Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

CHAMPIONNAT DE FRANCE INTERCLUBS : PRÉSENTATION DES PLAY-OFFS DE NATIONALE 1

Événements 14/06

Après la N2 et la N3 le weekend dernier à Antibes, c'est au tour des clubs de l’élite de disputer leurs play-offs vendredi et samedi, à Mulhouse.

Le club hôte peut-il réaliser le doublé à domicile, comme il y a deux ans ? Après huit saisons où ils ont toujours décroché au moins un titre, les Alsaciens seront en danger cette année, avec une concurrence plus relevée que jamais. Notamment chez les hommes avec Aix, et ses deux joueurs du top 10 mondial. Retrouvez notre décryptage des demi-finales.

Article de Jérôme Elhaïk

Playoffs N1 2018 présentation Photo 1

Tous les matches seront diffusés en streaming (liens en bas de la page)

 

Nationale 1 femmes : BOURGES EN PERTURBATEUR ?

Les deux dernières éditions ont été largement dominées par Mulhouse et Créteil. Si elles veulent retrouver les Alsaciennes (largement favorites contre Lorient) en finale, Énora Villard et ses copines devront auparavant passer l'obstacle constitué par Bourges (finaliste en 2013, 2014 et 2015), qui semble en mesure de perturber la hiérarchie cette année.

Demi-finales - Vendredi 15 juin, 15 heures

Créteil (1er de la saison régulière) – Bourges (4ème)

Déjà en tête à l'issue des quatre journées en 2017-2018, Créteil a non seulement récidivé cette année mais cette fois en remportant les 8 rencontres (d'après nos recherches, c'est même la première fois que les Val-de-Marnaises ont battu Mulhouse lors de la saison régulière). Camille Serme et Coline Aumard ont participé à seulement deux journées (aucune en même temps), signe de la densité de l'effectif et de la progression des autres joueuses. À commencer par Énora Villard qui a disputé et remporté tous les matches ! « Notre objectif est évidemment de gagner mais on veut avant tout se faire plaisir, pas de pression ! » indique la capitaine Cristolienne. « C'est vrai que paradoxalement nous n'avons pas la demi-finale la plus facile alors que nous avons terminé en tête mais peu importe : ça peut être un avantage pour rentrer de plein pied dans la compétition, et d'ailleurs lorsque nous avions gagné à Rennes (NDLR : en 2015, leur seul titre à ce jour), nous avions affronté Mulhouse dès les demi-finales, donc ça ne nous fait pas peur. » L'explication est simple : avec une équipe diminuée, Bourges avait perdu ses deux premières rencontres en octobre, et a dû se contenter de la quatrième place. Cette demi-finale sera un classique des play-offs, les deux équipes s'étant affrontées cinq fois depuis 2007 (dont la finale de 2015 remportée par Créteil).

Les Berruyères se déplaceront avec leur meilleure équipe et « sur le papier les matches devraient être disputés, » ajoute Villard. Notamment celui qui l'opposera en ouverture à la capitaine adverse Chloé Mesic, 4ème française soit un rang derrière elle. « Les derniers affrontements avec Chloé ont tourné en ma faveur, et c'est certainement un avantage psychologique (NDLR : elle s'était notamment imposée 3-1 lors du match pour la médaille de bronze au dernier championnat de France). Mais chaque match est différent, et je prendrai celui-là très au sérieux. » En cas de victoire, elle mettrait son équipe en position idéale, car Camille Serme partira largement favorite face à Fiona Moverley (qui ne lui a jamais pris un jeu). « On va essayer de faire en sorte que notre numéro 2 rentre sur le court sans pression ... » précise Villard. De la pression, il y en aura si ce dernier match est décisif entre deux joueuses au niveau très proche, Coline Aumard et Millie Tomlinson (3-2 pour la Française dans leurs confrontations mais l'Anglaise a remporté les deux dernières). Pour s'imposer, Villard et ses camarades pourront également s'appuyer sur leur esprit d'équipe. « Le fait d'être amies est un plus dans ce genre de compétition, car on a encore plus envie de se battre pour celles qui sont derrière le court. Coline étant désormais installée en Angleterre, on ne s'entraîne pas souvent ensemble et on est d'autant plus contentes de se retrouver. Notre récente sélection commune en équipe de France au championnat d'Europe n'a fait que renforcer ces liens (petite pensée pour notre Guyanaise préférée Mélissa Alvès !). Mais sur le court, ça reste un sport individuel, donc ce sera à chacune d'entre nous de s'employer pour aller chercher la victoire. Rendez-vous à Mulhouse ! »

Dernière rencontre (21 octobre 2017, à Lorient) : Créteil bat Bourges : 2-1  

 

US Créteil Squash

Playoffs N1 2018 présentation Photo 2

Crédit photo : Fédération Française de Squash

--- Camille Serme (n°1 française, 5ème mondiale), Coline Aumard (n°2, 35ème), Énora Villard (n°3, 62ème)

 

Squash Club de Bourges

 Playoffs N1 2018 présentation Photo 3

Crédit photo : Squash Club de Bourges

---  Fiona Moverley (assimilée-n°2, 24ème), Millie Tomlinson (ass-n°2, 27ème), Chloé Mesic (n°4, 84ème)

