Le parcours d’excellence sportive

Le Parcours d’Excellence Sportive (PES) fait suite à La Filière vers le Haut niveau qui décline les exigences attendues des fédérations pour permettre l’accès des sportifs de haut niveau (SHN) aux finales et aux podiums des compétitions de référence sur l’olympiade en cours, avec une projection jusqu’en 2016.

Les DTN ont présenté leur stratégie à la Commission Nationale du Sport de Haut Niveau (CNSHN) pour avis qui est ensuite transmise au Ministère des Sports pour validation.

L’originalité de cette démarche nouvelle met en avant :

  1. L’individualisation du parcours du sportif
  2. La prise en compte de l’intégralité du parcours (de la détection à la reconversion …) … pour atteindre les objectifs vers la performance.

Elle se différencie de la précédente démarche qui mettait en avant les moyens mis à disposition (structures).

Spécificité de la discipline squash

Discipline reconnue de haut niveau, non olympique, elle s’appuie sur deux paramètres essentiels qui impactent son développement :

  • Des équipements spécifiques (de capacités variables en nombre de courts) non intégrés dans les établissements scolaires.
  • Des équipements gérés à environ 80 % par le secteur privé et environ 20% par les municipalités.

Ces deux éléments conditionnent l’accès à la pratique et la prise de licence. Ils constituent un environnement qui impose à la fédération :

  • « D’aller vers » les pratiquants et en particulier vers les jeunes qui n’ont pas accès au squash dans le cadre du sport scolaire dit « traditionnel »
  • de conventionner avec des structures avant tout orientées vers des « clients » et peu concernées, à priori, par la compétition et la prise de licences.
Partenaires