Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE VÉTÉRANS : UN RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE

Événements 03/05

Le championnat de France vétérans, qui se déroule de samedi à mardi à Bordeaux, est LE rendez-vous incontournable de la saison pour les joueurs et joueuses de plus de 35 ans.

En attendant, les premiers résultats, découvrez la galerie photos :

Championnat de France Vétérans

 

Cette année, près de 300 participants se sont donnés rendez-vous dans la belle endormie, avec des objectifs divers : pour certains, décrocher une médaille voire le titre dans leur catégorie, pour d'autres donner le meilleur d'eux-mêmes tout en retrouvant des amis qu'ils ne voient qu'une fois par an. Avec néanmoins un dénominateur commun : il n'y a pas d'âge pour (bien) jouer au squash. Présentation de la compétition, avec un focus sur deux tableaux qui s'annoncent particulièrement disputés.

Article de Jérôme Elhaïk

 

 

+40 ANS HOMMES : FAITES VOS JEUX ...

Il est LE spécialiste des championnats de France vétérans : en 16 participations, Thierry Scianimanico a remporté … 15 titres ! Après 7 victoires consécutives en +35 ans, il avait été battu en 2009 par Gurval Isambard. Depuis 2010, il s'aligne chez les +40 ans (alors qu'il a eu 50 ans en juin dernier), avec une réussite extraordinaire : 8 titres de rang, donc sept finales contre son rival et ami Jean-Jacques Pineau, à chaque fois ou presque après des batailles acharnées. Paradoxalement, JJP a souvent eu le dessus dans d'autres compétitions, par exemple en finale du championnat d'Europe +45 ans en 2015. Même s'il semble impossible d'imaginer un championnat de France vétérans sans un affrontement entre les deux Franciliens (qui ne se sont pas croisés depuis la finale de l'année dernière), « Sciani » pense que c'est peut-être « l'année de trop en +40 pour nous deux, vu la concurrence. »

Présentation, France vétérans 2018 Photo 1

Assistera-t-on à une énième finale entre Jean-Jacques Pineau (à gauche) et Thierry Scianimanico à Bordeaux ? (Crédit photo : SquashSite) 

Avec cinq joueurs parmi les 40 meilleurs français, il faut en effet remonter à 2012 pour retrouver trace d'un tableau aussi relevé dans cette catégorie. Après de belles années en +35 ans (champion de France 2014 + 3 médailles d'argent), Jérôme Sérusier a fêté son arrivée en +40 il y a quelques mois avec une médaille de bronze au championnat d'Europe. « Je suis ravi et impatient de passer ce long week-end entre (vieux) potes à Bordeaux, avec ma femme et ma fille. » confie le joueur emblématique de Montigny. « On va passer des bons moments, mais je pense que c'est aussi l'objectif principal de la saison pour bon nombre d'entre nous … On est plusieurs à viser la plus haute marche du podium, mais Mathieu Benoît me semble être l'adversaire le plus redoutable. Certes, je l'avais battu en finale en 2014, et c'était d'ailleurs à Bordeaux, mais j'ai fait les frais de sa forme actuelle lors de la phase qualificative. » 

"Mon moteur est ma passion pour ce sport fabuleux." (Mathieu Benoit)

Le joueur de Vincennes n'avait disputé quasiment aucun tournoi en 2017, mais a décidé de s'y remettre « suite à l'invitation de Christophe Carrouget pour l'open de Guyane (où il s'était incliné 3-2 en finale face à Scianimanico). Ensuite, j'ai eu de bons résultats au National de Bordeaux, ce qui m'a permis d'arriver dans une bonne dynamique aux qualifs. » Il y fût impressionnant, dominant successivement Pineau puis Sérusier. On peut y ajouter une autre victoire sur JJP en Gironde, et une contre Scianimanico en critérium Île-de-France. Alors, avantage psychologique ? « Il faudrait demander à mes adversaires comment ils voient les choses, » indique le triple champion de France 2ème série, mais qui n'a jamais été sacré en vétérans. « Mais c'est sûr que de mon côté, j'ai pu voir que j'étais toujours capable de performer et de mettre des choses en place sur le court. Battre Jérôme a une signification particulière car il m'a posé des problèmes dans un passé récent, mais j'ai été en mesure de l'amener dans des filières dans lesquelles je peux avoir le dessus. » Occupé par son activité d'ostéopathe (et par son rôle auprès de Grégory Gaultier, on y reviendra pendant la compétition), Benoit n'a pas beaucoup de temps pour s'entraîner. « Et de toute façon, j'ai très peu de partenaires à Blois, si ce n'est mon ami Pascal Lavielle, qui va tenter de conserver son titre en +55 ans à Bordeaux. Donc je m'entretiens, et je fais avec les moyens que j'ai. Mon moteur, c'est ma passion pour ce sport fabuleux, que je pratique depuis 30 ans. »