 

Mulhouse (2ème) – Lorient (3ème)

La deuxième demi-finale devrait être moins équilibrée. « Ce n'est pas faire injure aux joueuses de Lorient de dire que nous sommes largement favoris, » confie le président de Mulhouse Thierry Jung. Les Alsaciennes aligneront une équipe très proche de celle titrée l'an dernier à Montpellier : l'Anglaise Sarah-Jane Perry, la Néerlandaise Natalie Grinham et Cyrielle Peltier. « On est sans doute un peu moins forts, » admet Jung, « car Natalie ne rajeunit pas (rires) et ne dispute pratiquement plus de compétition (NDLR : l'ancienne numéro 2 mondiale vient d'avoir 40 ans), alors que Cyrielle, qui comme on le sait a été ennuyée par les blessures, est légèrement un cran en-dessous du niveau qu'avait Laura Pomportes il y a un an. Mais j'ai totalement confiance en leur capacité à élever leur niveau de jeu, comme Natalie avait su le faire en finale à Montpellier. Et de toute façon, notre parcours depuis huit ans (sept titres de championnes de France et une Coupe d'Europe) est déjà exceptionnel. » Leurs adversaires disputeront les play-offs pour la deuxième fois en trois ans, prouvant ainsi qu'elles ne sont pas là par hasard. « Nous serons à nouveau outsiders, » indique la capitaine Lorientaise Laura Paquemar. « Notre objectif est de prendre le maximum de plaisir. Tout en essayant de faire mieux qu'en 2016, car nous n'avions gagné aucune rencontre, ni aucun match d'ailleurs (rires). Être présentes aux play-offs est une fierté, c'est la récompense de nos efforts car nous faisons tout pour présenter une équipe compétitive à chaque journée. » 

Dernière rencontre (18 novembre 2017, à Lille) : Mulhouse bat Lorient : 3-0  

 

Mulhouse Squash Club

 Playoffs N1 2018 présentation Photo 4

Crédit photo : Fédération Française de Squash

--- Sarah-Jane Perry (ass-n°2, 8ème), Natalie Grinham (ass-n°3), Cyrielle Peltier (n°12, 219ème)

 

Association Squash Lorientais

 Playoffs N1 2018 présentation Photo 5

Crédit photo : TopForm Squash & Fitness

--- Sophie O'Rourke (ass-n°10), Laura Paquemar (n°10), Léa Moineau (n°32)

 

Nationale 1 hommes : PLUS OUVERT QUE JAMAIS

Mulhouse peut-il décrocher un sixième titre d'affilée ? Contrairement à ces dernières années, Mathieu Castagnet et ses camarades ne seront pas favoris ce weekend. Un rôle plutôt dévolu à Aix, même si l'absence de Paul Coll redistribue quelque peu les cartes. Ces derniers affrontent l'invité surprise Toulonnais en demi-finale, alors que la rencontre Mulhouse - Valenciennes (finale de 2017) s'annonce indécise.

Demi-finales - Vendredi 15 juin, 17 heures

Aix (1er) – Toulon (4ème)

La première demi-finale entre Aix et Toulon aura un fort accent sudiste. La présence des Varois parmi les quatre meilleures équipes Françaises est une « surprise, » pour son capitaine Emmanuel Crouin. « Surtout que la saison dernière, on était promus dans l'élite et on s'était maintenus in extremis. » Encore au niveau régional au 2012-2013, l'équipe du Squash Av'New a gravi les échelons un par un, parallèlement à la progression constante de son jeune prodige Victor Crouin. « Il est évident que ces deux facteurs sont liés, mais n'oublions pas l'implication des joueurs en provenance de l'extérieur, qui ont joué tous leurs matches à 110 %, comme si ils étaient de la maison. » Quid de l'avenir sans le vice-champion junior, qui va intégrer l'université d'Harvard à la rentrée ? « Nous comptons sur lui pour jouer quelques rencontres, » précise son père. « Et si Ali Farag reste avec nous (NDLR : le numéro 2 mondial faisait partie de l'effectif mais n'a pas disputé de matches cette saison), alors nous viserons plus haut que les play-offs. »

En face d'eux, on retrouvera donc l'équipe d'Aix, très performante lors de la saison régulière (7 victoires en 8 rencontres). Pour les Provençaux, la saison 2017-2018 a été celle du changement : un club flambant neuf (le M Squash, plus grand de France avec 12 courts), un nouveau partenaire (La Maison Nordique) et équipe « new look, » renforcée par Paul Coll à l'intersaison puis Simon Rösner en janvier : avec ces deux joueurs, plus Grégory Gaultier, ils auraient fait figure d'épouvantail en Alsace mais l'absence de Coll (retenu en Nouvelle-Zélande) change la donne. Avec deux joueurs du top 10 mondial, les Aixois restent néanmoins favoris pour le titre, qui serait leur premier après de nombreuses places d'honneur. « Effectivement, ce serait super d’obtenir ce premier titre pour le club, » confie le capitaine historique Jean-Michel Arcucci. « Mais c'est déjà un très grand plaisir d’être une nouvelle fois présent à ces play-offs : plusieurs clubs ont fait des efforts cette année, afin d'être au top dans un championnat très relevé. »

