Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE : LES MONDE EN POINT DE MIRE ...

Événements 14/02

 

Pour la troisième année consécutive, le championnat de France Élite a lieu au 5R Squash Montpellier Métropole à Vendargues. Même si quelques ténors manquent à l'appel (en premier lieu Grégory Gaultier et Mathieu Castagnet), le spectacle promet d'être au rendez-vous.

Si Camille Serme est largement favorite chez les femmes, son frère Lucas est le principal challenger de Grégoire Marche dans le tableau masculin, alors que plusieurs jeunes aux dents longues veulent affirmer leurs ambitions. Présentation.

 Article de Jérôme Elhaïk

PLEINS FEUX SUR ... LE 5R SQUASH MONTPELLIER MÉTROPOLE

Un peu plus de de deux ans après son inauguration, le 5R Squash Montpellier Métropole (Vendargues) est devenu un acteur majeur de la discipline dans l'hexagone. Grâce à son équipe première, qui caracole en tête des Interclubs à la mi-saison, mais surtout la qualité de ses infrastructures, qui lui permet d'accueillir des compétitions de grande envergure.

Même si le bon fonctionnement d'une structure est le fruit d'un travail d'équipe, il y a souvent un homme derrière un projet. Pour le 5R, il s'agit de Thierry Cotentin. Ce chef d'entreprise de 47 ans a découvert le squash au début des années 90 en région parisienne. « Cette discipline m'a rapidement plu, en raison de son côté spectaculaire et de la dépense d'énergie élevée dans un laps de temps très court, » raconte-t-il. En 2004, il quitte la capitale direction Montpellier, où il évolue pour le MSH en Nationale 2. « J'y ai rencontré des gens avec lesquels je joue encore aujourd'hui. » Au fil des années, le projet de construction d'un club prend forme dans son esprit. « J'y ai pensé dès le début, mais bâtir une structure rentable n'est pas facile et j'ai préféré dans un premier temps faire carrière dans d'autres secteurs. » Ce sera dix ans plus tard, alors qu'entre temps Cotentin a dirigé avec succès plusieurs entreprises dans la finance et l'immobilier. « J'estimais qu'en matière de squash à Montpellier, l'offre était insuffisante en termes d'infrastructures et de compétitions. » En un rien de temps, il trouve un local (dans la zone industrielle du Salaison, à Vendargues), puis les travaux démarrent. « J'aime que les choses aillent vite, » sourit-il. Son concept est de rassembler plusieurs sports de raquette au sein d'une même structure : tennis de table, badminton, tennis, padel et bien sûr squash, discipline au centre d'un projet adossé à quelques idées fortes. « Un club-house isolé des courts et du bruit des balles, des installations de qualité et parfaitement entretenues et des courts éclairés par la lumière du jour. »

Chpt de France 2019 PR Photo 1

Thierry Cotentin a voulu un club-house qui soit un véritable espace de détente pour les adhérents (Crédit photo : gotopadel.com)

Le 5R est aussi le seul club en France à posséder un court vitré permanent dernière génération, qui lui permet d'être un choix privilégié pour des compétitions d'envergure comme le championnat de France Élite. Il sert également d'écrin à l'équipe fanion lors des rencontres à domicile. « Avoir des joueurs de haut niveau qui constituent une vitrine était notre souhait dès le départ, » précise Cotentin, qui a participé à la montée en Nationale 2 aux côtés des premières recrues, Geoffrey Demont et Grégoire Marche. Par la suite, le renfort d'autres joueurs français (Bonmalais, Petrucci, André) a permis au club de rejoindre l'élite. « Mais pour jouer les premiers rôles en Nationale 1, il fallait faire appel à des étrangers. » Ce fût chose faite lors de la dernière intersaison, avec l'arrivée de Mohamed Abouelghar, Miguel Angel Rodriguez et du futur numéro 1 mondial Ali Farag, qui devrait faire ses débuts sous son nouveau maillot dans quelques semaines. La fin de saison sera donc très riche pour le club Héraultais : alors que son équipe tentera d'aller chercher son premier titre de championne de France lors des playoffs (à Bordeaux, 14-16 juin), il accueillera du 29 mai au 2 juin son premier open international, doté de 28 000 $. Une nouvelle fois, le spectacle devrait être au rendez-vous à Vendargues.

