Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

CHAMPIONNAT DE FRANCE INTERCLUBS : DES LEADERS INATTENDUS

Événements 25/10

 

Il ne faut évidemment pas tirer de conclusions après une seule journée, d’autant plus que quelques équipes n'étaient pas au complet. Mais certains clubs ont marqué les esprits samedi, à l'occasion de la reprise des championnats de France Interclubs. À commencer par le Jeu de Paume, emmené par sa recrue Paul Coll, qui s’est installé en tête aux côtés des Mulhousiens, quadruples tenants du titre. Chez les femmes, la très jeune équipe de Royan a fait carton plein, tout comme Gradignan et Créteil. Tous les résultats du weekend en un clin d’œil.

Nationale 1 hommes

Quadruples tenants du titre, les Mulhousiens n’alignaient pas leur équipe-type mais ça ne les a pas empêchés de débuter la saison par deux victoires. Tom Ford (Évreux) est passé tout près de l’exploit contre Mathieu Castagnet (handicapé par une pubalgie) mais c’est finalement le capitaine mulhousien qui gagne 11-9 au 5ème jeu, permettant à son équipe de s’imposer 3-1 contre les Normands. Bénéficiant de l’absence de Grégory Gaultier (resté à Aix pour soigner un adducteur douloureux en perspective du championnat du monde), les Alsaciens battent ensuite facilement Aix 4-0 et sont en tête de la N1 avec le Jeu de Paume. 

Crédits photo : Nicolas Barbeau

Les Parisiens, avec leurs deux recrues Paul Coll et Jan Koukal (photo ci-dessus), n’ont pas fait de détails à domicile contre Royan et un Valence très diminué (seulement deux jeux perdus). Les hommes de Franck Dugas, champions de N2 l’an dernier, en ont profité pour remporter leur première victoire contre les Drômois (3-1). Dans la troisième triangulaire disputée à Créteil, c’est Valenciennes qui a tiré son épingle du jeu : Renan Lavigne et ses équipiers dominent les jeunes Toulonnais (malgré la belle résistance de Mattei contre l'entraîneur de l'équipe de France) et arrachent le nul gagnant contre Créteil (avec une défaite en 5 jeux de Lavigne contre Dussourd mais qui apporte le point de bonus à son équipe). Dans l’autre rencontre, Créteil a battu Toulon 3-1. Les Varois et Valence sont relégables, à un point d'Évreux (qui a perdu contre Aix au game-average). Ces trois équipes s’affrontent d’ailleurs le 19 novembre à Valence. Le choc de cette deuxième journée opposera Mulhouse au Jeu de Paume en Alsace, d'autant que les hommes de Thierry Jung devraient aligner une grosse équipe comme souvent à domicile.

L’anecdote : l’infatigable Rudy Rohmuller

Crédits photo : Evreux Squash AC

L’Allemand de Mulhouse (deuxième en partant de la droite sur la photo) n’a pas chômé le weekend dernier. Vendredi soir, il dispute la cinquième journée de Bundesliga avec son équipe de Hambourg, à Paderborn (entre Dortmund et Hanovre). Rohrmuller (qui ne joue pas en PSA mais a eu une belle carrière en juniors, avec notamment une titre de vice-champion d’Europe derrière Lucas Serme), oppose une belle résistance à l'Anglais Daryl Selby, s'inclinant en 4 jeux. Aubaine pour le club Alsacien, ce match a été avancé et le natif de Rosenheim prend donc un vol aux aurores pour Paris, avant de rallier Évreux en voiture pour rejoindre ses équipiers. Avec son jeu sans fioritures et d’une efficacité impressionnante, l'Allemand contribue grandement aux succès de son équipe en dominant Sam Ellis (Évreux) et Fabien Verseille (Aix) sans perdre un jeu. Mais ses travaux d’Hercule ne s’arrêtent pas là. Il effectue sans attendre le trajet dans l’autre sens afin de rejoindre son équipe à Eschweiler (près de la frontière Belge), pour y affronter l’équipe locale le dimanche. Continuant sur sa lancée, il bat le Belge Joeri Hapers 3 jeux à 0. Lorsqu’on lui demande s'il n'est pas un peu fatigué par cet enchaînement de matches, ce joueur au gabarit impressionnant (1,86 m pour 86 kg) nous répond par la négative, s'empressant de préciser qu'il a également disputé un match en Interclubs en Suisse ... jeudi soir ! Infatigable on vous disait. 

NATIONALE 1 FEMMMES

Crédits photo : F.Dugas Si l'on est habitués à voir Créteil, et à un degré moindre Gradignan (anciennement Pessac), aux avant-postes, il est plus étonnant de retrouver Royan dans le trio de tête. Grâce à un recrutement judicieux – les deux meilleures joueuses européennes junior, la Belge Tinne Gilis et l'Espagnole Cristina Gomez – les filles du président Thierry Maingot ont battu l'autre promu Saint-Cloud et surtout les championnes de France Mulhouse, sans étrangère pour cette journée. La jeune Ninon Lemarchand en a profité pour faire ses grands débuts avec les Alsaciennes, sans doute une première à cet âge (13 ans !) en Nationale 1. Si elle n’a rien pu faire contre Lauriane Maingot, elle a contribué à la victoire de son équipe contre les Clodoaldiennes en battant Aloïse Antonelli.