Présentation, France vétérans 2018 Photo 2

Jérôme Sérusier (ici contre Guillaume Duquennoy le weekend dernier à Louvigny) vise un deuxième titre de champion de France vétérans (Crédit photo : Association Squash Louvigny) 

Contrairement aux quatre joueurs précités, Stéphane Brévard n'a jamais été champion de France. Le formateur de La Rochelle, habitué des podiums (une médaille d'argent et trois de bronze en cinq participations), affirme « viser le titre, tout en étant conscient que l'adversité sera forte. Je n'ai pas fait de préparation spécifique, mais je suis prêt : l'envie, mais surtout la gestion mentale feront la différence. J'encadre les jeunes pendant toute la saison, avec passion, mais j'aime la compétition. Les championnats de France vétérans et les play-offs de Nationale 2 sont donc les deux événements que je ne veux pas rater. »

Présentation, France vétérans 2018 Photo 3

Entraîneur tout au long de la saison, Stéphane Brévard enfilera son costume de compétiteur ce weekend (Crédit photo : Nicolas Barbeau) 

Il suffit de regarder leur programme depuis janvier pour comprendre que les prétendants au titre ont cherché à engranger des matches afin d'arriver fin prêt à Bordeaux. Tête de série 1, Jérôme Sérusier a passé ses deux derniers weekends en Normandie, avec un succès à Val-de-Reuil et une 3ème place à Louvigny (où il a battu Yoan Autret). Comme évoqué plus haut, Mathieu Benoit est en forme, et son nouveau classement (29ème français) lui permet d'éviter Sérusier jusqu'à une éventuelle finale. De son côté, Jean-Jacques Pineau a remporté l'open d'Oxygène en mars, puis bien fini la saison en critérium. Stéphane Brévard n'a pas perdu son temps à l'open national de Lorient le weekend dernier : ses victoires sur Manuel Paquemar et Gabriel Boulanger (les deux fois en 5 jeux) lui ont permis d'engranger de la confiance. Il a aussi dépassé Thierry Scianimanico au nouveau classement, mais cela ne change pas grand chose : contrairement aux autres championnats de France, il n'y a pas de tirage au sort chez les vétérans***, et le Rochelais devrait donc affronter le joueur de Saint-Cloud en quart de finale. Après la déception du championnat de France 2ème série (éliminé en 1/8è de finale), ce dernier s'est rassuré en terminant 2ème d'un tournoi dans son club début avril.

Présentation, France vétérans 2018 Photo 4

 Mathieu Benoit (ici lors de l'open national de Bordeaux) aura besoin de toute sa détermination pour surmonter la concurrence (Crédit photo : Nicolas Barbeau)

D'autres joueurs peuvent prétendre jouer les troubles-fêtes : on pense avant tout à Bertrand Tissot (5ème l'an dernier, et qui a eu de bons résultats sur les tournois européens dernièrement), et le « revenant » Fabien Polly. Classé 2A au début des années 2010, le Rhône-Alpin est revenu tout récemment à la compétition après un break de plusieurs années, mais « le plaisir du jeu a repris le dessus. J'ai hâte d'être à Bordeaux, » nous a confié ce joueur sur lequel nous ferons un petit focus pendant la compétition.

 

+35 ANS FEMMES : LE BAL DES PRÉTENDANTES

Le palmarès du championnat de France +35 ans comporte plusieurs joueuses qui ont marqué la jeune histoire du squash féminin Français. Des joueuses qui ont été championnes de France et/ou porté le maillot de la sélection, comme Catherine Geiling-Lebossé, Laurence Bois, Nathalie Cornet, et plus récemment Mylène de Muylder et Isabelle Stoehr. Celle qui leur a succédé l'an dernier présente un profil complètement différent : championne de France de saut en hauteur dans sa jeunesse, Maud Bailly a débuté le squash en compétition à 34 ans ! « J’ai bien conscience que le tableau est plus costaud cette année, » nous a confié la joueuse de Vincennes, « et je ne me mets aucune pression en tant que tenante du titre. Je pourrais jouer en +40 (NDLR : elle a 41 ans), mais jouer en +35 me permet d'avoir davantage de matches intéressants, contre des joueuses que je n'ai pas souvent l'occasion de rencontrer. » Il y avait 3 joueuses du top 50 national dans le tableau en 2017. Elles seront 7 cette année, dont Sabrina Belliot. Trois fois battue par la future lauréate entre 2014 et 2016 (de Muylder deux fois et Stoehr), elle a mené 2-1 l'an dernier en finale contre Bailly – qu'elle avait toujours battue – avant de s'incliner ... Blessée au mollet en décembre et éloignée quelques temps des courts, la Rochelaise a « soif de jeu, de matches et de confrontation. » 