Chpt de France 2019 PR Photo 2

Thierry Cotentin (deuxième en partant de la gauche), en compagnie de l'équipe qui a obtenu la montée en Nationale 1 (Crédit photo : Geoffrey Demont) 

 

UNE HISTOIRE DÉJÀ RICHE !

Difficile de croire que le 5R a seulement ouvert fin 2016, tant les évènements y auront été nombreux pendant ces deux ans ! Petit flashback ... 

 

29-30 octobre 2016 - 1er Open du 5R Montpellier Métropole

Le premier tournoi d'une longue série ... Alors que Judy Wallace s'impose chez les femmes, la finale masculine est un remake du championnat de France vétérans : Thierry Scianimanico s'impose contre Jean-Jacques Pineau, en 5 jeux évidemment.

18 décembre 2016 - Match exhibition Gaultier - Marche

C'est le premier gros évènement au club : sur le court vitré fraîchement érigé, le numéro 3 mondial Grégory Gaultier et Grégoire Marche font le spectacle à l'occasion d'un match exhibition, organisé parallèlement au tournoi de Noël.

Chpt de France 2019 PR Photo 3

 Ici aux côtés de l'ancien président de l'association Alexandre Quivy, Grégory Gaultier et Grégoire Marche avaient inauguré le court vitré du 5R (Crédit photo : Associnqr) 

10-12 février 2017 - Championnat de France Élite

Quelques mois après son ouverture, le 5R accueille son premier championnat de France. Profitant des absences (Grégory Gaultier, Mathieu Castagnet, Camille Serme), Coline Aumard et Lucas Serme remportent leur premier titre national. Ce dernier empêche le Montpelliérain Grégoire Marche de s'imposer chez lui à l'issue d'une superbe finale, alors que Geoffrey Demont rejoint son équipier sur le podium.

Chpt de France 2019 PR Photo 4

Le podium masculin du championnat de France Élite 2017 (Crédit photo : Fédération Française de Squash)

16-17 juin 2017 - Play-offs Nationale 1

Alors qu'une semaine plus tôt, son équipe a assuré la montée en Nationale 2, le club reçoit les phases finales de N1. Chez les femmes, Mulhouse récupère son titre grâce à la victoire de l'inusable Natalie Grinham face à Coline Aumard. Pourtant privé de son capitaine Mathieu Castagnet, le club Alsacien réalise même le doublé en venant à bout d'une coriace équipe de Valenciennes.

13-15 avril 2018 - Championnat de France Élite

Absent lors de l'édition précédente et des playoffs de N1, Mathieu Castagnet ne rate pas ses débuts au 5R. Le Mulhousien ne laisse aucune chance au tenant du titre Lucas Serme et remporte son 3ème championnat de France. Camille Serme s'impose logiquement face à Coline Aumard chez les femmes. 

1er décembre 2018 - 2è journée Nationale 1

D'une pierre deux coups pour le 5R, qui accueille à la fois des rencontres de Nationale 1 pour la première fois mais aussi le Colombien Miguel Angel Rodriguez, n°6 mondial et l'une des recrues phares du club. Avec quatre victoires en quatre rencontres, les Héraultais sont en tête du championnat et sont les favoris pour le titre.

Chpt de France 2019 PR Photo 5

 Miguel Angel Rodriguez (à droite) a fait ses débuts pour le 5R il y a quelques semaines (Crédit photo : Geoffrey Demont)

29 mai-2 juin 2019 : 5R Montpellier Métropole Open 2019

C'est une suite logique : dans quelques mois, le 5R accueillera son premier tournoi du circuit international. Si la dotation (28 000 $) n'est pas suffisante pour attirer le top 10 mondial, le plateau sera à n'en pas douter de grande qualité.

