Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

PRÉSENTATION DU CHAMPIONNAT DE FRANCE 2ème SÉRIE

Événements 29/03

De demain à lundi, le Squash Club de Chartres accueille le championnat de France 2ème série, une épreuve très attendue dans le calendrier hexagonal.

Même si quelques noms ressortent, la compétition semble très ouverte, chez les hommes comme chez les femmes. Présentation.

 Article de Jérôme Elhaïk

Affiche France 2è série 2018

UN TABLEAU MASCULIN TRÈS OUVERT

L'an dernier, le tableau masculin avait un grandissime favori, Aurélien Gontero. Ce dernier avait tenu son rang, survolant le tournoi sans perdre un jeu. Changement de décor cette année, la compétition ayant sans doute rarement été aussi incertaine. En partie parce que quelques joueurs, qui ont brillé lors de la phase régionale et auraient pu briguer une médaille, manquent à l'appel : le triple vainqueur Gurval Isambard, Benjamin Lagier, Stéphane Gallenne (finaliste en 2017), Steven Fialeix, Stéphane Brévard, Loïc Hennard, voire les Réunionnais Billy Paton et Matthieu Huin, même si la distance est évidemment un obstacle majeur à leur participation. Mais les absents ont toujours tort, et d'habituels outsiders se retrouvent propulsés au rang de prétendant au podium. Parmi eux, Théo Parent est le seul à avoir atteint le dernier carré dans les années 2010. 9ème en 2013, 6ème en 2016 puis 4ème l'an dernier, le joueur de l'Arbonnoise refuse néanmoins d'endosser l'étiquette de « favori. J'aborderai le tournoi sans prétention et de la manière la plus simple possible : match après match. Après c'est sûr qu'il y a quelques noms qui sortent du lot, et qui normalement iront loin, mais il y a toujours des surprises sur un championnat de France. Une chose est sûre, j'ai hâte d'être à samedi et de voir la tournure du tournoi (il fait référence au tirage au sort, voir Mode d'emploi). » Parent admet cependant « être en forme, » à l'image d'un récent match perdu en cinq jeux en Interclubs contre un certain … Aurélien Gontero. Petit clin d'œil, les deux joueurs ont été coéquipiers lors de belle aventure de Bourges au début des années 2010, qui les avait conduits jusqu'en Nationale 1. Tout comme les Normands d'adoption Nicolas Cardin (Louvigny) et Alexandre Dupire (Evreux), qui sont récemment entrés dans le top 40 pour la première fois. Ce dernier désigne Parent comme le favori et estime faire partie d'un groupe de « six ou sept outsiders, mais ça dépend tellement du tirage au sort que faire des plans sur la comète est inutile. »

PR 2è série 2018 Photo 1 

Demi-finaliste l'an passé, Théo Parent est désigné comme le favori par bon nombre de ses adversaires (Crédit photo : Ligue Francophone de Squash)

Le seul qui avance (prudemment) ses pions est Thierry Scianimanico, sans doute en raison de sa grande expérience (15 titres de champion France vétérans). « Ayant souvent été première série au moment des qualifs, je ne pouvais pas participer à cette compétition, » nous a confié le joueur de Saint-Cloud, « et quand on regarde le nom des vainqueurs, on constate que décrocher une médaille n'était pas une partie de rigolade ! L'an dernier, j'étais un peu court physiquement (NDLR : éliminé en quart de finale). Je vais retenter ma chance cette année, mais le cap de la cinquantaine n'est pas facile à gérer : on récupère moins vite, et quand on force régulièrement avec des plus jeunes, la blessure arrive … Mais effectivement, j'aimerais bien faire un podium, voire mieux, car en vétérans c'est peut-être l'année de trop étant donné la concurrence (le Parisien choisit de jouer en +40 ans). Et je dois également me dépêcher de gagner avant que mon fils (Melvil, champion de France -13 ans) me mette des roustes (rires) … » 

PR 2è série 2018 Photo 2

Quinze fois titré en vétérans, Thierry Scianimanico vise une première victoire en championnat de France senior (Crédit photo : SquashSite)

Briag Isambard peut-il succéder au palmarès à son frère Gurval, lauréat en 1995, 1997 et 2007 ? Le Brestois est flatté qu'on le cite « parmi les prétendants. Le tableau semble effectivement ouvert et il n'y a pas d'épouvantail comme Aurélien Gontero (qui l'avait sorti en 1/8è) l'an dernier. Pour ma part, je ne joue quasiment qu'en Interclubs depuis plusieurs années, et l'enchainement de cinq matches risque d'être très compliqué. » Dans les possibles vainqueurs, Isambard cite « la légende Thierry Scianimanico, le solide Théo Parent mais aussi les jeunes qui montent, même si je ne les connais pas très bien. L'an dernier, j'avais bien aimé diversité du jeu d'un Noah Hateau par exemple. » Hateau, un autre nom qui figure en bonne place au palmarès, puisque son père Cédric s'est également imposé trois fois (de 2004 à 2006). « Je me souviens avoir pris le bouillon contre lui en demi-finale lors de l'un de ses titres, alors que j'étais très jeune, » indique d'ailleurs Briag Isambard ... L'opposition entre jeunes et joueurs expérimentés est habituellement l'un des intérets de ce championnat, et Hateau fait partie d'un contingent de joueurs âgés de 16 à 18 ans, qui auront des ambitions à Chartres. Parmi eux, on peut citer un autre Breton, Manuel Paquemar (récent vice-champion de France -17 ans et qui réalise une belle saison), mais aussi Grégory Veillon, Valentin Alberti et Romain Bastian.

