Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE - LE COIN OFF (JOUR 2)

Événements 11/02

Suivez les coulisses de la compétition sur la page "le coin off".

Interviews, réactions ... 

DEMI-FINALES

Lucas Serme (après sa victoire contre Auguste Dussourd)

A

« Il a fait le début du match que j'attendais, comme il fait à l'entraînement, en tentant et en rentrant pas mal de shots. Mais dans ces cas là il faut attendre que l'orage passe, et c'est ce que j'ai fait. Il a fait quelques fautes et j'ai l'impression qu'il a baissé un peu les bras, même si moi aussi j'ai bien cadré le jeu en ne donnant pas beaucoup d'angles. Peut-être qu'il pense qu'il n'a pas de solutions pour me battre, mais c'est faux, je ne suis que top 40 mondial (rires), donc des solutions il en existe forcément.

Je me sentais très bien sur le court ce soir, le match de ce matin m'a bien aidé à trouver mes repères. Je me sens en confiance avant le match de demain, qui est en effet la finale attendue. C'est vrai que récemment nos matches en championnat de France ont été plus accrochés qu'en PSA, peut-être par rapport à sa préparation, je ne sais pas. Je retourne donc en finale, il y a deux ans j'avais été déçu car je n'avais pas pu vraiment défendre mes chances, j'avais eu des crampes après une très grosse demi-finale (contre Marche). Et j'étais tombé sur un Mathieu Castagnet donc c'était le premier titre, et qui voulait absolument l'ajouter à son palmarès.

Être champion de France dans une discipline, c'est quelque chose de très gratifiant. Même en jeunes, c'est quelque chose qui reste sur le CV. Je suis plutôt quelqu'un qui aime les finales, je ne suis pas du genre à passer au travers. On verra bien ce que ça donne demain mais je suis prêt à tout donner. »   

Julie Rossignol (après sa victoire contre Chloé Mesic)

J

« Je me suis fait mal sur le dernier point de ma demi-finale contre Élise Romba, j'ai vraiment craint le pire sur le moment. La maman de Maëlle (Fuhrer, sa coéquipière au Squash 95) qui est médecin m'a examiné et m'a indiqué que j'avais une lésion à l'insertion de l'ischio-jambier. Elle m'a conseillé de ne pas jouer pour ne pas aggraver la blessure. Mais c'est une demi-finale de championnat de France, impossible de ne pas jouer ! Je n'étais quand même pas très confiante notamment sur les déplacements à l'avant, mais j'ai eu de la chance qu'elle ne m'y amène pas trop. J'ai gagné le premier jeu alors que je ne m'y attendais pas du tout, du coup ça m'a bien lancé dans le match. Jouer devant du monde, sur un court vitré dans un match avec de l'enjeu, c'est quelque chose que j'adore ! Pour demain, je vais faire mon maximum et on verra bien ce qui se passera. Quoiqu'il arrive, je suis en finale du championnat de France adulte, ça claque ! » 

Grégoire Marche (après sa victoire contre Geoffrey Demont)

« Dans le premier jeu, il a fait quelques erreurs, et c'est sûr qu'il est mené 1-0 c'est compliqué pour lui. C'est vrai qu'on est super potes mais dans ces cas on essaie de faire abstraction. Je n'avais pas de super sensations, il faisait plus froid et c'était compliqué de trouver de bonnes longueurs. A chaque fois je prenais le large en début de jeu, mais j'ai manqué un peu de rigueur et de son côté il a tenté des trucs qui ont marché … Je n'ai gaspillé trop d'énergie pour l'instant, et je fais faire tout ce qu'il faut pour être prêt pour le gros match qui m'attend demain en finale ! »

Geoffrey Demont - Source sitesquash

« C’était la première fois du week-end que je jouais sur le court, j’ai manqué de précision, et c’est lui qui a imposé son rythme et son jeu. Je suis déçu de ma prestation parce que je pense que je peux jouer mieux que ça. Mais bon, je jouais contre Grégoire, qui accumule les bons résultats, et montre les progrès qu’il a fait, et la bonne forme qu’il a en ce moment. Cela fait deux ans que je termine à la 4ème place, alors il y a une 3ème place à aller chercher, j’espère que je vais être bien demain, pour être au meilleur de mes capacités, et je vais tout faire pour monter sur la 'boite'…»