 

LA COMPÉTITION EN UN CLIN D'ŒIL

Même si on déplore quelques forfaits, et que les favoris sont projetés sur le championnat du monde qui débute la semaine prochaine, les enjeux ne manqueront pas lors de ce championnat de France. Tour d'horizon. 

Femmes

Dire que Camille Serme est favorite du tableau féminin, c'est un peu comme enfoncer une porte ouverte. La numéro 5 mondiale n'a pas perdu un match contre une compatriote depuis février 2008, et la finale du championnat de France face à Isabelle Stoehr. « Affronter des françaises, ce n'est pas forcément ce qu'elle préfère, » indique l'entraîneur national Philippe Signoret. « Néanmoins, Camille est toujours contente de disputer cette compétition. » Depuis sa première participation en 2004 (à 14 ans !), elle ne l'a ratée qu'une fois. Et même si elle n'en fait pas une priorité, Serme se rapprocherait à une unité du record co-détenu par Isabelle Stoehr et Corinne Castets (11 titres) en cas de succès dimanche. Régulière mais à la recherche d'un résultat majeur cette saison (deux quarts et une demi-finale dans les tournois Platinum), son principal objectif sera de préparer le championnat du monde à Chicago.

Chpt de France 2019 PR Photo 6

La compétition devrait être dominée par les joueuses de l'équipe de France, de gauche à droite : Mélissa Alves, Énora Villard (forfait ce weekend), Camille Serme et Coline Aumard (Crédit photo : Les Bleues du Squash Destination Chine)

Ses coéquipières en sélection Coline Aumard et Mélissa Alves seront également dans l'Ilinois à partir du 23 février (tout comme Énora Villard, absente ce weekend en raison d'une tendinite au poignet). En fonction du tirage au sort, elles pourraient se retrouver dans une demi-finale qui pourrait être l'un des points chauds de la compétition. Lauréate il y a deux ans en l'absence de Serme, Aumard avait réalisé un bon début de saison, avec une médaille d'argent au championnat d'Europe, une contribution décisive au bronze mondial des Bleues et une victoire sur Olivia Blatchford Clyne (16ème mondiale) à San Francisco. « Mais ensuite, j’ai enchaîné les galères, avec un tour aux urgences (NDLR : après un choc violent avec la Malaisienne Rachel Arnold à Hong Kong) et une blessure qui a duré deux mois, » indique celle qui défend les couleurs d'Annecy depuis le début de l'année 2019. « Néanmoins, ma récente tournée américaine m’a redonné confiance en mon corps, et je suis prête pour la deuxième partie de la saison. Concernant le championnat de France, je suis toujours impatiente à l'idée d'y participer, c'est un challenge intéressant d'affronter des joueuses qu'on pense connaître par cœur. » Revenue dans l'hexagone après quatre années passées en université américaine, Alves n'a pas disputé le championnat de France depuis sa sixième place en 2013. Grâce à trois succès sur le circuit international depuis septembre (dont un à domicile à Créteil, qui lui ouvert les portes du championnat du monde), la Guyanaise a gagné près de 150 places au classement mondial. Selon Signoret, elle a également beaucoup appris de sa récente défaite face à la Canadienne Letourneau à Cincinatti. « Elle a pu se rendre compte que contre les joueuses aux alentours de la 30ème place, c'est la régularité et la solidité qui prime. » Même s'il sera compliqué de déloger ces trois joueuses du podium, Signoret aura un œil attentif sur les autres. « J'attends qu'elles me montrent qu'elles ont les qualités pour se rapprocher de l'équipe de France, » confie le sélectionneur. Parmi elles, il cite « Marie Stéphan et Cyrielle Peltier. » Respectivement vainqueur et finaliste des qualifications, elles présentent des profils différents mais sont des trouble-fêtes potentiels, si le tirage au sort leur est favorable (n'étant pas protégées, elles peuvent tomber sur Serme dès le premier tour). Quatrième en 2016, 2017 et 2018, Chloé Mesic est à la recherche de sa première médaille. Cette édition sera aussi l'occasion pour deux jeunes joueuses de Mulhouse de faire leurs premiers pas dans l'épreuve : la Franco-Suisse Ambre Allinckx, championne de France junior, et Ninon Lemarchand.

