Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

RÉTRO 2016 - L'ANNÉE DU SQUASH FRANÇAIS, PREMIÈRE PARTIE

Événements 29/12

La période des fêtes est traditionnellement l'occasion de revenir sur les douze mois écoulés.

Qui ont été très riches pour le squash français, aussi bien dans l'hexagone qu'à l'échelle internationale. Nous vous proposons une rétro qui retrace cette année 2016 à travers deux temps forts pour chaque mois, en compagnie des acteurs majeurs de la discipline. C'est parti pour le premier semestre ...

Article de Jérôme Elhaïk

JANVIER

Coline Aumard prend le bon wagon

1

Sa victoire contre Rachael Grinham au championnat du monde par équipes servira-t-elle de tremplin à Coline Aumard ? (Crédit photo : Paul Orlovic)

Lorsqu'on leur pose la question « quel est votre tournoi préféré ? » les joueurs et joueuses du circuit professionnel désignent très souvent le Tournament of Champions. En réalisant la plus belle performance de sa carrière contre l'Anglaise Sarah-Jane Perry au premier tour, Coline Aumard se donne le droit d'affronter Laura Massaro, sur le court vitré installé dans la célèbre Grand Central Station de New York. Nullement impressionnée, la Française passe tout près d'emmener la numéro 1 mondiale dans un cinquième jeu ! Même si elle franchit désormais systématiquement les qualifications dans les tournois World Series et est désormais installée dans le top 30, la Cristolienne n'est pas parvenue depuis à rééditer cette performance. La faute en partie à des tirages au sort compliqués, qui ont mis sur son chemin des joueuses du calibre de Raneem El-Welily, Nouran Gohar ou Amanda Sobhy. Car comme elle nous le confiait il y a quelques mois, « ce qui me manque pour franchir le palier suivant, c’est de me confronter régulièrement à des joueuses classées entre 10 et 30 mondiales. » Dans cette optique, sa victoire contre Rachael Grinham au championnat du monde par équipes il y a quelques semaines peut lui servir de référence. Notamment en vue du ToC, qui débute le 12 janvier à New-York.

La course contre la montre de Christophe André

2

Christophe André est rentré dans le top 100 en 2016 mais le Réunionnais ne veut pas s'arrêter là (Crédit photo : Philippe Rochais)

Après une période difficile due à des problèmes personnels, Christophe André avait fait son retour sur les courts à l'été 2015. Intraitable sur les opens nationaux, il remporte en janvier à Nîmes son troisième tournoi consécutif sur le circuit international, en battant l'Anglais Oliver Pett au bout du suspense. Malgré quelques pépins physiques, le Réunionnais a depuis continué sa progression, avec un titre en Ukraine et deux autres finales, dont sa première sur un 10 000 $ en décembre à Londres. Un résultat qui va lui permettre de retrouver le top 100 mondial, une barrière qu'il a enfin franchie à l'automne. « Mon véritable objectif, c’est le top 50, nous confiait-il il y a quelques semaines. Mais j’ai 29 ans, le temps presse. Je me donne encore deux ans pour réussir. » C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

mais aussi ...

Benjamin Aubert et Léa Moineau remportent les qualifications au championnat de France Élite à Tarnos.

FÉVRIER

Une logique implacable

3

Mathieu Castagnet et Camille Serme (au premier plan) ont été sacrés champions de France pour la deuxième année consécutive

Le championnat de France Élite à Aix-en-Provence n'a pas engendré la moindre surprise : on retrouve les têtes de série de 1 à 4 classées dans cet ordre à l'arrivée, chez les hommes comme chez les femmes. En l'absence de Grégory Gaultier (blessé quelques semaines plus tôt à New York), Mathieu Castagnet conserve son titre, dominant en finale un Grégoire Marche un peu émoussé par une demi-finale compliquée la veille contre Lucas Serme. De son côté, Camille Serme obtient son huitième sacre consécutif, malgré une belle résistance de sa camarade d'entraînement Coline Aumard en finale. Certains jeunes joueurs en ont quand même profité pour se distinguer, à commencer par Victor Crouin, qui termine neuvième pour sa première participation chez les garçons. Mention également à Julie Rossignol, qui passe tout près de l'exploit contre Chloé Mesic. La championne de France junior 2015 a depuis effectué ses premiers pas sur le circuit professionnel. Sans résultat majeur jusqu'ici mais en affichant quelques belles promesses. On suivra avec attention son évolution en 2017.

