Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

ANNECY PSA OPEN 2018 : J-1 !

Événements 12/03

À partir de demain et jusqu'à dimanche, le circuit professionnel prend ses quartiers au club du Visa Form à l'occasion du deuxième Annecy PSA Open.

La finale de la première édition avait été 100 % Française, mais la concurrence monte d'un cran avec le passage dans la catégorie 10 000 $ : six joueurs du top 100 mondial, dont le favori Richie Fallows et trois Français (Dussourd, Masotti, Crouin), font partie des prétendants au titre. Tour d'horizon des forces en présence.

 Article de Jérôme Elhaïk

LE TENANT DU TITRE

Il avait été la belle histoire de la première édition il y a douze mois : encore incertain la veille du tournoi, Benjamin Aubert était sorti des qualifications, avant de remporter quelques jours plus tard son premier titre chez les professionnels. Une performance qui lui avait valu une première sélection en équipe de France, avec à la clé un titre de champion d'Europe (même s'il ne disputa qu'un seul match). Côté pile, le natif d'Amiens a continué sur sa lancée et a effectué un bon début de saison 2017-2018 : demi-finaliste à Niort (sa première sur un 10 000 $), finaliste à Berlin et vainqueur aux Internationaux d'Italie en décembre. Côté face, il n'est pas réapparu sur le circuit depuis cette victoire, la faute à des pépins physiques qui lui empoisonnent encore (trop) souvent l'existence. Néanmoins, Aubert a effectué sa rentrée il y a dix jours sa rentrée à l'open national d'Antibes, remporté aux dépens de son camarade d'entraînement Sébastien Bonmalais. « Une bonne dose de confiance avant Annecy, » pour son entraîneur au pôle France Renan Lavigne. Un tournoi que le Français aborde « sans pression, avec l'envie de donner le meilleur de lui-même. » Le tirage au sort ne l'a cependant pas épargné : il croisera la route de la tête de série n°1, l'Anglais Richie Fallows – dès le premier tour. 

PR APO 2018 (Joueurs) Photo 1

 L'Annecy PSA Open est un grand souvenir pour Benjamin Aubert (Crédit photo : Draz Foto)

 

LE FAVORI

Richie Fallows aime bien notre pays. Ancien vainqueur de l'open de France Junior, l'Anglais avait remporté son premier tournoi 10 000 $ à Toulouse en janvier 2017, avant d'atteindre la finale à Niort il y a quelques mois. À 22 ans, ce grand espoir du squash Britannique a intégré le top 50 mondial en décembre. Il a certes perdu quelques places depuis, mais a réalisé un bon début d'année 2018 : quart de finaliste aux « British Nationals » (une première) et victoire référence contre Abdulla Al Tamimi (34ème mondial) à Detroit. Doté de qualités physiques au-dessus de la moyenne, Fallows possède également un tempérament explosif, qui lui a parfois joué des tours dans le passé. « Mais j'ai beaucoup travaillé sur mon mental, » nous disait-il après sa victoire dans la ville rose, avant d'ajouter : « J'aime bien les grosses ambiances, ça ne me dérange pas si le public encourage mon adversaire à condition qu'ils soient justes et apprécient mon jeu. » Il devrait être servi cette semaine, avec un tableau qui pourrait mettre de nombreux Français sur sa route. À commencer par Benjamin Aubert, dès le premier tour. 

PR APO 2018 (Joueurs) Photo 2

 Richie Fallows est l'un des plus grands espoirs du squash Anglais (Crédit photo : PSA World Tour)

 

LES PRÉTENDANTS

L'une des attractions de la compétition sera incontestablement Mohamed El Sherbini. Cousin de la numéro 1 mondiale (Nour El Sherbini), cet Égyptien de 25 ans avait connu une jolie carrière en juniors, atteignant les quarts de finale du championnat du monde en 2010 (il avait sorti Lucas Serme, tête de série 3). Il s'est ensuite exilé aux États-Unis, où il a participé pendant quelques années au Pro Squash Tour : ce circuit parallèle à celui de la PSA avait fait polémique, avant de s'interrompre en 2014. On a ensuite perdu la trace d'El Sherbini, qui en 2015 participe à l'ouverture d'une salle de sport à Alexandrie, avant de faire une entrée fracassante sur le circuit en 2017 : lors de la tournée Sud- Africaine au printemps, il remporte quatre tournois et vingt-deux matches consécutifs ! Il confirme dans la catégorie supérieure en octobre, s'imposant à Cleveland (10 000 $) et intégrant du même coup le top 100 mondial. Il n'a pas beaucoup joué depuis, mais son dernier match en dit long sur son potentiel : il y a quelques jours à Chicago il est passé à deux doigts de battre Max Lee (22ème mondial) en qualifications … 

