Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

FINALES AIX - VALENCIENNES (HOMMES) ET MULHOUSE - CRÉTEIL (FEMMES) - RÉACTIONS

Événements 15/06

On connait l'affiche des finales du championnat de France Interclubs : Mulhouse - Créteil chez les femmes et Aix - Valenciennes du côté des hommes. Réactions.

Énora Villard (capitaine de Créteil, qualifiées pour la finale après leur victoire 3-0 face à Bourges. La numéro 3 Française s'est imposée face à Chloé Mesic)

 « J'étais satisfaite de m'imposer 3-0, car je m'étais préparée à un match serré. C'est vrai que j'ai essayé de mettre du rythme dès le début du match, et à chaque entame de jeu. Jouer vite et attaquer, c'est ce vers quoi j'essaie de faire évoluer mon jeu, et c'est également la tendance actuelle dans le squash. Mais c'est évidemment difficile voire impossible de tenir un jeu, et un match, sur le même rythme. Vu que Camille avait de bonnes chances de gagner, je savais que mon match était très important, voire décisif (elle sourit). On a fait le job aujourd'hui, et on n'a pas gaspillé trop d'énergie en vue de la finale de demain. On a effectivement montré beaucoup de détermination : comme je te l'avais dit lors de la présentation de la compétition, c'est dans ce contexte que c'est un avantage d'être amies en dehors du court, on donne tout les unes pour les autres. La finale sera effectivement assez semblable à celle de l'an dernier, sauf que j'avais joué contre Laura Pomportes. Mon match (NDLR : elle sera opposée à Isabelle Stoehr) sera à nouveau important. Est-ce que j'aime bien ce rôle ? Oui plutôt, car j'ai pour mission de lancer l'équipe sur les bons rails, mais même si je perds il y a deux matches derrière donc on peut encore se rattraper.

Enora Villard

 La capitaine Cristolienne Énora Villard (au centre) avait lancé son équipe sur les bons rails en battant Chloé Mesic (Crédit photo : Christian Lortat)

Concernant ma saison, j'en suis satisfaite car j'ai atteint plusieurs de mes objectifs, avec notamment ma première sélection en équipe de France. Je souhaitais rentrer dans le top 60 mondial, j'en suis très proche et il me reste encore deux tournois (au Pays de Galles, et au tournoi des Pyramides à Port-Marly). La saison commence à être longue, mais contrairement à la saison dernière j'ai fait un break après les play-offs en Italie, et ça m'a permis de recharger les batteries. Je vais donc essayer d'aller chercher les points qui me permettraient de rentrer dans ce top 60 … Sachant que ça peut aussi avoir son importance en vue du championnat du monde par équipe, qui va arriver rapidement (11-16 septembre en Chine), car les têtes de série sont établies en fonction des classements mondiaux. »

Thierry Jung (manager des équipes de Mulhouse, après la qualification des Alsaciennes pour la finale)

Thierry Jung

 Thierry Jung (Crédit photo : Christian Lortat)

« On se prépare à une finale compliquée contre Créteil. Le poste de numéro 3 a souvent été notre point fort, mais on a eu des difficultés cette année, avec la retraite de Laura Pomportes (qui se concentre sur son doctorat) et les blessures de Cyrielle Peltier, qui n'a pas eu le feu vert médical pour être présente ce week-end. C'est donc notre capitaine Isabelle Stoehr qui a repris le flambeau. Enora Villard (numéro 3 de Créteil) a énormément progressé et ce sera donc difficile, mais j'espère qu'Isa pourra faire parler son expérience et sa puissance de frappe, assez rare chez les femmes. On peut envisager tous les scénarios, c'est possible que ce soit terminé après deux matches … On va dire que c'est du 50/50. Mais quoi qu'il se passe demain, ça n'enlèvera rien à notre parcours, c'est déjà extraordinaire d'avoir remporté sept titres en huit ans. »

Frédéric Bardzinski (président de Valenciennes, après la qualification de son équipe pour la finale)

« Je suis ravi ! Comme l'a dit Mathieu (Castagnet, capitaine de Mulhouse), c'était du 50/50. Quand je suis parti de Valenciennes en voiture ce matin, je n'aurais pas imaginé ça. On voulait décrocher une médaille, mais on l'aurait plutôt imaginé de couleur bronze … On sait maintenant qu'elle sera au moins en argent. Battre Mulhouse chez eux, alors qu'ils sont quintuples tenants du titre, c'est évidemment un exploit. Maintenant, il va falloir bien récupérer pour la finale, mais je n'ai aucun doute, les joueurs seront à 100 %. On ne sera pas favoris, car Aix a tout de même deux joueurs du top 10 mondial, mais on va évidemment jouer crânement notre chance. Comment je vis les matches ? À fond, je suis sur le court avec les joueurs ! Je suis content car on est en finale pour la deuxième année de suite, avec une équipe relativement stable. Il y a un véritable esprit qui s'est formé. »

 Valenciennes

Valenciennes a créé la surprise en sortant Mulhouse, quintuples tenants du titre, pour le plus grand bonheur de son président Frédéric Bardzinski (à droite) (Crédit photo : Christian Lortat) 

Retrouvez tous les résultats des demi-finales sur CHAMPIONNAT DE FRANCE INTERCLUBS : PLAY-OFFS N1, DEMI-FINALES EN DIRECT 

Propos recueillis par Jérôme Elhaïk

 

< Retour