Le paradoxe de Benjamin Aubert

4

Jamais sacré champion de France en jeunes, Benjamin Aubert collectionne les titres sur la scène européenne (Crédit photo : French Junior Open)

Chaque sport a son lot de paradoxes. En déclarant forfait pour le championnat de France -19 ans à l'automne, Benjamin Aubert a laissé passer sa dernière chance de décrocher une couronne nationale en jeunes. Une anomalie dont les blessures sont en partie responsables, alors que le natif d'Amiens a régulèrement brillé sur la scène européenne. Comme en février à Lille, où il remporte son troisième open de France junior consécutif. Après avoir battu son camarade d'entraînement Victor Crouin en demi-finale, il vient à bout de l'Iranien Sajad Zareian en finale. Lors du championnat du monde en août en Pologne – sa dernière compétition en jeunes – il sera le seul Européen présent en quart de finale, et passera à deux doigts d'un énorme exploit contre l’Égyptien Saadeldin Abouaish après un match à rebondissements. Qui lui aurait permis de rejoindre Thierry Lincou et Grégory Gaultier, les seuls Français à avoir atteint le dernier carré de cette épreuve ...

mais aussi …

Après trois finales perdues, Baptiste Masotti remporte son premier titre sur le circuit international en Iran --- Grosse performance pour Lucas Serme en Suède avec une victoire sur Fares Dessouky et un premier quart de finale sur un tournoi 70 000 $.

MARS

Le début d'année de rêve de Mathieu Castagnet

5

Mathieu Castagnet décroche le plus gros titre de sa carrière au Canary Wharf Classic (Crédit photo : squashmad)

Mathieu Castagnet est sous le feu des projecteurs en ce début du mois de mars. Après une première demi-finale en World Series en janvier à New York, il confirme fin février au Windy City Open en atteignant les quarts de finale. Mais aussi en affolant la toile, grâce à un échange hallucinant contre Daryl Selby qui fait le tour du monde. Le meilleur est pourtant à venir, avec un succès de prestige au Canary Wharf Classic, de loin le plus grand titre de sa carrière. En l'espace de trois jours, il bat l'ancien numéro 1 mondial James Willstrop, le redoutable Australien Cameron Pilley, et enfin le vice-champion du monde et n°4 mondial, Omar Mosaad. Le Français ne se doutait sûrement pas en soulevant son trophée que le reste de l'année 2016 allait être aussi compliqué, avec des blessures à répétition à partir du championnat d'Europe par équipes en mai. Comme il le dit lui-même, « le corps a ses limites et si vous ne l’écoutez pas suffisamment, il vous sanctionne systématiquement. » Et le sien n'a pas résisté à l'enchaînement des matches, inhérent à sa progression ainsi qu'à son style de jeu exigeant physiquement. Celui qui est encore numéro 9 mondial a décidé de mettre un terme à son année après le championnat du monde en octobre, la faute à une pubalgie tenace. « C'est difficile de jouer en permanence avec des douleurs, car vous ne pouvez pas être performant si votre esprit est constamment parasité. Mais je reviendrai plus fort avec des ambitions et des objectifs nouveaux. »

Guillaume Duquennoy rattrape le temps perdu

6

Chloé Mourier et Guillaume Duquennoy (au centre) ont remporté le championnat de France 2ème série (Crédit photo : Ligue Rhône-Alpes)

Promis à un bel avenir en jeunes, le Nordiste Guillaume Duquennoy (désormais installé à Caen) rattrape le temps perdu. Grand favori de la compétition, il remporte le championnat de France 2ème série à Bron, en battant Guillaume Ducos en finale. « Oui j’ai quelques regrets, nous confiait-il après sa victoire, mais on ne peut pas revenir en arrière. Et je suis en grande partie fautif ! Tout le monde me disait que j’étais feignant, ce qui était vrai, donc à un moment j’ai décidé de me prendre en mains. J’ai peut-être perdu un peu de temps, mais ça me donne aussi une motivation supplémentaire. » Depuis, Duquennoy a continué sur sa lancée en atteignant le top 25 national. Chez les femmes, c'est la jeune Nîmoise Chloé Mourier (16 ans) qui s'impose. Une belle récompense pour cette joueuse qui a démarré le squash sur le tard à 12 ans, et qui fréquente le très prestigieux Lycée Militaire d'Aix-en-Provence. Elle ne pourra pas défendre son titre en 2017, puisque comme Duquennoy elle vient de passer première série.

mais aussi ...

