L’équipe technique régionale (ETR) F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Equipe technique Régionale

L’équipe technique régionale (ETR)

L’organisation du sport en France est légalement basée (d’après le code du sport) sur une collaboration étroite entre l’Etat et le mouvement sportif. Le premier offre au second le pouvoir de délégation et d’organisation des différentes disciplines sportives. Ainsi, les fédérations sportives sont soutenues par le biais de moyens financiers et humains accordés par l’Etat, sur la base d’une contractualisation des objectifs.

Spécifiquement pour les moyens humains, le décret du 28 décembre 2005, relatif à l’exercice des missions de conseillers techniques sportifs auprès des fédérations sportives instaure une convention cadre signée entre le ministère chargé des sports et le président de la fédération. Cette convention fixe les modalités d’intervention des cadres d’Etat au niveau national et prévoit un complément au niveau régional appelé « convention d’équipe technique régionale ».

Les signataires de cette convention sont le directeur régional de la jeunesse et des sports, le président de la ligue ou comité régional de la discipline concernée. Elle est également visée par le directeur technique national de la fédération.

L’ETR, un acteur de développement

L’équipe technique régionale (ETR) est la structure technique chargée de la mise en œuvre de la politique sportive définie par le comité. C’est un acteur clé du développement de la discipline. La convention d’ETR fixe les bases de fonctionnement de l’équipe technique régionale et les objectifs. Elle comprend, entre autre :

  • la désignation du coordonnateur (technique) de l’ETR ainsi que l’élu référent concerné au sein de la ligue ou comité régional
  • les objectifs et le plan d’action de l’équipe technique régionale pour l’olympiade
  • le détail de la composition, les rôles et les conditions d’emploi de chaque membre
  • le budget de l’ETR

 

Le plan d’action de l’ETR

Il doit être rédigé en tenant compte du projet fédéral de la discipline et des orientations prioritaires du ministère. Il doit également s’appuyer sur le plan régional de développement rédigé par le comité régional, qui fixe pour l’olympiade les grands axes d’intervention et les priorités pour la discipline concernée à court et moyen terme.

Une évaluation régulière du travail de l’ETR sera effectuée lors d’un entretien entre le coordonnateur et le conseiller référent de la direction régionale.

 

Le coordonnateur

Le coordonnateur est un cadre d’Etat, conseiller technique régional. Lorsque le comité n’en dispose pas, ce peut être exceptionnellement un cadre fédéral. Il est désigné avant tout pour constituer l’équipe à l’aide des moyens humains identifiés au niveau régional, à savoir :

  • les autres cadres d’Etat placés auprès de la ligue ou comité régional,
  • les cadres techniques fédéraux,
  • et éventuellement les brevets d’Etat employés dans les associations locales.

Son rôle consiste à :

  • élaborer un calendrier de travail de l’ETR
  • programmer toutes les actions visant à participer au développement de la discipline au niveau régional
  • coordonner les interventions des membres en rendant compte aux élus de l’avancée des actions.

 

 

Les modalités de fonctionnement de l’ETR

Il convient d’animer cette équipe en la réunissant régulièrement sans oublier de rédiger des comptes rendus d’activité destinés aux services de l’Etat et au président de l’organe déconcentré concerné.
Il parait important également d’identifier les besoins de formation spécifiques de chaque membre de l’ETR au regard des missions globales et des compétences de l’intéressé.

La DRJSCS aide financièrement les ETR à jour de leur convention et de leur compte rendu par le biais de vacations attribuées annuellement et sous réserve de l’évaluation des projets proposés.

(Source : http://www.sports.gouv.fr/)

Le référent

Le référent de l’organe déconcentré est un élu, désigné par le président de ligue afin d’assurer le suivi de la convention et de favoriser les échanges avec les services de l’Etat.