Présentation, France vétérans 2018 Photo 5

Maud Bailly (au centre), Sabrina Belliot (à gauche) et Emmanuelle Le Brun (à droite) avait fini dans cet ordre sur le podium l'année dernière (Crédit photo : Fédération Française de Squash)

Noellie Boden est également montée sur la deuxième marche, en 2015 et 2016. Sans regret la deuxième fois (nettement battue par Stoehr), celle qui joue depuis cette année à Créteil était passée tout près de battre de Muylder il y a 3 ans. « Le tableau est relevé cette année, il va donc falloir trouver rapidement ses marques, » indique l'ancienne joueuse de l'équipe de France. « Je remercie mon conjoint et entraîneur Benjamin Laho, le travail effectué cette saison m'a permis de me maintenir parmi les premières séries et d'aborder cette échéance avec beaucoup d’envie. J’apprécie également l’ambiance unique de cette compétition, ainsi que les clubs Bordelais qui savent toujours très bien recevoir ! » 

"J'apprécie l'ambiance unique de cette compétition." (Noellie Boden)

La tête de série n°1 sera Caroline Grangeon. Médaillée de bronze en 2016, la joueuse du Stade Français s'est lancée sur le circuit Européen depuis quelques mois (avec à la clé une médaille de bronze au championnat d'Europe en septembre), mais elle indique « ne pas avoir pu s'entraîner correctement récemment à cause d'une tendinite. Ce championnat était à la base l'un des objectifs de ma saison, mais je n'ai malheureusement pas d'autre ambition que de prendre match par match, et si je reviens avec une médaille je serai comblée. Mais dans tous les cas, je suis ravie de voir un tableau si relevé, et d'être présente à ce beau rendez-vous annuel ! » 

Présentation, France vétérans 2018 Photo 6

 Finaliste en 2015 et 2016, Noellie Boden fait partie des prétendantes à la victoire (Crédit photo : Nicolas Barbeau) 

Parmi les outsiders, on peut citer les Bordelaises Ariane Paul et Sandra Pereira, qui auront à cœur de briller sur leurs parquets, la Mancelle Emmanuelle Le Brun, médaillé de bronze l'an dernier, mais surtout Laetitia Voisin. Finaliste du championnat de France 2ème série il y a quelques semaines, la joueuse de Cuers vient d'atteindre son meilleur classement (35ème). Si la hiérarchie est respectée, elle affrontera Maud Bailly en quart de finale***.

 

MAIS AUSSI ...

+35 HOMMES

Normalement catégorie reine de l'épreuve, les +35 ans seront un peu éclipsés cette année par leurs aînés, notamment en raison de l'absence du double tenant du titre Alexandre Muller. Deux joueurs sortent du lot : quelques semaines après son retour de Guadeloupe, Jocelyn Martin avait causé la sensation en se qualifiant pour le championnat de France Elite. Le joueur du Stade Nantais n'a pas chômé depuis (9 tournois entre janvier et mai), revenant ainsi à un rang national plus conforme à son niveau (25ème). Matthieu Huin (44ème) a emprunté une trajectoire inverse, ayant quitté la métropole pour La Réunion et le club du Jardin en septembre dernier. L'ancien joueur de Strasbourg aura la ferme intention de faire mieux qu'en 2017 : il s'était incliné contre Muller après avoir eu des balles de match … Les principaux outsiders seront Anthony Delépine (Cany-Barville) et Grégory Toussaint (Jarville), respectivement 5è et 6è l'an dernier à Lyon.

Présentation, France vétérans 2018 Photo 7

 Jocelyn Martin a effectué un retour remarqué en métropole depuis quelques mois (Crédit photo : Nicolas Barbeau) 

+40 FEMMES

Elisabeth Marty (Stade Français) et Florence Roy (Niort) se sont partagées le titre ces deux dernières années, mais la grande favorite sera Mylène de Muylder : la joueuse de Cuers, ancienne n°4 française et membre de l'équipe de France, est championne d'Europe et du monde en titre en +50 ans, et a remporté le titre cinq fois en +35 ans. Statistique étonnante : elle est invaincue en compétition depuis février 2015 !