Chpt de France 2019 PR Photo 7

Philippe Signoret place Cyrielle Peltier et Marie Stéphan parmi les principales outsiders (Crédit photo : Salming France)

Hommes

Sur le papier, cette édition ressemble à celle d'il y a deux ans. Au forfait attendu de Grégory Gaultier (opéré du genou en octobre) s'est ajouté hier celui de Mathieu Castagnet. En délicatesse avec ses mollets depuis de nombreux mois, le numéro 2 français admettait il y a quelques jours « appréhender l'enchaînement avec le championnat du monde, car ça représente beaucoup de matches. » Vainqueur de trois des quatre derniers championnats de France, il a sans doute préféré ne pas prendre le moindre risque, d'autant qu'un premier tour ardu l'attend à Chicago (Marwan El Shorbagy). Il y a deux ans, Lucas Serme avait imité Coline Aumard en remportant son premier titre. Il sera l'un des deux prétendants majeurs ce weekend, en compagnie de Grégoire Marche. Après une période difficile, le joueur du club hôte est dans une dynamique très positive qui en fait le favori logique. « J'ai dû réfléchir et mettre de nouvelles choses en place au niveau de mon entraînement, ce qui a porté ses fruits. » confie celui qui a remporté le plus grand titre de sa carrière à Pittsburgh dimanche dernier. « J'aborde ce championnat - qui sera aussi une manière de préparer les Monde - plus relâché, sachant que le fait de jouer à domicile sera un facteur de motivation supplémentaire. » De son côté, Serme s'estime « plutôt satisfait de (sa) saison jusqu'à maintenant. Je n'ai perdu que contre des joueurs mieux classés, et j'ai battu Declan James récemment au Tournament of Champions. Ayant déjà été champion de France, je ne mets pas trop pression par rapport au résultat. Le plus important est de rester sur une bonne dynamique avant Chicago. » Outre cette confiance, l'Annécien peut s'appuyer sur les statistiques : s'il n'a jamais battu Marche en PSA, il a remporté 3 de leurs 4 derniers affrontements au championnat de France, dont la finale de 2017.

Chpt de France 2019 PR Photo 8

Il y a deux ans, Lucas Serme (à droite) avait causé une petite surprise en battant Grégoire Marche en finale (Crédit photo : Fédération Française de Squash)

Derrière les deux favoris, quatre jeunes chercheront à affirmer leur place dans la hiérarchie nationale : l'an dernier, Benjamin Aubert avait crée la surprise en décrochant le bronze, grâce à des victoires sur Auguste Dussourd et surtout Grégoire Marche. Sur la lancée de son succès au Danemark, son objectif est de « renouveler cette performance. » Le podium, Dussourd l'avait touché du doigt il y a deux ans (4ème). Même s'il n'a pas joué en PSA depuis fin novembre, le Parisien a disputé plusieurs matches en Bundesliga ces dernières semaines et ne manquera donc pas de rythme. Partenaire d'entraînement d'Aubert à Aix-en-Provence, Baptiste Masotti se dit « davantage focalisé sur le circuit international, » et lui aussi vient de s'imposer, à Toronto. Il vise néanmoins le dernier carré, estimant « qu'un podium en championnat peut faire du bien à la tête. » Après une belle fin d'année 2018, Sébastien Bonmalais « connaît un début 2019 compliqué, » selon son entraîneur Renan Lavigne. Ce championnat de France sera donc l'occasion de se relancer pour le Réunionnais, et de faire mieux que l'an dernier (6ème). Mais il n'y a pas que des jeunes parmi les outsiders : revenus respectivement après une grave blessure et une retraite de six ans, Christophe André et Fabien Verseille ont remporté un titre en PSA cette saison, et leur talent fait d'eux des adversaires dangereux. Enfin, pas moins de cinq joueurs de 20 ans et moins feront leurs grands débuts en championnat de France ce weekend : Edwin Clain, Toufik Mekhalfi, Adrien Grasser, Manuel Paquemar et Paul Gonzalez. Certains d'entre eux ont bénéficié des forfaits, notamment des 'Américains' : depuis septembre pour l'un, et janvier pour l'autre, Victor Crouin et Enzo Corigliano ont franchi l'Atlantique pour intégrer une université aux États-Unis. On vous donnera de leurs nouvelles pendant la compétition.

