Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

JOUR DE GLOIRE POUR LES TRICOLORES ?

Équipe de france 28/07

Camille Serme et Grégoire Marche tenteront de remporter l'or aux Jeux Mondiaux, tandis que Mathieu Castagnet jouera pour le bronze.

La délégation française a l'opportunité, aujourd'hui, de remporter la médaille d'or dans le tableau féminin et masculin ainsi qu'une médaille de bronze dans le tableau masculin. Les trois français qui disputaient les demi-finales hier, en fin de journée, ont une nouvelle fois briller sur le court puisque Camille Serme et Grégoire Marche se sont qualifiés pour la finale. De son côté, Mathieu Castagnet a, une nouvelle fois, livré un match surréaliste, mais cela n'a pas suffi. Il jouera pour la médaille de bronze aujourd'hui. Retour sur cette journée incroyable.

Camille Serme endosse le rôle de favorite

La cristolienne réalise un parcours sans faute en Pologne. Jusqu'à maintenant, elle a terrassé toutes ses adversaires sans perdre le moindre jeu. Hier, c'est la britannique Fiona Moverley qui en a fait les frais. A peine 30 minutes de jeu la tricolore sortait du court victorieuse 3-0 (11-6, 11-5 ,11-7). Après son début de compétition expéditive, on attendait avec impatience la finale face à sa rivale de toujours : la malaisienne Nicol David. Celle-ci n'aura pas lieu ! A la surprise générale, la malaisienne s'est incliné face à la hongkongaise Joey Chan en cinq jeux 3-2 (7-11, 12-10, 5-11, 11-4, 11-5). C'est la première fois, depuis octobre 2002, que la malaisienne n'avait pas perdu contre une asiatique. 

"Quand j'ai vu Nicol David perdre, j'étais assez nerveuse. Je ne voulais pas être une autre tête à tomber. Même si je l'avais battu, je n'ai pas pris le jeu de Fiona (ndlr : Moverley) à la légère. Elle a montré de belle chose cette semaine. J'ai été assez surprise que Joey Chan batte Nicol David, mais c'est le milieu de l'été et dans cette période (transitoire) tout peut arriver. J'étais impatiente de jouer face à Nicol, c'est la seule joueuse que je n'ai jamais battue. C'est vraiment important que la France remporte des médailles ici ! C'est vraiment génial que Greg (ndlr : Grégoire Marche) soit avec moi en finale : ça nous fait déjà deux médailles assurées. Si nous gagnons l'or, ce serai génial en vue des Jeux OIympiques de 2024... Surtout si c'est à Paris." - déclaration de Camille Serme après sa victoire en demi-finale.

Bien que favorite dans cette rencontre, la méfiance sera donc de mise pour Camille Serme. Elle entrera sur le court aux alentours de 18h30 pour tenter de remporter l'or après être repartie bronzée, il y a quatre ans.

Un Grégoire Marche impérial

Le Néo-Montpelliérain a encore été impérial, cette fois face au double Champion du Monde Junior, le Péruvien Diego Elias, face à qui il restait pourtant sur deux défaites à l'automne dernier. Le tricolore s'est montré très solide pour construire son succès en trois jeux (11-7, 11-4, 11-8). Il a souvent très bien lu la raquette du Sud-Américain. Et son énorme couverture de terrain l'a aussi mis en marche vers la finale, frustrant Diego à souhait.

"C'est tout nouveau pour moi et pour la plupart des joueurs ici. Faire partie de l'Equipe de France, ici, aux Jeux Mondiaux, c'est très spécial. Il n'y a pas de points de classement en jeu. Sur le terrain, je me suis senti détendu et je n'ai pas ressenti de stress cette semaine. J'essaierai de jouer mon prochain tournoi PSA avec le même esprit. J'ai bien joué aujourd'hui, mais comme je n'avais pas beaucoup joué avant d'arriver ici, je ne savais pas à quoi m'attendre. Cette saison, j'avais perdu deux fois face à Diego Elias... je savais que ce serait dur ! Ca fait du bien de gagner face aux jeunes générations. Pour moi, être en finale, c'est déjà exceptionnel, mais quoiqu'il arrive je vais me battre pour l'or." - Grégoire Marche, à l'issu de son match.

Il affrontera, à 19h45, l'allemand Simon Rösner. Ce dernier s'est défait d'un autre tricolore en demi-finale : Mathieu Castagnet.

Mathieu Castagnet pour le bronze

Quel match du français face à l'allemand Simon Rösner ! 

"Quelle aurait été l'issue si Mat avait réussi son interception en volée de revers à 1-0 (11-9) 10-10, alors que l'Allemand était dans le (très) dur ? Personne ne le saura jamais. Pourtant, malgré l'indigestion de la perte du second jeu au tie-break sur un rebond improbable à l'arrière du court, le mulhousien est reparti au taquet d'entrée de troisième jeu (5-1). Rösner, lui, semblait touché. Mais pas coulé. Il a alors aligné 13 points d'affilés ! 10 au troisième pour l'empocher (11-5). Puis trois en début de quatrième jeu avant que le français ne stoppe l'hémorragie. Malgré cela, le l'allemand a toujours mené, même si le tricolore a recollé à 6-7. Et sur un ultime stroke (14 au total sur 39 décisions !), Rösner a levé les bras (11-7)." - Renan Lavigne, entraîneur national

Mathieu Castagnet tentera de rapporter la troisième médaille à la délégation française, vers 16h45, face au péruvien Diego Ellias.

 

< Retour