PR APO 2018 (Joueurs) Photo 3

 Encore méconnu il y a quelques mois, Mohamed El Sherbini a fait une entrée fracassante sur le circuit (Crédit photo : Egyptian Streets)

Parmi les autres prétendants étrangers, on peut citer Mohammad Al Sarraj, absent l'an dernier en raison de problèmes de visa. Ce Jordanien de 19 ans, qui réside depuis quelques mois à Prague, a déjà remporté six titres sur le circuit international. Vous connaissez peut-être Bernat Jaume, qui joue en championnat de France depuis quelques années (Evreux, Toulon). Ce Catalan de 22 ans, présent au championnat du monde par équipe à Marseille, vient de remporter l'open d'Israël il y a quelques jours aux dépens d'un certain … Victor Crouin. Éliminé en quart de finale l'an dernier, le Toulonnais – qui vient d'intégrer le top 100 – a depuis pris une autre dimension : en junior (champion d'Europe, vice-champion du monde et finaliste du British Junior Open), mais aussi chez les professionnels avec déjà deux titres à la clé. Crouin aura à cœur de bien faire, pour l'une de ses dernières apparitions en France avant de rejoindre l'université d'Harvard en septembre.

 PR APO 2018 (Joueurs) Photo 4 

 Auguste Dussourd, Bernat Jaume, Baptiste Masotti, Victor Crouin et Mohammad Al Sarraj font partie des prétendants à la victoire cette année (Crédits photo : ML Photo, Philippe Rochais, Draz Foto, WSF World Juniors)

Les meilleures chances Tricolores reposent sur les épaules de Baptiste Masotti et Auguste Dussourd : rivaux depuis les juniors, leurs très bons résultats depuis septembre leur ont permis d'entrer dans le top 80 mondial. « Cette saison va être très importante pour Auguste, » nous confiait son entraîneur Philippe Signoret il y a quelques mois. Le Cristolien l'a pris au mot, enchaînant les tournois avec succès (trois titres et une finale entre septembre et décembre). Même s'il a subi un petit contrecoup logique, Dussourd aura de grandes ambitions en Savoie. Tout comme Masotti, auréolé d'une brillante tournée Canadienne : finale à Toronto, et premier quart de finale sur un 25 000 $ à Montréal, avec plusieurs matches références. Pour ces deux joueurs, cette semaine Savoyarde pourrait avoir son importance en vue de la sélection pour le championnat d'Europe.

 

ET LES AUTRES ...

Outre Crouin, Masotti et Dussourd, on retrouve deux autres Français dans le tableau : le Réunionnais Sébastien Bonmalais, et Geoffrey Demont. Membre à part entière de l'équipe de France en 2015 et 2016, ce dernier a reculé au classement car il se consacre à ses études de kiné. Son adversaire au premier tour, le jeune Anglais Patrick Rooney avait effectué un superbe premier semestre 2017 mais peine à confirmer depuis. Têtes de série 2 et 6 des qualifications, Enzo Corigliano et le régional de l'étape Vincent Droesbeke peuvent espérer grossir le contingent Tricolore dans le « main draw. » Ce sera plus compliqué pour Rohan Mandil et Steven Fialeix, auxquels l'organisation a accordé une place de « local player, » tout comme à Tarek Shehata, joueur de l'équipe fanion du club. Comme en 2017, son équipier Luca Wilhelmi a reçu la wild card dans le tableau. Il en avait fait très bon usage en franchissant le premier tour, mais la tâche sera rude contre Victor Crouin cette année.

 PR APO 2018 (Joueurs) Photo 5

 Le Suisse Luca Wilhelmi, qui joue sous les couleurs d'Annecy en championnat de France Interclubs, aura les faveurs du public (Crédit photo : Draz Foto)

 

Le tableau

Les quarts de finale théoriques sont les suivants : Fallows – Rooney, Masotti – Jaume, El Sherbini - Crouin et Al Sarraj – Dussourd. S'il parvenait à sortir vainqueur contre l'Espagnol, Masotti pourrait retrouver Fallows (qu'il n'a jamais battu) en demi. Dussourd est mené 2-1 par Al Sarraj dans leurs confrontations directes mais il a remporté la dernière au championnat du monde en décembre, alors que le match El Sherbini – Crouin représente une inconnue. Pourquoi pas une demi-finale 100 % Française ? Elle représenterait un gros défi pour Crouin, qui n'a jamais battu Dussourd. 

 

Ne manquez pas notre compte-rendu du 2ème open international d'Annecy en début de semaine prochaine. En attendant, vous pouvez suivre le tournoi au plus près sur la page Facebook officielle.

Facebook Annecy PSA Open 2018

Facebook APO 2018

Tableau (PSA World Tour) 

 

< Retour