Dernière rencontre (10 mars 2018, à Toulon) : Aix bat Toulon : 4-0  

 

M Squash Passion Aix – La Maison Nordique

Playoffs N1 2018 présentation Photo 6

Crédit photo : M Squash Passion

--- Grégory Gaultier (n°1, 7ème), Simon Rösner (ass-n°2, 5ème), Jan Koukal (ass-n°8), Benjamin Aubert (n°8, 122ème), Fabien Verseille (n°15)

 

Association Squash Toulon La Valette 

Playoffs N1 2018 présentation Photo 7

Crédit photo : Victor Crouin

--- Mazen Gamal (ass-n°5, 64ème), Bernat Jaume (ass-n°7, 80ème), Victor Crouin (n°7, 88ème), Fabrice Mattei (n°19). Pascal Luciani (n°58)

 

Mulhouse (2ème) - Valenciennes (3ème)

Mulhouse – Valenciennes, c'est tout simplement l'affiche de la finale de 2017 à Montpellier. Les hommes de Thierry Jung s'étaient imposés 3-0, mais la bataille avait été plus âpre que ne l'indique le score. « Ils ont une expérience de fou, » répétait le capitaine Nordiste Renan Lavigne. Quintuples tenants du titre, et même sacrés champions d'Europe pour la première fois en septembre dernier, les Alsaciens ne seront néanmoins « pas favoris, » de ces play-offs selon leur président. Notamment en raison de l'absence de l'Espagnol Borja Golan, gravement blessé au genou au championnat d'Europe par équipe. « Dans un premier temps, la demi-finale face à Valenciennes s'annonce très indécise. La forme des joueurs sera comme d'habitude un facteur important, car ils ont déjà terminé leur saison. Quoiqu'il en soit, nous aurons besoin que Rudi Rohrmuller, qui ne sera présent que vendredi, lance bien la rencontre contre Renan Lavigne. » L'an dernier, l'Allemand avait battu l'entraîneur de l'équipe de France après un match joué en deux temps. « Nous abordons la compétition très relâchés, » indique Lavigne. « Le championnat est très relevé cette année. Ce sera notre cinquième participation aux play-offs en autant de saisons dans l'élite, et nous tenterons d’accrocher une médaille, peu importe la couleur (NDLR : ils ont obtenu le bronze en 2015 et l'argent en 2017). Nous n’avons pas vocation à rivaliser avec les grosses écuries, le club accueillant aussi le plus gros open national du calendrier français. » Sur le papier, avantage également à Mulhouse du côté des numéros 1, car « James Willstrop a souvent eu le dessus sur Cameron Pilley. » Par exemple lors de la finale 2017, mais le dernier affrontement entre les deux géants (aux Jeux du Commonwealth) a été particulièrement disputé. Le capitaine Mulhousien Mathieu Castagnet essaiera ensuite de faire parler son expérience face à l'Anglais Declan James (24ème mondial, soit deux places devant lui). Le dernier match, qui pourrait être décisif, opposera Chris Simpson à Baptiste Masotti. Le Français est certes bien moins expérimenté que l'autre Anglais de Valenciennes. Mais il a prouvé sa capacité à gérer ce genre de situation, en apportant le jeu décisif à la France en finale du dernier championnat d'Europe, contre un certain Declan James.

Dernière rencontre (7 avril 2018, à Mulhouse) : Valenciennes bat Mulhouse : 2-2, 7 jeux à 6  

 

Mulhouse Squash Club

Playoffs N1 2018 présentation Photo 8

Crédit photo : Fédération Française de Squash

--- James Willstrop (ass-n°2, 18ème), Mathieu Castagnet (n°2, 26ème), Baptiste Masotti (n°5, 84ème), Rudi Rohrmuller (ass-n°12), Yann Perrin (n°14)

 

Tennis Squash Badminton de Valenciennes

Playoffs N1 2018 présentation Photo 9

Crédit photo : Fédération Française de Squash

--- Cameron Pilley (ass-n°2, 22ème), Declan James (ass-n°2, 24ème), Chris Simpson (ass-n°5, 40ème), Renan Lavigne (ass-n°14)

 

Nous vous ferons vivre la compétition tout au long du weekend : résultats en direct, comptes-rendus/interviews, présentations des finales etc.

--- Toutes les rencontres seront diffusées en streaming

Vendredi, court n°1

Vendredi, court n°2

 

--- Pour revivre les play-offs 2017

NOUVEAU DOUBLÉ POUR MULHOUSE

MULHOUSE PROLONGE SON RÈGNE 

--- Palmarès des Interclubs

Nationale 1

 Playoffs N1 2018 présentation Photo 11

Crédit photo : Fédération Française de Squash

--- Infos pratiques 

 

Revue de presse

(cliquez sur l'image)

 

Playoffs N1 2018 présentation Photo 11

 

< Retour