Coline Aumard (après sa victoire contre Laura Pomportes) - Source sitesquash

« J’ai toujours plaisir à jouer Laura, et j’ai énormément de respect pour elle, ravie qu’elle revienne « fortement » après sa blessure, surtout que quelques personnes l’avaient déjà rangée dans les « retraitées »… C’est le match que j’attendais après le forfait de Camille, elle a gagné en maturité elle aussi, comme moi ! Elle a fait un bon match, elle a pris sa chance, et nous avons joué dans une bonne ambiance, devant un public qui applaudissait les deux joueuses. Je pense que nous y avons toutes les deux pris beaucoup de plaisir. Dommage que le tableau nous fasse jouer en demi, c’est moi qui gagne aujourd’hui, demain ce sera elle. Elle mérite son retour, respect. »

Laura Pomportes

« Je suis un peu déçue, notamment de l'avoir laissé prendre confiance dans les deux premiers jeux. J'ai été trop irrégulière. Bravo à elle, elle mérite sa place en finale. »

QUARTS DE FINALE

Auguste Dussourd (après sa victoire contre Fabien Verseille)

« Dans le deuxième jeu, j'ai mené 9-5 et je perds 12-10, c'est la première chose que j'ai dite à Philippe (Signoret son coach) en sortant du court. Mais il m'a dit de ne pas me focaliser là dessus, et que j'étais plus solide et que ça allait finir par payer. C'est sûr que jouer Fabien c'est un match piège, c'est un très bon joueur et on ne sait jamais trop s'il est entraîné ou pas. C'est ma première demi-finale au championnat de France, je vais maintenant affronter mon partenaire d'entraînement Lucas Serme. Il est plus fort que moi donc ça va être très difficile, là maintenant je ne sais pas comment je vais le faire pour le battre (rires). S'il fallait me donner une côte pour ce match, je dirais 3/1 ... »

Fabien Verseille - Source sitesquash

« Il faudrait vraiment que je fasse moins de fautes... Ce n'est pas un problème physique, c'est un problème de concentration. Le squash, c'est pas compliqué, il faut rester sur le court, et attendre que l'autre fasse la faute ! Il faut rester deux heures mentalement, et moi, je reste 30mn. Cela fait 15 ans que je joue au squash, et cela fait 15 ans que je fais la même chose.... Déjà, quand je m'entraînais tous les jours, j'avais du mal à rester concentré, alors maintenant que je ne m'entraîne que peu. Alors, aujourd'hui, je dominais les échanges, mais bon, ça n'a pas servi à grand chose, c'est lui qui marque le point car je fais la faute. Auguste fait un très bon match, rien à dire....»

Lucas Serme (après sa victoire contre Victor Crouin)

« Je n'aime pas spécialement jouer ce genre de matches, contre un jeune qui est derrière moi au classement et qui a tout à gagner, j'avoue que ça me stresse un peu. Il fallait que j'impose mon physique et que je mette du poids dans la balle, ce que j'ai fait. Maintenant je vais affronter Auguste Dussourd, avec qui je m'entraîne très souvent, on se connait par cœur. Mon objectif est de remporter ce championnat de France, mais c'est le cas depuis 3 ans et que Greg (Gaultier) ne participe pas. Mathieu (Castagnet) et Grégoire (Marche) sont évidemment de super joueurs mais je ne m'en fais pas une montagne. C'est vrai que je traverse une petite crise de confiance actuellement en PSA. Je n'ai parfois pas eu de chance au tirage par exemple en prenant Paul Coll en qualifications en décembre en Angleterre, mais récemment je n'ai pas fait un bon match contre Joe Lee en Suède. » 

Victor Crouin - Source sitesquash

« Je l'avais joué dans un match par équipe, mais si la dernière fois, je ne faisais que courir et sauver les balles, le forçant de temps en temps à la faute en fin de jeu, cette fois, il n'a pas pu faire tout ce qu'il a voulu comme la dernière fois... Quand je croisais mal, il volleyait des deux côtés, et me punissait, mais l'écart se diminue, je sens que c'est mieux, que ça se rapproche. Il faut que j'arrive à mieux choisir mon moment pour attaquer. Quelquefois, j'attaque trop tôt, ou pas du tout. Et je pêche un peu physiquement, même si j'ai encore de la réserve, car en junior, on est moins sollicité en fait, physiquement, c'est plus la vitesse de jeu ou la raquette... .» 