Privées de Camille Serme en tournée aux États-Unis (et dont la série de victoires s'est interrompue dimanche soir à Brooklyn contre Alison Waters), les Cristoliennes ont également fait le plein contre Lorient et Bourges, malgré la défaite de Coline Aumard contre la Danoise Line Hansen. Cela faisait deux ans qu'elle faisait partie de l'effectif, l'Anglaise Emily Whitlock a enfin fait ses débuts sous le maillot de Gradignan. Avec Charlotte Delsinne, Noellie Boden et Sarah Mekhalfi à ses côtés, les Bordelaises sont les seules à avoir remporté leurs deux rencontres 3-0. Hasard du calendrier, les trois leaders s’affronteront le 19 novembre à Royan.  

Crédits photo : US Créteil Squash / Association Squash Gradignan

Concernant la course au maintien, les filles du Squash 95 ont remporté une victoire très importante contre Annonay. Avec notamment le succès dans le match décisif de Maëlle Fuhrer contre Fanny Segers, qui l'a battue deux fois en finale des championnats de France (U15 et U17). Les deux joueuses pourraient d'ailleurs se retrouver en quart de finale du championnat de France U19 ce weekend à Vitrolles. Trois équipes n’ont marqué aucun point : Saint-Cloud, Lorient et Annonay. Dans ce contexte, les rencontres Saint-Cloud-Squash 95 et Annonay-Lorient de novembre pèseront lourd dans la balance.

NATIONALE 2 HOMMES

Les deux formations descendues de Nationale 1 n’ont pas manqué l'ouverture de la saison : Brest, sans sa recrue Galloise Peter Creed qui disputait un tournoi au Pakistan, mais avec l'Anglais Joe Brooke et les fidèles Moineau, Favennec et B. Isambard (sur la photo avec les joueurs du WAM) ont dominé sans trembler La Rochelle et le WAM. Également au complet, Vincennes s’est imposé contre Squash 95 et Le Mans, malgré la défaite de Jean-Jacques Pineau contre Yoan Autret. Même sans ses « stars » étrangères Youssef Soliman, Miko Aijanen et Omar El Tahry, Hermine Rennes a récolté 5 points. Derrière, six équipes (de La Rochelle 3 points au WAM 0 point) se tiennent en trois longueurs. 

Crédits photo : Asso du WAM

Marseille a fait une très belle opération en battant EVAE Strasbourg et Challes-les-Eaux, deux des favoris de la poule B. Les Provençaux ont bénéficié de circonstances favorables, puisque les Savoyards étaient décimés (absences de Balbo, Pascual, Bolay et Aissaoui) et que les Alsaciens n’avaient leurs allemands Rapp et Sacher que pour la rencontre contre Challes (ils jouaient l'après-midi en Bundesliga). Mais comme nous vous l'annoncions vendredi, leur ossature Française et expérimentée (4 anciens joueurs du top 25 français ou mieux) renforcée par l'Anglais Joe Green a de toute façon fière allure. Bron (avec sa recrue Ondrej Uherka) et Clermont et son chef de file Jérôme Dadot ont marqué 5 points.

NATIONALE 2 FEMMES

La Rochelle et ses recrues en provenance de Nationale 1 (Océane Cebollada et Charlotte Demange) a déjà pris les commandes avec deux succès 3-0 sur Muret et le TOAC. On retrouve en leur compagnie Bordeaux Nord (aucune joueuse dans le top 60 mais une équipe homogène) et Vannes. Les équipières de la capitaine Florence Touboulic ont battu Niort et Rouen 2-1, le match décisif étant dans les deux cas remporté par la jeune Axelle Legrand. Avec notamment une belle perf contre Natacha Lemercier (32ème française).

Crédits photo : Bordeaux Nord

Dans la poule B, les équipes reléguées de N1 sont au rendez-vous : le Stade Français et le WAM ont remporté leurs deux rencontres, tout comme Vincennes, qui a battu la réserve de Mulhouse. Les deux poules semblent très homogènes, il faudra attendre la mi-saison pour y voir plus clair.

Crédits photo Asso du WAM

 

NATIONALE 3 HOMMES

Dans la poule A, les favoris sont au rendez-vous. Montpellier évidemment, emmenés par Geoffrey Demont, mais aussi Thierry Scianimanico et Christophe Montagnier. Les Héraultais ont été quasi-intraitables contre Andrézieux et Istres, mais ils sont devancés par Valence 2 et sa classe biberon, au nombre de jeux concédés (3 contre 4). Yves Tastet n’a pas raté ses débuts pour son nouveau club de Monaco et permet à son équipe d'être troisièmes à un point des leaders. Dans la poule B, on retrouve deux équipes Île-de-France en tête avec cinq points : le PUC de Johan Bouquet et la réserve de Vincennes, dont les équipes étaient décidément en réussite le weekend dernier. 

Crédits photo : CS Gravenchion / Rouen Squash Metropole

On retrouve trois équipes à une longueur : les Normands Rouen et Gravenchon (les premiers avec une paire Belge Jeeva-Lannoye, puis les hommes de Patrice Drieu avec leur duo Anglais Downer- Philips, photo ci-dessus). Mais aussi la réserve du WAM, qui accroche deux matches nuls bonifiés grâce à ses numéros 3 et 4, Grégory Roquette et André-Xavier Ziegler (deux victoires sans perdre un jeu). Dans la poule C, La Rochelle 2 emmené par le « revenant » Paul Bonabesse (ancien membre des équipes de France jeunes), est en tête en compagnie du SquashBad33. Équipe au sein de laquelle l'ancien golfeur professionnel - qui connait une progression ultrarapide depuis ses débuts en compétition en 2014 – s’est distingué en battant le champion de France U15 Toufik Mekhalfi (Gradignan) et Denis Bourret (Chartres). Les Bordelais affronteront en novembre Escures et Jérémy Malavialle, qui les suivent à une longueur.

Article de Jérôme Elhaïk

< Retour