Benjamin Aubert termine quatrième du championnat d'Europe junior, alors que dans la compétition par équipes les Bleuets décrochent la médaille d'argent, battus en finale par l'Angleterre --- Camille Serme perd son titre au British Open, battue en demi-finale par Nouran Gohar après un match exceptionnel --- Geoffrey Demont réalise l'une des meilleures performances de sa carrière en atteignant les demi-finales du Sekisui Open (15 000 $).

AVRIL

Lucas Serme récolte les fruits de son travail

7

Lucas Serme continue sa progression et remporte son premier 15 000 $ à Dublin (Crédit photo : PSA World Tour)

Lucas Serme remporte le plus gros titre de sa carrière avec un tournoi 15 000 $ à Dublin. Cette victoire matérialise plusieurs mois d'excellents résultats, avec des succès sur Borja Golan, Fares Dessouky ou encore Mohamed Abouelghar. Tête de série numéro 1 en Irlande, il repousse les assauts de Charles Sharpes, Campbell Grayson et enfin Declan James en finale. Depuis, son principal fait d'armes est sa première médaille continentale individuelle, avec le bronze au championnat d'Europe en septembre. En ce qui concerne le circuit international, le Cristolien est à la recherche de la grosse performance qui lui permettra de rentrer dans le top 30 mondial.

Première pour Loaec, Lemarchand, Segers et Crouin agrandissent leur collection 

8

Si Fanny Segers continue sa moisson après ses titres en -13 et en -15 ans, c'est le premier sacre national pour Laouenan Loaec (Crédit photo : Pierre-André Loaec)

Le dernier championnat de France jeunes de la saison 2015-2016 a lieu à La Rochelle en avril. En -13 ans, ce sont Laouenan Loaec et Ninon Lemarchand, leader européenne de sa catégorie, qui sont sacrés. En -17 ans, Victor Crouin est comme prévu intouchable chez les garçons, alors que Fanny Segers s'impose contre sa grande rivale Maëlle Fuhrer, qu'elle n'a cessé de croiser en 2016. La pensionnaire du Pôle de Chatenay-Malabry a confirmé depuis, avec une place de finaliste au championnat de France -19 ans et de bons résultats en tournoi européen.

mais aussi ...

Grégory Gaultier est de retour au top après sa blessure à la cheville. Il est certes battu en finale à El Gouna par Mohamed El Shorbagy, mais à l'issue d'un match de très haute volée (1h30 de match) --- Camille Serme est éliminée en quart de finale du championnat du monde par Nouran Gohar, encore une fois à l'issue d'un match très disputé.

MAI

Grégory Gaultier triomphe à Dubaï

11

Grégory Gaultier remporte la finale des World Series pour la troisième fois (Crédit photo : PSA World Tour)

Déjà vainqueur en 2008 et 2009, Grégory réalise la passe de trois lors des World Series Finals à Dubaï. Grâce à un parcours parfait, il remporte son plus grand titre de l'année 2016, dominant en finale la surprise du tournoi, l'Australien Cameron Pilley. À l'instar de son lieutenant Mathieu Castagnet, la saison du French General aura été en partie gâchée par les blessures, du ToC en janvier au championnat du monde en octobre. Grâce à son talent, Gaultier a réussi à obtenir les résultats nécessaires pour se maintenir au troisième rang mondial, mais il indique que « tout ce que je souhaite pour 2017, c'est d'avoir une année sans blessures. » Il rentrera dans le vif du sujet dès le premier tour à New York début janvier, avec un premier tour contre le prodige Péruvien Diego Elias.

