Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

CHAMPIONNAT DE FRANCE INTERCLUBS : PRÉSENTATION DES PLAY-OFFS N2/N3

Événements 08/06

Grosse semaine pour le club de Bordeaux Nord, qui moins de huit jours après le premier French Master Open accueillera les play-offs des championnats Interclubs, Nationale 2 et Nationale 3, ce week-end.

À l'issue des trois jours de compétition, les tickets vers l'échelon supérieur seront attribués. Même si quelques favoris se dégagent, à commencer par Montpellier en N3, on devrait assister à des rencontres très serrées sur les parquets girondins. Tour d'horizon des trois tableaux.

Article de Jérôme Elhaïk

 Aff

Nationale 2 hommes : BREST VEUT RETROUVER L'ÉLITE

Les phases finales avaient donné lieu à de superbes rencontres l'an passé à Royan, et ce devrait être encore le cas ce weekend. Le niveau de la Nationale 2 masculine ne cesse d'augmenter au fil des années, les équipes faisant de plus en plus appel à des joueurs professionnels, français ou étrangers. À l'image de Brest : tout en conservant une ossature de joueurs du cru – chose assez rare à ce niveau et encore plus pour un club qui a longtemps évolué en N1 - les Finistériens ont ajouté à leur effectif les Anglais Joe Brooke mais surtout Oliver Pett (ancien n°56 mondial). « Leur intégration s'est super bien passée, indique le capitaine historique Briag Isambard. Joe est un élève de Benjamin Rosec (autre membre de longue date de l'équipe) à Oxford, alors qu'Oliver Pett nous a rejoint lors de la dernière journée. » Vainqueurs de toutes leurs rencontres lors de la saison régulière, ils se présenteront en Gironde avec un effectif au complet (Brooke, Pett, Isambard mais aussi Arthur Moineau et Mathieu Favennec), et des ambitions claires : « Le titre et la remontée en N1, qui étaient notre objectif en début de saison. Mais effectivement le niveau de N2 est de plus en plus fort et ça sera très chaud avec Strasbourg et Challes, mais je n'oublie pas Vincennes ou Marseille. » Marseille, une équipe où évolue depuis deux saisons un certain Gurval Isambard. Les deux frères avec un maillot différent sur les épaules lors d'une phase finale, une situation bizarre ... « Ça va être un pincement au cœur, et je n'imagine même pas si on est amenés à les rencontrer ! Pour lui, c'était une suite logique de poursuivre avec Marseille, qui l'a de plus très bien accueilli. Mais c'est avec lui que j'ai vécu mes meilleurs moments dans le squash, en particulier avec l'équipe de Brest (notamment deux titres de champions de N2 en 2009 et 2015)»

Photo 1

Les Brestois (de droite à gauche, Pett, Moineau, Favennec et Isambard) feront partie des favoris pour la montée en Nationale 1 (Crédit photo: Squash Club de Brest)

Les deux formations ne pourront toutefois se retrouver qu'en finale. Avant cela, il y aura un premier tour contre Le Mans (repêché suite au forfait de Bron), mais surtout en ligne de mire une demi-finale au sommet contre Strasbourg. Battus au jeu average par Toulon en demi-finale l'an dernier, les Alsaciens ont été renforcés par l’Égyptien Tarek Shehata. « Si la logique est respectée, on devrait s'imposer contre La Rochelle, indique le capitaine Alsacien Matthieu Huin, qui jouera en n°4 derrière Shehata, et les Allemands Valentin Rapp et Ben Petzdolt. Notre objectif ? On va dire le podium … Mais aussi de se faire plaisir entre potes, car c'est la fin d'un chapitre pour cette équipe, dont je ne serai plus le capitaine en 2017-2018 (il évoluera à Royan en Nationale 1, un club qu'il a déjà fréquenté au début des années 2010). C'est sûr que sur le papier, la demi-finale contre Brest est alléchante, ça pourrait se jouer à pas grand chose ... » Le bas du tableau semble plus ouvert. Notamment avec un quart de finale Vincennes – Challes-les-Eaux qui s'annonce indécis. Les Val-de-Marnais ont bien digéré la descente la N2 et aligneront un quatuor composé de Corigliano, Pineau, Menegaux et Tullis. De leur côté, les Savoyards jouent de malchance depuis plusieurs années, et seront privés de Vincent Droesbeke et Dani Pascual (blessés). Mais comme tous les ans, Julien Balbo et ses équipiers vendront chèrement leur peau. La dernière rencontre oppose Marseille au Squash 95. Le club provençal, champion de France en 2012 avec un certain Thierry Lincou, tente de renouer avec son glorieux passé. Très solides lors de la saison régulière, ils auraient été largement favoris avec leur formation au complet « mais Joe Green (le n°106 mondial est en tournée en Nouvelle-Zélande) ne sera malheureusement pas présent, » indique le capitaine Nicolas Sollazzo. Son équipe pourra néanmoins s'appuyer sur toute son expérience (Villier, Isambard, Lagier et Giraud Audine affichent des meilleurs classements compris entre 7 et 23 français) pour contrer des Franciliens qui n'auront rien à perdre : ils se sont qualifiés pour leur première saison à ce niveau.