Élise Romba (après sa défaite contre Julie Rossignol)

« Je suis déçue, ça a été très serré dans les trois premiers jeux mais ensuite elle a pris le dessus. Elle a bien joué tactiquement et a fait ce qu'il fallait quand il fallait, alors que de mon côté je n'ai pas été suffisamment solide et je me suis mise parfois toute seule dans des situations difficiles. (On lui apprend que Julie s'est blessée et ne sera peut-être pas en mesure de tenir sa place). Je ne m'en étais pas rendu compte, mais ce serait vraiment bizarre de disputer la demi-finale après avoir perdu. Mais c'est une demi-finale de championnat de France donc ça ne se refuse pas. » 

Geoffrey Demont (après sa victoire contre Sébastien Bonmalais)

« J'ai eu une petite baisse de régime dans le troisième jeu, en partie à d'un manque de concentration, ça arrive. Mais je suis content de la façon dont je suis reparti dans le quatrième jeu, et de mon match dans sa globalité. Ma stratégie était de ralentir le jeu afin contrecarrer sa vitesse. Ce n'est pas une victoire référence, mais une bonne victoire, surtout après tous les pépins physiques que j'ai eu, et contre un joueur en progression dont je me méfiais. En demi-finale, je vais me retrouver dans la position de l'outsider, contre Grégoire Marche qui s'avère être est mon meilleur pote. Je suis content de jouer ce match, qui sera mon premier sur le vitré ce week-end. Ce sera bien sûr difficile mais je vais tout faire pour gagner, c'est une belle opportunité de me mesurer à un joueur du top 30, ce qui ne m'arrive pas si souvent. Quoiqu'il arrive, ce sera un match avec des enseignements à tirer, d'ailleurs qu'on gagne ou qu'on perde il faut savoir se servir de tous les matches … Et c'est également ma troisième demi-finale consécutive au championnat de France, donc je suis satisfait de cette constance. »

Sébastien Bonmalais - Source sitesquash

« C’était un bon match, qui a bien duré. J’ai mal débuté le match, joué trop vite, manque de patience, ce qui lui a permis de bien rentrer ses coups. Je reviens un peu à 7/2, en resserrant le jeu, mais c’est un peu trop tard. Pareil dans le 2ème, du mal à imposer mon jeu du fait de sa qualité de balle, trop précis le long du mur, et même si je tente de faire durer les échanges le plus longtemps possible pour peut-être le faire craquer physiquement, il tient bon… Par contre au 3ème, je pense qu’il souffre un peu, et les trois fautes qu’il fait à la fin me le confirme. Mais au dernier, encore une fois, sa qualité de jeu était superbe, en particulier sur le revers, qui est mon point fort, m’empêchant une fois de plus de développer mon jeu d’attaque… »

Grégoire Marche – après sa victoire contre Benjamin Aubert

« Ce match m'a permis de prendre mes repères. J'ai fait en sorte que les échanges soit durs en début de jeu, afin de lui montrer que ce serait difficile de gagner un point. Pas facile de se mettre en jambes à 10h 30, surtout que le match suivant arrive assez rapidement derrière (16h30). Certes, c'est la première fois que je suis tête de série 1 du championnat de France, mais j'ai déjà gagné cette compétition donc je sais gérer le contexte, même si bien sûr je ressens les attentes des gens du club (il évolue pour Montpellier en Interclubs). En tous les cas c'est un bon tournoi de préparation en vue des échéances qui m'attendent, et notamment le prochain World Series à Chicago. »

Benjamin Aubert  - Source sitesquash

« Je n’avais pas vraiment de tactique, mais je savais quoi faire, le problème, c’est que je ne l’ai pas appliqué. Il se trouve que Greg et moi, nous avons le même jeu, jouer vite, mettre du rythme, attaquer devant, la différence c’est qu’il est top 30, et donc bien meilleur que moi à ce jeu là. Donc j’aurais du ralentir, prendre mon temps, ne pas attaquer à la première opportunité devant, mais comme me l’a dit Renan après mon match, dans la tête, je n’y croyais pas trop, et je n’étais pas prêt à jouer une grosse bataille…»

