Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

NUIT BLEUE À NEW YORK ?

Équipe de france 19/01

Le squash français vit décidément une période faste. Camille Serme et Grégory Gaultier sont en finale du Tournoi des Champions.

Nous avions quitté 2016 avec la première médaille mondiale de l'équipe de France féminine, et voilà que Camille Serme et Grégory Gaultier nous offrent une double finale au Tournament of Champions pour commencer 2017 ! Pour y parvenir, les deux leaders de la discipline en France ont fait tomber en demi-finale Mohamed El Shorbagy et Nour El Sherbini, numéros 1 mondiaux. Pourront-ils continuer sur leur lancée et apporter à leur pays un doublé historique ? Réponse cette nuit à New York.

Article de Jérôme Elhaïk

SERME SUR SA LANCÉE

Camille Serme est-elle actuellement la meilleure joueuse au monde ? Même si la numéro 1 française et son entraîneur Philippe Signoret sont certainement très loin de ce genre de considérations à l'approche de sa troisième finale dans un tournoi majeur, on peut légitimement se poser la question. En battant la nuit dernière la numéro 1 mondiale et championne du monde Nour El Sherbini, elle s'est qualifiée pour sa deuxième finale consécutive en World Series, après sa victoire en octobre à l'US Open. Mais au-delà de ces résultats exceptionnels, c'est la manière qui impressionne : comme à Philadelphie, Serme n'est pas en surrégime, et applique une stratégie précise tout en imposant son jeu au fur et à mesure du match. « Depuis plusieurs semaines, Camille a beaucoup travaillé de manière spécifique, indique Signoret, que ce soit techniquement, tactiquement ou physiquement. Elle a désormais toutes les armes pour adapter son jeu à ses adversaires, notamment les Égyptiennes. Contre Nouran Gohar en demi-finale, les clés du match étaient de ne pas donner de rythme, d'attaquer assez tôt dans l'échange et de mieux se déplacer sur les lourdes frappes. Hier, elle a su mettre davantage de rythme pour annihiler le jeu de la numéro 1 mondiale. »

1

Camille Serme a sorti la numéro 2 mondiale Nouran Gohar en quart de finale (Crédit photo : Tournament of Champions)

Serme impressionne également par la manière dont elle gère les temps forts et les temps faibles. Contre El Sherbini, elle a tout d'abord dominé le début du match grâce à son revers toujours aussi précis, avant de garder son calme lorsque l’Égyptienne a accéléré en fin de deuxième jeu pour égaliser à 1-1 et mener 4-1 dans le troisième jeu. La suite sera totalement à son avantage, et sa réaction contenue sur la balle de match montre qu'elle voit déjà plus loin. Même si elle admettra après le match, « ne pas encore réaliser que je suis en finale, j'étais totalement concentrée sur le fait de faire le meilleur match possible. Jouer ce tournoi dans ce lieu incroyable c'est déjà un rêve, et du coup savoir que j'aurai l'opportunité de le remporter demain, c'est fantastique. Je viens de battre les numéros 1 et 2 mondiales et je peux donc m'appuyer sur le fait que je joue mon meilleur squash. Il y a encore des choses à améliorer mais les choses vont dans le bon sens. Le match de demain sera un tout autre défi, mais je donnerai mon maximum. » (Source : www.psaworldtour.com)

2

Camille au micro du maître de cérémonie après sa qualification pour la finale (Crédit photo : Tournament of Champions)

En 2016, on trouvait au moins une joueuse Égyptienne en finale de tous les tournois majeurs. Mais la finale cette nuit à New York sera 100 % européenne, puisque Camille retrouvera une vieille connaissance, Laura Massaro. Laquelle des deux inscrira pour la première fois son nom au palmarès de l'un des tournois les plus prestigieux du circuit ? L'Anglaise a certes connu une petite frayeur au deuxième tour contre la Néo-Zélandaise Joelle King (s'imposant en cinq jeux après avoir été mené 2-1), mais elle a remporté ses deux matches suivants sans perdre un jeu. Notamment en demi-finale contre sa compatriote Sarah-Jane Perry, révélation de la semaine avec ses victoires sur Sobhy et El Welily. L'un des atouts majeurs de Massaro sera comme d'habitude sa détermination. « Je n'ai jamais gagné ici, affirme-t-elle, et je serai donc très motivée demain. Camille joue très bien en ce moment, et je vais donc peaufiner ma stratégie pour ce match. À ce stade de ma carrière (elle a 33 ans), je suis déterminée à ajouter quelques lignes à mon palmarès. »

3

Le dernier affrontement entre la Française et Laura Massaro a tourné à son avantage, à l'US Open (Crédit photo : US Open Squash) 

Les deux joueuses en sont à 8-8 dans leurs confrontations directes. La Française a eu plutôt le dessus récemment en PSA, avec notamment cette victoire historique en finale du British Open 2015, mais Massaro s'était nettement imposée en finale du championnat d'Europe par équipes au printemps dernier. Bien difficile donc de dégager une favorite, et les bookmakers ne s'y trompent pas puisque les deux joueuses affichent exactement la même côte !