Photo 2

Le match entre le Vincennois Enzo Corigliano (en haut) et le Challésien Julien Balbo sera l'un des points chauds des quarts de finale (Crédit photo: Nicolas Barbeau)

 

Nationale 2 hommes, quarts de finale (samedi matin)

Brest – Le Mans

Strasbourg - La Rochelle

Vincennes – Challes-les-Eaux

Marseille - Squash 95

Demi-finales samedi en fin d'après-midi. Finale dimanche à 13 heures.

Les deux finalistes montent en Nationale 1.

 

Nationale 2 femmes : UN TABLEAU TRÈS OUVERT

Sur le papier, les filles de La Rochelle semblent favorites. Maintenues de justesse en 2015-2016, elles ont accompli une saison parfaite : 8 victoires en 8 rencontres, le tout sans perdre un seul match ! Le résultat d'un recrutement judicieux, puisque outre Sabrina Belliot (n°21 française, récente vice-championne de France et médaille d'or au French Master Open en +35 ans), l'équipe est constituée d'Océane Cebollada (n°22, n°4 française en jeunes) et de Charlotte Demange (ancienne première série). Mais attention, car les Rochelaises auront un quart de finale difficile contre le Stade Français, qui évoluait en N1 la saison dernière. « Nous ne sommes que 3 joueuses dans l'effectif et j'ai dû jouer blessée en début de saison, explique sa numéro 1 et capitaine Caroline Grangeon, n°16 dans la hiérarchie nationale. Du coup, on s'est qualifiées de justesse pour les play-offs, et on est ravies d'avoir l'opportunité de remonter. » Derrière Grangeon, les Parisiennes aligneront Élisabeth Marty (championne de France +40 ans) et Laurence André, également ancienne première série. Cette rencontre sera donc l'affiche du premier tour.

Photo 3

Océane Cebollada (au premier plan) et Caroline Grangeon visent la montée avec leurs équipes de La Rochelle et du Stade Français (Crédit photo: Nicolas Barbeau)

Le deuxième quart du haut de tableau s'annonce également intéressant. Les Haut-Garonnaises de Muret (Laure Castaignède, Christine Gabarre, Anne-Sophie Malet) n'auront pas la partie facile face au WAM : derrière l'ancienne internationale Danoise Kira Petersen, les Lilloises présentent des classements en trompe l’œil, à l'image de Virginie Diot, ancienne top 15 française. En bas du tableau, ces playoffs seront particuliers pour Vannes et Florence Touboulic, dont le club du TySquash vient de fermer il y a quelques semaines. Les Morbihannaises commenceront la compétition contre Le Mans. « Notre équipe est présente à ce niveau depuis de nombreuses années, raconte la capitaine Sarthoise Nathalie Emery. Notre dernière participation aux play-offs remonte à 2012, et nous avions manqué la qualification pour quelques points lors des deux dernières saisons. On est donc très contentes d'y retourner, mais on ne vise pas spécialement le podium. » Enfin, même si elles ont réalisé une superbe saison (8 victoires en 8 rencontres), les filles de Vincennes n'auront pas la partie facile face à Niort : les Val-de-Marnaises se souviendront qu'elles s'étaient inclinées 3-0 l'an dernier lors des phases finales l'an dernier à Royan. Elles présentent néanmoins une équipe plus solide, avec le retour d'Alienor Daugreilh, l'émergence de la jeune Cléo Jahard, et la bonne forme actuelle de leur capitaine Maud Bailly. « On se déplacera avec un effectif au complet, indique la récente championne de France +35 ans, à l'exception de Marine-Laure Bénard. » Vous l'avez compris, ces phases finales s'annoncent très disputées, et la plupart des équipes peut légitimement ambitionner une accession dans l'élite ...