Victor Crouin à pas de géant

10

En battant l'ancien champion du monde junior Karim El Hammamy, Victor Crouin cause une grosse surprise à l'open de Paris IG (Crédit photo : Open de Paris IG)

Le Squash du Jeu de Paume est secoué par un mini-tremblement de terre au premier tour des qualifications de l'open de Paris IG (25 000 $) : à 16 ans, Victor Crouin (222ème mondial) réalise un véritable exploit en sortant l’Égyptien Karim El Hammamy (n°82), ancien champion du monde junior. Le numéro 1 européen junior confirme semaine après semaine les espoirs placés en lui, avec de nombreux quarts de finale sur le circuit PSA, un huitième de finale au championnat du monde junior cet été et le titre de champion de France -19 ans en octobre. La première grosse échéance de 2017 pour le Toulonnais, elle est dans quelques jours : le British Junior Open, où il sera le meilleur espoir de médaille pour la délégation Française.

mais aussi ...

Privés de Mathieu Castagnet blessé en cours de tournoi, les Bleus ne renouvellent pas l'exploit historique de 2015 et s'inclinent en finale du championnat d'Europe par équipes contre l'Angleterre. Médaille d'argent également pour les filles de Philippe Signoret --- Autre médaille continentale, celle de bronze des -17 ans au championnat d'Europe en Belgique --- Plus gros tournoi organisé en France depuis 2008, l'open de Paris IG voit la victoire de l'Anglais Chris Simpson --- Premier titre national en vétérans pour l'ancienne numéro 10 mondiale Isabelle Stoehr, qui survole évidemment la compétition. Chez les hommes, victoire de l'Antibois Alexandre Muller.

JUIN

Mulhouse maître chez lui

11

Carton plein pour les équipes de Mulhouse sur leurs terres au championnat de France Interclubs

Le club de Mulhouse est certes habitué aux titres de champions de France par équipes, mais la cuvée 2015-2016 a une saveur particulière, avec ce doublé à domicile pour les joueurs et joueuses du président Thierry Jung. Chez les filles, les Alsaciennes reprennent leur bien à Créteil, vainqueur en 2015. En partie grâce à l'Anglaise Sarah-Jane Perry, qui bat Camille Serme pour la première fois de sa carrière après d'innombrables défaites depuis les juniors. Chez les garçons, Mulhouse remporte sa quatrième couronne consécutive avec son quatuor majeur Castagnet-Golan-Willstrop-Lincou. Aix a vendu chèrement sa peau, avec la victoire de Grégory Gaultier sur Castagnet et la belle résistance du jeune Benjamin Aubert contre Lincou, mais ça n'était pas suffisant. En partie à cause de plusieurs forfaits, les équipes de Mulhouse sont revenues sans titre de la Coupe d'Europe des clubs, disputée en Angleterre en septembre. Si elles s'imposent à nouveau à l'échelle nationale, elles auront l'opportunité de retenter leur chance, à Paderborn à l'automne 2017.

Une tendance à la hausse

12

L'open international d'Angers a été un beau succès populaire (Crédit photo : PSA Angers)

Plusieurs Français, notamment Fabien Verseille et Vincent Droesbeke, brillent à l'open international d'Angers, mais c'est finalement l'Anglais Angus Gillams qui s'impose. Le nombre de tournois organisés sur le territoire en 2016 (dix), mais surtout la hausse des prize money (notamment au Jeu de Paume, à Nantes ou à Clermont) indiquent clairement la volonté des clubs français de s'impliquer sur le circuit international. Cette tendance devrait encore s'accentuer en 2017, avec l'apparition de quelques nouveaux venus comme Toulouse ou Annecy dès le début de l'année, ou encore le passage à 15 000 $ chez les femmes à Nantes.

mais aussi …

Comme Mulhouse en N1, c'est un carton plein pour Royan à domicile lors des playoffs de Nationale 2, avec l'accession à l'élite des hommes et des femmes. Qui sont accompagnés des garçons de Toulon et des filles de Saint-Cloud --- Geoffrey Demont s'impose à Valenciennes, plus gros tournoi national de l'année (6 500 euros). Il bat en finale l'entraîneur national Renan Lavigne.

 

Ne ratez pas la deuxième et dernière partie de cette rétro 2016, qui sera publiée après-demain. Les femmes seront à l'honneur, avec la victoire de Camille Serme à l'US Open et la médaille de bronze de l'équipe de France au championnat du monde.

< Retour