Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE ENTREPRISES : EN PASSANT PAR LA LORRAINE

Événements 07/06

À partir de demain et jusqu'à lundi, le Squash du Rêve (Nancy) accueille le championnat de France entreprises.

C'est l'occasion de mettre un coup de projecteur sur cette compétition, ainsi que sur un club historique du squash hexagonal.

 Article de Jérôme Elhaïk

PLEINS FEUX SUR ... LE SQUASH DU RÊVE

Pour en savoir plus sur le club Nancéen, nous nous sommes entretenus avec son président Jean-Christophe Didelot. Ce dernier est également joueur de l'équipe du Crédit Agricole, qui briguera un dixième titre chez les hommes.

Le club et l'association 

« Fondée en 1989, l’Association du Squash du Rêve fête cette année ses 30 ans d’existence, et j'en suis le président depuis 2011. De son côté, le club brûle ses 35 bougies, ce qui en fait l'un des plus anciens dans l'hexagone. Parmi les personnages marquants, on peut citer Denis Roffé, son créateur, Martial Jumeaux, qui a été longtemps président de Ligue, et l’inusable Gilles Petitjean, encore médaillé au championnat de France vétérans le week-end dernier. La gérance a été reprise en juillet 2018 par Christopher Votion, joueur Belge de bon niveau et licencié au Squash du Rêve depuis une quinzaine d’années. Auparavant, il a travaillé dans plusieurs clubs dans son pays, et en dehors du squash il est éducateur spécialisé. Son enthousiasme fait plaisir à voir, le squash en a besoin. Son prédécesseur ne possédait pas de diplômes d'entraîneur, vous imaginez donc la plus-value en termes d'animation. »

Chpt France entreprises 2019 Photo 1

Christopher Votion, en compagnie des jeunes qui ont obtenu la médaille de bronze au championnat de France Interclubs -13 ans début mai (Crédit photo : Squash du Rêve)

 

Les jeunes, une priorité

« Ça a commencé avec Gilles Petitjean, qui a formé son fils Alex. Pendant longtemps, nos jeunes étaient principalement des enfants de joueurs, mais aujourd'hui on a dépassé ce stade. Parmi les joueurs formés au sein de notre école de squash, il y a donc Alex, mais aussi Romain Bouger (membres des équipes de France ou du pôle France), et Chloé Didelot, championne de France universitaire 2017. Nos nouvelles pépites s'appellent Amir Khaled, deux fois vice-champion de France -11 ans, et Joséphine Nauer, actuellement n°2 française en -13 ans. Tous les deux font partie de l'équipe qui a été médaillée de bronze au championnat de France Interclubs -13 début mai. Avec l'apport de Christopher, les jeunes sont très motivés. À l'image de notre récent déplacement à Lille pour l'open des 3 Régions, où nous avions 9 joueurs et joueuses. » 

 

Un savoir faire

« Le Squash du Rêve organise nombreux évènements, opens régionaux et nationaux : en septembre dernier, nous avons eu l’ honneur de recevoir Mélissa Alves et Enora Villard à l'occasion du National des Mirabelles. Le dernier championnat de France marquant au club était le -19 ans, avec le dernier titre en jeunes de Victor Crouin. Pour 2019-2020, nous avons déjà planifié le national féminin le 28 septembre. Mais aussi un masculin le 25 janvier 2020, avec de nouveaux partenaires et nous espérons que le squash français répondra bien présent. Étant une région frontalière, nous avons le désir d’organiser des évènements avec nos voisins Belges, Luxembourgeois, Allemands et Suisses. La forme reste à définir mais toute idée est la bienvenue. » 

 

Des équipes au top

« Le Squash du Rêve participe depuis longtemps à toutes les compétitions nationales par équipes : chez les jeunes, en vétérans avec une médaille de bronze cette saison, et bien sûr en Nationale (2 et 3). Effectivement, ça fait quelques années qu'on n'avait pas été aux play-offs de N2. Je ne sais pas s'il y a une raison particulière. Peut-être que la concurrence était moins forte cette saison avec la nouvelle règles des deux étrangers (NDLR : contre trois auparavant), sans oublier le fait que Christopher a disputé tous les matches. La filière Belge ? Elle a débuté grâce à Gilles qui emmenait des jeunes sur des tournois là-bas. Malheureusement, nous aurons une équipe diminuée à Bordeaux, mais la concurrence était de toute manière rude (NDLR : les Nancéens affrontent Marseille en quart de finale et en cas de succès Annecy – grandissimes favoris pour le titre – en demi). À moyen terme, on aimerait bien essayer de monter en N1, notamment Christopher. C'est normal de vouloir jouer au plus haut niveau. Mais on sait que c'est compliqué d'exister sans joueurs professionnels étrangers, du moins sur la durée, et on ne souhaite pas s'orienter dans cette voie. »   

Chpt France entreprises 2019 Photo 2

La saison dernière, l'équipe 1 du club s'était mesuré à Montpellier et ses joueurs professionnels (Crédit photo : Squash du Rêve)

 