Photo 3

Virginie Diot et Kira Petersen, les deux atoutes majeurs du WAM (Crédit photo: Nord Squash)

 

Nationale 2 femmes, quarts de finale (samedi matin)

La Rochelle - Stade Français

WAM – Muret

Vannes - Le Mans

Vincennes - Niort

Demi-finales samedi après-midi. Finale dimanche à 13 heures.

Les deux finalistes montent en Nationale 1.

 

Nationale 3 : QUATRE PLACES POUR DOUZE …

... mais un postulat néanmoins théorique : deux strapontins vers la Nationale 2 semblent promis à Montpellier, et à un degré moindre le PUC. Dès la constitution de leur nouvelle équipe en début de saison, les Héraultais avaient annoncé leur objectif à moyen terme : le titre de champion de France ! Dans cette optique, le passage en Nationale 2 n'est évidemment qu'une étape, qui sauf tremblement de terre devrait être franchie samedi. Pour cela, le 5R - avec ses fers de lance Grégoire Marche et Geoffrey Demont, mais aussi Christophe Montagnier (ancien n°4 français) – n'aura besoin que de gagner son quart de finale (contre Jarville ou Gradignan). Nul doute qu'ils tenteront ensuite de décrocher le titre de champions de France. En finale, il pourraient retrouver le PUC de Johan Bouquet. Dans un premier temps, les champions d'Île-de-France partiront favoris de leur quart (contre le vainqueur de Chartres – Monaco).

Photo 3

Emmenés par Grégoire Marche (à gauche), Montpellier sera grandissime favori en Nationale 3 (Crédit photo: Geoffrey Demont)

Sur le papier, les deux autres quarts de finale semblent plus équilibrés : en haut de tableau, Louvigny – emmené par un Guillaume Duquennoy en pleine bourre – sera opposé à Bordeaux Nord ou Istres. Le vainqueur s'offrira à la fois un billet vers la N2 et une demi-finale de gala contre Montpellier. De son côté, Escures et son équipe très homogène (Malavialle, Bouldoire, Douillard, Rudelle) a réalisé une superbe saison (8 victoires en 8 rencontres). Les Corréziens – sixièmes l'an dernier - seront opposés au vainqueur de la rencontre entre les réserves du WAM et de Valence : on se souvient que l'an dernier, ces derniers avaient été battus d'extrême justesse au premier tour par Mulhouse. Auteurs d'une très belle campagne 2016-2017, les Drômois seront néanmoins privés de deux joueurs importants (Noah Hateau et Thibault Lassaux). « L'équipe sera composée de Guillaume Ducos, Cédric Hateau, Vincent Fontaine et Damien François, indique le président Serge Parbaud. Elle se battra jusqu'au bout pour décrocher l'une des places synonymes de montée. » Qui serait d'autant plus une satisfaction, après la descente de l'équipe première en Nationale 2 il y a quelques semaines.

Photo 3

Louvigny comptera sur la forme actuelle de Guillaume Duquennoy et Nicolas Cardin pour décrocher l'un des quatre billets pour la Nationale 2 (Crédit photo: Tennis Squash Club de Kourou)

 

Nationale 3 hommes, quarts de finale (samedi vers midi, le pré-tour a lieu vendredi soir)

Ce tableau provisoire a été établi en fonction des compositions d'équipes annoncées. Le tableau définitif sera constitué sur place en fonction du poids réel des équipes.

Montpellier – Jarville ou Gradignan

Louvigny – Bordeaux Nord ou Istres

Escures – Valence 2 ou WAM 2

PUC – Chartres ou Monaco

Demi-finales le samedi en fin d'après-midi. Finale dimanche à 13 heures.

Les quatre demi-finalistes montent en Nationale 2.

 

Palmarès des championnats de France Interclubs

Nationale 2

Nationale 3

Photo 3

Résultats à suivre en direct sur squashnet (Cliquez sur l'onglet « Par équipes »)

Nous vous tiendrons informés des résultats samedi et dimanche en fin de journée. Vous retrouverez également le compte-rendu complet du weekend en début de semaine prochaine.

< Retour