Actualités F.F.SQUASH

Squash, un sport, une passion

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE -19 ANS : CLAIN FINIT EN BEAUTÉ, ALLINCKX SANS RIVALE

Événements 31/10

Logique respectée au championnat de France -19 ans, qui a rendu son verdict dimanche dernier au Riviera Squash à Antibes : les favoris Edwin Clain et Ambre Allinckx ont remporté leur premier titre national, à l'issue de finales expéditives.

Article de Jérôme Elhaïk

Le juge-arbitre Éric Leclerc n'a pas manqué de le souligner lors de la remise des prix : malgré l'enjeu, le comportement des joueurs et joueuses a été quasi-irréprochable, avec notamment des contestations des décisions d'arbitrage peu nombreuses voire inexistantes. Ajoutez à cela des matches de qualité, l'accueil de l'association Squash Rackets Antibes et du Riviera Squash, ainsi que des horaires parfaitement respectés : on peut qualifier de réussite cette édition 2018-2019 du championnat de France -19 ans. Seul petit bémol, mais indépendant de la volonté des organisateurs, la pluie qui s'était invitée tout le weekend, empêchant les joueurs, accompagnants etc. de profiter de la magnifique terrasse. Retour en quelques points sur ce beau weekend de squash.

Médaillés

EDWIN CLAIN, UNE CONSÉCRATION MÉRITÉE 

Il n'y a pas eu d'explosion de joie de la part d'Edwin Clain dimanche, à l'issue d'une finale qu'il a dominé de la tête et des épaules, mais certainement une grande satisfaction intérieure. Troisième en 2016, deuxième l'an dernier (battu dans les deux cas par l'intouchable Victor Crouin), le joueur de l'US Créteil n'a pas laissé passer son ultime chance de décrocher son premier titre de champion de France individuels. Il est le troisième pensionnaire du club Val-de-Marnais à inscrire son nom au palmarès, après Lucas Serme et Auguste Dussourd. Désigné comme le « favori logique, malgré un début de saison en demi-teinte, » par l'entraîneur national Yann Menegaux (qu'il a remercié lors de la remise des prix, pour leurs années de travail en commun en Île-de-France), Clain a répondu présent. Déjà solide pour s'imposer 3-1 en demi-finale face à Adrien Douillard, il a rendu une copie parfaite en finale : si Toufik Mekhalfi n'a pas joué à son véritable niveau, commettant trop de fautes directes pour inquiéter son adversaire, il y est certainement pour quelque chose. « Toufik, je le connais très bien, » a déclaré le vainqueur. « On s’est entraînés ensemble pendant un an, et on est aussi équipiers en sélection. J’avais un plan de jeu précis, que j’ai réussi à bien mettre en place. Je suis heureux et fier de remporter ce titre. » Avant de passer dans la catégorie senior, (il fêtera ses 19 ans le 9 novembre), Clain a l'occasion de terminer sa carrière en jeunes en apothéose, ce weekend à Bruxelles : son dernier tournoi européen pourrait également coïncider avec son premier titre. L'histoire serait belle, il ne lui reste plus qu'à l'écrire ...

Edwin Clain

Auteur d'une très belle finale, Edwin Clain a bien mérité sa première médaille d'or dans un championnat de France individuel (Crédits photo : Jean-Luc Paquemar & US Créteil Squash)

 