Chpt de France 2019 PR Photo 9

Ici lors d'un récent stage en Égypte, la jeune génération - Bonmalais, Masotti, Dussourd, Aubert - tentera de marquer son territoire à Montpellier (Crédit photo : Renan Lavigne)

 

Nous vous ferons vivre la compétition et ses coulisses tout le weekend, en commençant par le tirage au sort vendredi (11h). Vous pourrez suivre les résultats en direct sur squashnet. Les matches du court vitré seront proposés en streaming sur notre chaîne YouTube.

 

 

QUELQUES CHIFFRES

  • Avec 5 joueurs (dont les insulaires Sébastien Bonmalais et Antoine-Camille Petrucci, également licenciés à La Réunion et en Corse), le club hôte est le plus représenté, à égalité avec Mulhouse.
  • Corinne Castets et Isabelle Stoehr sont codétentrices du record du nombre de titres de championne de France, 11. Mais à 29 ans, Camille Serme (9 fois vainqueur) a encore le temps de les rattraper. Chez les hommes, Thierry Lincou est en tête avec 10 titres.
  • 11 des 32 participants au championnat de France ont 20 ans et moins. La benjamine est Ninon Lemarchand (15 ans), alors que les "doyens" s'appellent Maud Duplomb, Fabien Verseille et Yann Perrin (33 ans).
  • Yann Perrin disputera son 17ème de championnat de France consécutif, la plus longue série en cours. Chez les femmes, ce sera la 15ème participation pour Camille Serme et Maud Duplomb.
  • Histoires de familles : c'est la première fois que 3 binômes "frère et sœur" participeront en même temps au championnat de France. Les Serme (Camille-Lucas) et les Moineau (Léa-Arthur) étaient déjà présents à Strasbourg en 2014, mais sont cette fois rejoints par Laura et Manuel Paquemar.

 

Liste des qualifiés

HOMMES

Tête de série 1 : Grégoire Marche (5R Montpellier)

Tête de série 2 : Lucas Serme (Annecy)

Têtes de série 3/4 : Baptiste Masotti (5R Montpellier), Auguste Dussourd (Créteil)

Têtes de série 5/8 : Sébastien Bonmalais (Squash-OI.COM / 5R Montpellier), Benjamin Aubert (Annecy), Christophe André (Mulhouse), Fabien Verseille (Passion Aix) 

Têtes de série 9/16 : Yann Perrin (Mulhouse), Arthur Moineau (Brest), Antoine-Camille Petrucci (Balagne / 5R Montpellier), Adrien Grasser (Squash 95), Toufik Mekhalfi (5R Montpellier), Manuel Paquemar (Lorient), Edwin Clain (Créteil), Paul Gonzalez (Marseille)

FEMMES

Tête de série 1 : Camille Serme (Créteil)

Tête de série 2 : Coline Aumard (Annecy)

Têtes de série 3/4 : Mélissa Alves (Créteil), Chloé Mesic (Bourges)

Têtes de série 5/8 : Maud Duplomb (Cuers), Charlotte Delsinne (Bordeaux), Fanny Segers (Valence), Ambre Allinckx (Mulhouse)

Têtes de série 9/16 : Laura Paquemar (Lorient), Lauriane Maingot (Royan), Marie Stéphan (Valence), Cyrielle Peltier (Mulhouse), Ninon Lemarchand (Mulhouse), Cléo Jahard (Rackets Antibes), Léa Moineau (Brest), Océane Michelot (Squash 95)

Chpt de France 2019 PR Photo 10

 

Championnat de France Élite 1ère série : Palmarès

Retrouvez toutes les infos pratiques sur la page dédiée

5R Montpellier (Site Web - Facebook 5R - Facebook Associnqr

 

< Retour