Laura Pomportes (après sa victoire contre Enora Villard)

« Très contente de ma prestation. C'est le genre de match où une joueuse a tout à gagner et l'autre tout à perdre donc ce n'est pas facile de se relâcher. Jouer à 10h30, ce n'est pas évident non plus, surtout que je rentre du Canada et que je ressens encore les effets du décalage horaire. Après la perte du troisième jeu, j'ai réussi à mettre davantage d'intentions dans mes coups et ça m'a permis de prendre le large d'entrée dans le quatrième. Je suis très contente d'être en demi-finale et de jouer contre Coline. Hormis l'année dernière fois où je revenais de blessure, la dernière fois qu'on s'est joués au championnat de France c'était en 2012, et j'avais gagné (en demi-finale). Mais elle a évidemment beaucoup progressé. Quoiqu'il en soit, je suis ravie de disputer ce match que je vais aborder très sereinement. »

Enora Villard - Source sitesquash

« Au premier jeu, elle doute un peu, pas trop dans le match, moi bien dedans, je me sentais bien. Et là, des moments importants où je ne sais pas prendre ma place, par exemple des lets qui pour moi sont des strokes évidents, mais apparemment, je ne sais pas les demander, je le demande avec le bras, et pas avec les jambes. Donc, des moments importants qui font la différence en fin de jeu. Au 2ème, je garde la même tactique, la contrôler au fond, et un manque d’attaque me coûte le jeu, car je me crée les opportunités, mais j’ai du mal à les saisir, et j’attends trop. Dans le 3ème, c’est une fois dos au mur que je me mets à attaquer, j’ai plus pris ma place, j’ai bien saisi mes opportunités, et cela fait la différence. Mais au 4ème, j’ai tout de suite vu qu’elle avait reçu comme instruction de coaching d’aller très vite, elle servait vite, jouait vite, et moi, un peu fatiguée à la fois mentalement et physiquement, je n’ai pas su prendre mon temps. Et quand on est fatiguée, les choix sont plus difficiles. Je dois vraiment apprendre à lâcher mes coups, à prendre plus de risque au lieu d’être dans le contrôle permanent…»

Coline Aumard (après sa victoire contre Charlotte Delsinne)

« Charlotte est l'une de meilleures amies sur le circuit. Mais sur le court on n'est pas là pour faire « copines-copines » (sic) mais pour donner le meilleur de nous-mêmes. C'est un avantage d'avoir joué sur le vitré en vue de la suite, j'ai pu travailler certaines choses comme mes longueurs de balle. Pour moi être tête de série 1 ou 2 ça ne change rien, les filles qui sont derrière moi veulent me battre. Quand je suis TS2, mon premier objectif est de me qualifier pour la finale, et ensuite le reste c'est du bonus. Les gens me disent « c'est ton année » mais il ne faut pas oublier les autres filles qui sont là aussi pour gagner ! Je suis consciente qu'il y a des classements et des différences de niveau, mais moi par exemple quand je rentre sur le court contre une Nouran Gohar, c'est pour gagner. »

Charlotte Delsinne - Source sitesquash

« Oui, le match, c’est Coline, donc ça va vite, ça va très vite devant, et la moindre erreur de longueur, elle attaque et c’est la sanction. Nous sommes très potes, donc c’est toujours très agréable de jouer Coline. Niveau boulot, je suis installé comme kiné à Bordeaux, mon associé vient de partir, donc je vais me retrouver à la tête de mon cabinet, avec deux assistants, donc ça, c’est bien. Maintenant, bien évidemment, j’aimerais bien avoir plus de temps pour jouer au squash, mais grosse satisfaction personnelle, j’ai eu deux opérations sur les deux pieds dernièrement, et je suis ravie de revenir à un bon niveau de squash, car ce n’était pas évident de revenir deux fois physiquement. Donc, très contente, très très contente ...»

Renan Lavigne revient sur la première journée pour les joueurs du pôle France d'Aix-en-Provence

 

P

 

 

 

< Retour