AMBRE ALLINCKX SANS RIVALE 

Ambre Allinckx était bien l'épouvantail annoncé. Pour sa première apparition dans une épreuve nationale dans l'hexagone, la Franco-Suisse n'a laissé aucune chance à ses adversaires, notamment Cléo Jahard en finale. « C'est nouveau pour moi, et c'est sympa d'affronter des joueuses que je ne connais pas beaucoup, » nous a confié la jeune fille, qui admet avec honnêteté se sentir « un peu plus Suisse que Française. » Demi-finaliste du championnat d'Europe junior au printemps, à tout juste 16 ans, elle fait preuve d'une puissance de frappe étonnante, peut-être parce qu'elle s'entraîne souvent avec des garçons en Suisse (notamment son frère Roman, qui joue pour TopFit Antibes en Interclubs et qui était là pour la conseiller le weekend dernier). Est-il imaginable de la voir un jour évoluer sous le maillot Bleu, alors qu'il existe quelques exemples de joueurs et joueuses ayant changé de sélection nationale en cours de carrière (on pense à Peter Nicol, Natalie Grinham, Natalie Grainger ou encore Alister Walker) ? « Pour l'instant, ce n'est pas d'actualité, » indique son père Igor. « Nous sommes concentrés sur notre nouveau projet familial, qui va nous amener à déménager à Barcelone très prochainement. » La fait que la capitale de la Catalogne soit le berceau d'une académie très réputée (la Barcelona Global Squash de Victor Montserrat) n'est pas étranger ce choix : même si ses parents insistent sur l'importance des études, leur fille répond par l'affirmative lorsqu'on lui demande si elle envisage une carrière professionnelle. En attendant, on la reverra dans l'hexagone en février : tout d'abord pour le championnat de France Élite à Montpellier, puis l'open de France junior à Lille. Et peut-être même avant en Interclubs, puisqu'elle défendra cette saison les couleurs de Mulhouse.

Ambre Allinckx sans rivale

Ambre Allinckx (à droite) n'a laissé aucune chance à ses adversaires, notamment la vice-championne de France Cléo Jahard

 

DE BELLES PROMESSES ...

Comme il l'avait déjà fait avant la compétition, le directeur technique national Bruce Neuffer a souligné lors de la remise des prix la nécessité pour les jeunes – conformément aux nouvelles directives du ministère – d'atteindre le haut niveau de manière plus précoce que leurs aînés. Dans cette optique, les performances réalisées à Antibes par certains (très) jeunes joueurs sont encourageantes. Même s'il aurait évidemment souhaité remporter le titre dès cette année, Toufik Mekhalfi (16 ans) aura encore deux occasions d'agrandir sa collection de titres nationaux. On observera avec attention ses derniers tournois en -17 ans, notamment au British Junior Open début janvier. Deuxième joueur de cette catégorie présent en quart de finale, le gaucher Pierre Vassia a montré de belles choses, tout comme trois autres, encore plus jeunes : après avoir bousculé Edwin Clain en 1/8è de finale, Baptiste Bouin (15 ans) a remporté tous ses matches et terminé 9ème. Le Nantais tire les fruits de son travail au centre d'entraînement de La Rochelle sous les ordres de Stéphane Brevard, tout comme Laszlo Godde (15ème, à 14 ans), qui sera favori du championnat de France -15 en décembre à Sautron. Enfin, Brice Nicolas (14 ans), champion de France -15 en 2017 et membre du pôle espoirs d'Aix-en-Provence depuis la rentrée, a parfaitement rebondi après sa défaite au premier tour contre son partenaire d'entraînement Paul Gonzalez, remportant tous ses matches pour terminer 17ème. Chez les filles, si on peut déplorer une participation en baisse des dernières années (24 inscrites en 2016, 18 en 2017 et 14 cette année, dont seulement 6 de la catégorie -19 ans), on peut en revanche se réjouir du niveau affiché par les plus jeunes, avec un podium composé de trois filles nées en 2002 ou après : Ambre Allinckx, Cléo Jahard, et Ninon Lemarchand. N'oublions pas non plus Mahé Asensi (15 ans), qui a obtenu une belle sixième place grâce à sa victoire sur Marion Romba.

De belles promesses

Godde, Asensi, Lemarchand, Mekhalfi, Vassia, Bouin : plusieurs jeunes de 14 à 16 ans ont pris rendez-vous en vue des prochaines éditions (Crédits photo : Jean-Luc Paquemar)

 

Retrouvez le reportage de France 3 Côte d'Azur consacré au championnat de France -19 ans 2018-2019  

< Retour