PR 2è série 2018 Photo 3

Manuel Paquemar fera partie des jeunes joueurs à suivre à Chartres (Crédit photo : Jean-Luc Paquemar)

 

DEMANGE VEUT PRENDRE SA REVANCHE

Comme chez les hommes, on ne retrouve aucun ancien vainqueur dans le tableau. Celle qui s'en est approchée le plus est Charlotte Demange : en 2016, l'ancienne n°21 Française avait échoué en finale contre Chloé Mourier, avant d'être sortie l'an dernier en 1/8è par la future championne de France Élodie Ducos, 12-10 au 5ème jeu … « Même si j'ai un peu plus de mal à m'entraîner qu'avant, j'arrive en forme pour la compétition, » indique la joueuse de La Rochelle. « Le championnat de Ligue m'a donné confiance (NDLR : elle s'est imposée en Nouvelle-Aquitaine dans un tableau très relevé, battant notamment Cléo Meyneng et Laetita Estournes), et je vais tenter de continuer sur cette lancée. J'ai hâte que ça commence, j'espère faire un bon résultat et prendre ma revanche par rapport aux deux dernières éditions. » Ancienne membre des pôles du Mans et de Chatenay-Malabry, et demi-finaliste du championnat de France junior, Demange est malgré son jeune âge (22 ans) la joueuse qui possède la plus grande expérience du haut niveau, et sera donc la favorite logique.

PR 2è série 2018 Photo 4

Charlotte Demange (à droite) s'était incliné en finale contre Chloé Mourier il y a deux ans (Crédit photo : Ligue Auvergne Rhône Alpes)

Autre prétendante à la victoire, Ombeline Parbaud (18 ans) sera tête de série n°1 du tableau, un statut qui selon elle confère « une petite pression en plus de celle qu'on a déjà dans ce genre de compétition. Assumer ce rang ne sera pas facile, mais ça me permettra de savoir où j'en suis. Le tableau est ouvert, et monter sur le podium est l'objectif que je me suis fixé. Le plus important est cependant de faire le maximum et de prendre du plaisir sur le court. » Sur la foi de sa progression récente (11ème du championnat de France -19 ans, puis première perf à première série en janvier), Parbaud semble en mesure de répondre à ses attentes. Avec elle, mais aussi Noah Hateau et Salomé Wiart (« j'espère qu'ils seront aussi motivés que moi ! »), le club de Valence sera en tous cas l'un des mieux représentés ce weekend en Eure-et-Loir.

PR 2è série 2018 Photo 5

Sur la lancée de bons résultats cette saison, la gauchère Ombeline Parbaud espère monter sur le podium (Crédit photo : Nicolas Barbeau)

À l'instar du tableau masculin, la liste des possibles challengers est un mélange de jeunes et de joueuses plus experimentées. Parmi ces dernières, on peut citer la Mancelle Emmanuelle Le Brun (demi-finaliste en 2015, médaillée de bronze en +35 ans il y a quelques mois et championne de France 3è série en 2010). Laetitia Voisin est une autre habituée de l'épreuve, avec notamment une septième place en 2013. Elle a brillamment remporté un championnat PACA relevé, en battant deux jeunes joueuses sur lesquelles on aura un œil attentif : Fanny Beccegato, ainsi que la coéquipière de Voisin à Cuers Mahé Asensi, vice-championne de France -15 ans.

PR 2è série 2018 Photo 6

Benjamine de la compétition, Mahé Asensi disputera également le tournoi des 5 Nations avec l'équipe de France -15 le week-end prochain à Nantes (Crédit photo : Sébastien Asensi)

 

Ne manquez pas notre compte-rendu de la compétition en début de semaine prochaine.

 

Palmarès du championnat de France 2ème série (cliquez ici)

podiums 2017

Les six médaillés de l'an dernier (Crédit photo : Nantes Squash Sautron)

Revivez l'édition 2017 ici

 

Programme

Pour consulter la liste des participants et suivre les résultats en direct, allez sur www.squashnet.fr (cliquez sur "Championnat de France 2ème série - Chartres)

Premier tour (1/16ème de finale) samedi après-midi.

Finale femmes : lundi à 12h30

Finale hommes : lundi à 13h30

 

Mode d'emploi

Comme évoqué plus haut, la nouveauté de cette année est l'introduction d'un tirage au sort (auparavant, tous les joueurs étaient placés à l'avance sur un « slot » prédéfini). Voici comment le tableau est établi :

• Les têtes de série N°1 et 2 sont placées en haut et en bas du tableau,

• Tirage au sort entre les TS 3 et 4, qui sont placées chacun dans une moitié de tableau

• Tirage au sort entre les TS 5 à 8, qui sont placées chacun dans un quart de tableau

• Tirage au sort des TS 9 à 16, qui sont placées chacun dans un huitième de tableau

• Tirage au sort des TS 17 à 32, qui sont placées sur les « slot » restants

Autre nouveauté, les champion(ne)s de Ligue ne sont plus placé(e)s avant les autres : c'est le classement national uniquement qui sert de support pour le tirage au sort. 

 

Infos pratiques

Squash Club de Chartres (Facebook

Soirée dimanche soir

 

< Retour