 

GAULTIER REVIENT DE LOIN 

C'est donc une nuit historique que s'apprête à vivre le squash français : lors de ce fameux British Open 2015, Grégory Gaultier était rentré sur le court juste après la victoire de Camille Serme mais s'était incliné d'extrême justesse contre Mohamed El Shorbagy. Parviendra-t-il à faire mieux contre Karim Abdel Gawad ?

Pour se hisser en finale, le Français a sorti ce même El Shorbagy hier, à l'issue d'une partie que son entraîneur Renan Lavigne a qualifié « d'irrationnelle. » Ceux qui sont restés éveillés (le match s'est terminé vers 3h30) ont en effet assisté à un véritable « rollercoaster » dont les Américains raffolent, dans une Grand Central Station en ébullition. Mené 10-8 dans le premier jeu, Gaultier a renversé la situation pour l'emporter 12-10. Il n'aura besoin que d'une opportunité pour prendre le deuxième 11-9, alors que le niveau de jeu entre les deux joueurs atteignait des sommets. La suite est une succession de rebondissements : le troisième jeu est très équilibré mais à 8-7 en sa faveur, Gaultier est victime d'une décision litigieuse - y compris avec l'arbitrage vidéo – sur une balle à priori doublée de son adversaire. Le numéro 3 mondial sort quelque peu du match, et non seulement l’Égyptien remporte ce jeu 11-9 mais il mène 7-1 dans le suivant. C'est à ce moment que Gaultier demande une interruption en raison d'une blessure au fessier. Ne pouvant se déplacer normalement à son retour sur le court, il semble sur le point de jeter l'éponge à la fin du jeu mais son clan l'incite à continuer. Bien leur en prend, car dans le début du cinquième, il adapte parfaitement son jeu à son état physique, tentant des amorties de fond de court à chaque occasion et utilisant à merveille les lobs pour se sortir des situations difficiles. Totalement décontenancé, Shorbagy commence à commettre quelques fautes, et le Français entrevoit à nouveau la possibilité d'une victoire dont il avait été si proche dans le troisième jeu. Survolté, il gagne ce jeu (11-7) et ce match d'anthologie. Aura-t-il récupéré demain, pour tenter de remporter le ToC pour la deuxième fois après son succès en 2009 ?

4

Grégory Gaultier a fait chuter le numéro 1 mondial la nuit dernière après un match à rebondissements (Crédit photo : PSA World Tour)

« J'ai cette douleur depuis hier, le lendemain de mon quart de finale, » a déclaré Gaultier après le match. « Grâce à l'échauffement, je ne l'ai pas trop ressentie pendant les deux premiers jeux, mais ça a commencé à empirer au début du troisième, que j'aurai pu tout de même remporter sans cette décision à 8-7. Dans le quatrième, j'avais vraiment mal, j'étais tout près d'abandonner mais Renan m'a poussé à continuer, et à prendre les points les uns après les autres. J'ai donc essayé de m'appuyer sur ma jambe valide, et de jouer intelligemment. Bien sûr que ça a dû le déstabiliser, mais de mon côté j'ai tout donné et je me suis battu sur chaque point. J'ai eu une année 2016 très compliquée avec de nombreuses blessures, j'ai donc des choses à prouver et c'est la raison pour laquelle j'étais très motivé ce soir. De plus on parle beaucoup des Égyptiens, mais n'oublions pas qu'il y a d'autres joueurs (français, anglais ou encore néo-zélandais) qui souhaitent montrer ce dont ils sont capables, et peuvent remporter des tournois majeurs. En ce qui concerne le match de demain, je vais laisser mes kinés faire leur travail … C'est une finale donc même si je dois jouer sur une jambe, je le ferai ! »

5

Gaultier a déjà affronté trois joueurs Egyptiens à New York dont Tarek Momen en quart de finale (Crédit photo : Tournament of Champions)

C'est justement un Égyptien qui attend Gaultier en finale. Et pas n'importe qui : Karim Abdel Gawad, l'homme fort de la saison 2016-2017. Le champion du monde en titre est un habitué des débuts de tournoi compliqués et celui-ci n'a pas dérogé à la règle avec une victoire 11-9 au deuxième tour contre l'Australien Cameron Pilley. Mais il a été impressionnant depuis contre Simon Rosner et James Willstrop, portant sa série d’invincibilité à 15 matches ! Les deux hommes se sont affrontés 8 fois sur le circuit pro. Gaultier avait remporté les sept premières, mais Gawad – qui a pris une autre dimension depuis quelques mois – a ouvert son compteur en quart de finale du dernier US Open.

6

Karim Abdel Gawad avait battu le Français pour la première fois à l'US Open (Crédit photo : US Open Squash)

 

Les finales du Tournament of Champions sont diffusées en direct sur Eurosport Player (pour les abonnés). La PSA propose également un live scoring sur :

https://psaworldtour.com/pages/live

 

Programme

Finale femmes (à 1 h du matin, heure française)

Camille Serme (France, n°4 mondiale) – Laura Massaro (Angleterre, n°5 mondiale)

Finale hommes (après la finale femmes)

Grégory Gaultier (France, n°3 mondial) – Karim Abdel Gawad (Egypte, n°2 mondial)

 

< Retour