La balle allait très vite, et le jeu des deux joueuses était très offensif. Camille trouvait de belles volées double mur pour couper les trajectoires et mettre la balle loin de Sherbini. La Cristolienne dominait les échanges et s'octroyait le jeu avec autorité.
Mais à l'entre jeu, la cristolienne se sentaient anormalement fatiguée et inquiète sur la suite du match.
Tout en se battant et en continuant sur la même tactique, Camille est devenue moins précise et Nour s'est montrée en mode "Championne du monde".
Quand on met la balle dans sa raquette on ne la revoie plus. Quand on lui laisse du temps, la fixation est imparable. Camille n'a que trop rarement pu suivre le rythme de Nour, et sa combativité, toujours présente, n'a pu enrayer le one woman show de l'égyptienne. Il faut être à 100% pour pouvoir lutter contre elle, et Camille, usée par ses matches de Cleveland et ses 1ers tours à Chicago n'en avait pas les moyens.
Le bilan est loin d'être négatif, Camille renouant avec la victoire à Cleveland de 2016 et sa demi finale de Chicago également en 2016.
Elle a beaucoup appris de ses dernières victoires comme de sa défaite ce soir."

 

< Retour