Le squash interentreprises

« Ce sera la 36ème édition du championnat de France, et la première chez nous. Normalement il faut 6 courts pour le recevoir mais nous avons suffisamment d'expérience pour assurer une programmation cohérente sur 5 courts. Il y aura 8 ligues représentées, et ce ne sont pas les plus éloignées qui sont absentes. On note deux fidèles parmi les équipes présentes : La Française des Jeux, 22ème participation d’affilée (dont 4 podiums), le record, et les régionaux de l'étape, le Crédit Agricole de Lorraine (NDLR : dont Jean-Christophe fait partie). Nous en sommes à notre 21ème championnat de suite, dont 16 podiums et 9 titres. Avoir la chance de s'imposer à domicile, c'est en quelque sorte une récompense. Est-ce qu'il y a une reconaissance de nos résultats ? Le mot est un peu fort, mais ils sont mentionnés dans le journal de l'entreprise. On a été champions d'Europe, et même du monde en 2016 à Palma de Majorque. Je précise que ces compétitions ne sont pas organisées par les instances du squash, mais par celles du sport d'entreprise. Elles sont certes concurrentes, mais c'est un peu dommage qu'il n'y ait pas davantage de synergie. De manière générale, faire vivre un club et une association n’a jamais été aussi compliqué et nécessite une grande solidarité entre tous les acteurs de la discipline. L'interentreprises fonctionne bien dans la ligue Grand-Est, que ce soit en Alsace, où il existe depuis longtemps, ou en Lorraine. À l'échelle nationale, il faudrait réaliser des actions de promotion pour attirer encore plus de joueurs à l'échelle nationale, d'autant que la majorité des licenciés sont des salariés. »

Chpt France entreprises 2019 Photo 3

Deuxième l'an dernier, l'équipe du Crédit Agricole de Lorraine espère récupérer son titre à la maison (Crédit photo : Emmanuelle Boyer) 

 

LA COMPÉTITION EN UN CLIN D'ŒIL

L'année dernière, les féminines avaient été intégrées au tableau masculin en raison d'un nombre d'engagées insuffisant (3 équipes). Retour à une configuration normale cette année, grâce à une participation en hausse : 6 équipes femmes qui s'affronteront dans une poule unique, et 27 équipes hommes. Petit tour d'horizon.

Femmes

Lauréate des quatre dernières éditions, l'équipe de Macif Niort ne remettra pas son titre en jeu. Une aubaine pour Thalès Sophia Antipolis ? Sacré en 2014, le trio Karine Mio Dassot, Anne-Cécile Armand, Sabine Lasserre avait terminé deuxième les trois années suivantes. Leurs principales rivales seront les filles du Crédit Agricole Lorraine, emmenées par Chloé Didelot (n°30 française) et en quête d'un premier titre. Habituées de la compétition et des places d'honneur, le Crédit Mutuel (Strasbourg) et IBM Paris chercheront à jouer les troubles-fêtes.   

Hommes

« Volonté affichée d'aller chercher le titre, » tels étaient les mots utilisés par Christophe Bouin il y a quelques jours. Une ambition justifiée, car l'équipe d'Orange Cesson Sévigné, médaillée de bronze il y a trois ans à Rennes, bénéficie d'un renfort de poids : son fils Baptiste, membre de l'équipe de France -17 ans. Mais ils trouveront sur leur route le Crédit Agricole Lorraine, vainqueur de 8 des 10 dernières éditions. Battus par l'an dernier par le TOAC (pas présent cette année), les Nancéens espèrent reprendre leur marche en avant, surtout à domicile. Un fils remplace l'autre, car l'inamovible duo Gilles Petitjean/Jean-Christophe Didelot sera accompagné non pas d'Alex Petitjean mais de Robin Didelot (n°49 français). Qui sont les autres prétendants au podium ? Des habitués de la compétition, comme Laurent Reitzer et les Enseignants d'Alsace, toujours placés mais jamais gagnants, Safran, multiple vainqueur du critérium Île-de-France, Air Liquide, troisième l'an dernier, et la Française des Jeux Vitrolles. Mais aussi les Garçons Bouchers (Rennes), les Toulousains d'Airbus Dragons et le Labo Furst, dont les joueurs évolueront sur leurs courts.

Chpt France entreprises 2019 Photo 1

Christophe Bouin et son fils Baptiste, en compagnie de Jérôme Bidet, espèrent ramener le titre (Crédit photo : Christophe Bouin)

 

L'avis de Jean-Christophe Didelot

« Forts de neuf titres de champion de France, le Crédit Agricole Lorraine fait encore partie des favoris. Notre adversaire numéro 1 sera l’équipe d'Orange, en provenance de Breetagne. Particularité commune à ces 2 équipes : elles ont souvent été composées d’un ayant droit, soit Alex Petitjean, soit mon fils Robin, tous deux formés au Squash du Rêve et qui partagent la passion de leur père. Nos rivaux seront dans le même cas avec la participation de Baptiste Bouin, étoile montante du squash français. Peut-être assistera-t-on à une passation de pouvoir … »

 

Vous retrouverez les photos du podium en début de semaine prochaine sur notre site. En attendant, vous pourrez suivre les résultats en direct sur squashnet (dans Type de compétition, cliquez sur « Par équipe » puis sur Championnat de France entreprise).

 

Palmarès du championnat de France Interentreprises (cliquez ici)

Chpt France entreprises 2019 Photo 1

Les vainqueurs de l'édition 2017-2018 (Crédits photo : Emmanuelle Boyer)

Infos pratiques

< Retour