+45 HOMMES

En l'absence du tenant du titre Stéphane Gallenne, c'est le joueur du Jeu de Paume Xavier Auguet (vainqueur en 2015) qui sera favori. Les autres prétendants sont son coéquipier Julien Bey (en argent l'an dernier) et le Troyen Olivier Foulon (3ème en +40 ans en 2016, devant Auguet). Attention également aux Nantais Christophe Bouin et Grégory Corigliano, au Parisien Wilfried Vannier (deuxième derrière Auguet en Île-de-France) et au double champion de France (+40 et +45) David Ferstler

+45 FEMMES

Même si elle a très peu joué en compétition récemment, la Vincennoise Véronique Chastres – qui était n°10 française lorsqu'elle avait été sacrée en +40 ans il y a 3 ans – semble au-dessus du lot. Ses principales challengers ? Les deux dernières lauréates Carine Cesar et Jennifer Corigliano, alors qu'Anne-Cécile Armand cherchera à monter sur le podium après deux quatrièmes places consécutives …

Présentation, France vétérans 2018 Photo 8

 Véronique Chastres est l'une des nombreuses chances de médaille du club de Vincennes (Crédit photo : Véronique Chastres)

+50 HOMMES ET FEMMES

Un des tableaux les plus intéressants sur le papier, avec plusieurs habitués des podiums : ancien champion de France +40 ans et multi-médaillé ces dernières années en +45 ans, Laurent Combaluzier fait son apparition chez les cinquantenaires. Sacré chez lui l'an dernier, le Lyonnais Olivier Collignon défendra son titre acquis aux dépend du Parisien Cyrill Sourzac. On peut également citer Gilles Petitjean (trois titres dont les +50 ans il y a deux ans) et Frédéric Barthélemy. Une grande favorite chez les femmes : la double tenante du titre Valérie Neoschil (Chaville). Sa principale rivale sera Christine Gabarre, championne de France +45 il y a 3 ans. 

Présentation, France vétérans 2018 Photo 9

 Laurent Combaluzier est un habitué des podiums au championnat de France vétérans (Crédit photo : Asso cinqr)

+55 HOMMES ET FEMMES

Alors que le tenant du titre Pascal Lavielle sera l'homme à battre, tableau ouvert chez les femmes : les deux finalistes de l'an dernier – Véronique Leray et Corinne Dupire – devront faire avec la concurrence de Catherine Ezvan et Dominique Pouget, 3è et 4è en +50 en 2017. 

+60 HOMMES ET FEMMES

Les matches perdus par Claire Bryars au championnat de France vétérans depuis une dizaine d'années se comptent sur les doigts d'une main. La joueuse de Seyssinet sera à Bordeaux pour ajouter une 22ème médaille d'or à sa collection. Chez les hommes, on retrouve les inséparables Dominique Dautremont (vainqueur en 2016 et 2017), et Patrice Drieu, souvent placé mais jamais gagnant. 

Présentation, France vétérans 2018 Photo 10

 Claire Bryars (au centre) avait remporté sa 21ème médaille d'or l'an dernier (Crédit photo : Fédération Française de Squash)

+65 HOMMES ET +70 HOMMES ET FEMMES

En +65, Henri Vedrine peut profiter de l'absence des multiples champions de France Jean-Denis Barbet (qui en tant que le président de la Fédération est aux côtés des équipes de France au championnat d'Europe en Pologne) et Daniel Montel pour décrocher sa première médaille d'or. Pas de Pierre Barcillon (tenant du titre) en +70, mais des habitués : Jean-Claude Maugère (deuxième l'an dernier), Pierre-Max Dupeyrat (4 titres) et Pierre Laclaustra (5 titres), qui vient de fêter ses 80 ans ! À signaler la présence de Jean-Louis Lavigne (père de Renan), champion de France +50 il y a près de 20 ans et qu'on n'a pas vu en compétition depuis un bout de temps. Seulement deux participantes chez les femmes, dont la doyenne Danielle Maffre, qui vient de fêter ses 75 ans.

 

 

Plus d'infos

*** Contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, il n'y a pas de tirage au sort sur le championnat de France vétérans : les joueurs sont placés dans les tableaux uniquement en fonction du rang national. 

- Retrouvez toutes les infos pratiques sur la page dédiée

- Nous vous ferons vivre la compétition et ses coulisses tout au long du weekend, mais vous pouvez également suivre les résultats en direct sur squashnet (accès vers les tableaux depuis la page d'accueil).

Palmarès de toutes les catégories 

Présentation, France vétérans 2018 Photo 11

 Tous les podiums 2017 (Crédits photo : Fédération Française de Squash)

 

< Retour