Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actus

LES RÉSULTATS DU WEEK-END

Équipe de france 26/02

Camille Serme, seule française encore en lice, vise le dernier carré aujourd'hui au Windy City Open (WS). Manuel Paquemar obtient la médaille de bronze à l'open d'Autriche. Baptiste Masotti a joué sa ème finale sur le circuit PSA.

L'équipe de france reçue par le consul de france à chicago

Camille Serme se qualifie pour les QUARTs de finale

Propos de Philippe Signoret, entraîneur national

Camille Serme devait se méfier de ce second tour face à une égyptienne très en forme, 21ème mondiale, qui s’était débarrassée en 3 jeux, au tour précédent, de la 17 mondiale.
Mariam Metwally est talentueuse et attaque, comme tant d’autres égyptiennes, des 4 coins du court. Camille devait être rigoureuse et précise, pour frustrer son adversaire et la pousser à la faute. Même si la française était un peu tendue à l’approche du match, elle a su rentrer immédiatement dans sa tactique et prendre les commandes du match.
Constamment sous pression, Mariam n’a pas pu maîtriser les échanges, ce qui ne l’a pas empêché de réaliser des coups exceptionnels.
Camille a réalisé une solide performance sur une joueuse qui, dernièrement à New-York, était à 2 points d’emmener la future tenante du titre, El Sherbini, en 5 jeux.
Elle jouera aujourd'hui face à l’anglaise Sarah-Jane Perry, pour une place dans le dernier carré.

Mathieu Castagnet fait dans l’irrespirable, Gregoire Marche a bien résisté

Propos de Renan Lavigne, entraîneur national

Au bout du bout d’un match à couper le souffle, le mulhousien a pris une revanche éclatante sur le Qatari Abdulla Al Tamimi, qui l’avait éliminé au second tour du Championnat du Monde en décembre dernier. Quant au Montpelliérain, dominé les deux premiers jeux, il a ensuite poussé l’Egyptien Tarek Momen dans ses retranchements avant de toutefois s’incliner.

Le Cairote est assurément l’un des hommes en forme du moment (finaliste à New York en janvier et demi-finaliste en Suède il y a quelques semaines). Greg n’a donc pas à rougir de sa prestation. Il devra même s’appuyer sur les séquences de jeu des troisième et quatrième actes (14-12, 7-11) pour la suite de sa saison. Car si dans les deux premiers (11-7, 11-2), il a souvent été puni par l’Egyptien et sa volée dévastatrice, le match s’est ensuite équilibré. Le joueur du Pôle a tout de même dû sauver quelques balles de match au troisième jeu avant d’empocher un tie-break de très haut niveau, où les deux protagonistes avaient décidé de le jouer à qui collerait le plus la balle au mur latéral droit. Et à ce petit "jeu", le Français s’en est sorti. Au quatrième, Momen a repris les commandes. Greg, comme à son habitude, a défendu incroyablement et a recollé (7-7). Mais quelques mauvais choix tactiques, notamment, lui ont coûté les derniers points (7-11).

Tard dans la soirée, au 11ème étage, sur court traditionnel, Mat a réalisé une remontada -une de plus- de dingue. Après avoir laissé échapper plusieurs occasions de conclure le premier jeu (13-15), il a subi la foudre et la confiance décuplée d’Al Tamimi. Le Qatari a en effet sorti sa boîte à coups gagnants, à flicks et à fixations pour prendre deux jeux d’avance (5-11). Mais notre Mat national, comme toujours, s’est accroché. Et a ramené même les balles les plus irrécupérables. L’Asiatique a alors commencé à surjouer en commettant plusieurs fautes directes et Mathieu a rentré ses contres aux bons moments (11-8). Malgré la fatigue apparente, plusieurs nouveaux éclairs de génie ont permis au Qatari de tenir en début de quatrième jeu. Mais cela n’a pas suffi face à la ténacité et la précision retrouvée du joueur du Pôle (11-7).
Dès l’entame du jeu décisif, Abdulla s’est détaché (3-0 puis 4-1). Pour voir Mat recoller puis mener et ensuite se donner un peu d’air (9-6), au prix d’échanges intenables. Le numéro un Qatari a alors retrouvé ses jambes pour surprendre Mat sur les deux points suivants (9-8). De nouveau en confiance, le protégé de la légende australienne Geoff Hunt a tenté un nouveau nick croisé sur volée haute de revers. Fort heureusement, il n’est pas rentré. Mat, en complète automatisation, a mis sa raquette en opposition et son contre-amorti a lui pris la direction du nick (10-8). Mais une frappe de coup droit en bout de course a trouvé la plaque (10-9). Ce qui allait être le dernier point a de nouveau été monstrueux. Sur une balle revenant au milieu, le numéro deux français a pris sa place. Sa longueur de coup droit a alors été hors de portée de son adversaire qui s’était pourtant une nouvelle fois jeté. Mathieu pouvait pousser plusieurs oufs de soulagement et afficher un visage radieux. Dimanche (3 heures du matin en France), c’est bien lui qui a défié Mohamed El Shorbagy, le Champion du Monde 2017. Avec, comme décor de prestige, le magnifique court vitré de l’University Club of Chicago, il s'est incliné 3-0 (11-5, 11-5, 11-9).

Baptiste Masotti n’a pas pu mettre la touche finale

Propos de Renan Lavigne, entraîneur national

 

Ayant laissé trop d’énergie dans les tours précédents, le Niortais, pour sa dixième finale sur le circuit PSA World Tour, s’est incliné en quatre jeux face au Tchèque Daniel Mekbib (11-9, 1-11, 8-11, 12-14).

Tout avait pourtant bien débuté pour Baptiste! Il avait remporté le premier jeu sans trop laisser de plumes (11-9). Mais ça se gâtait au second (1-11). "Je lui ai donné" a t-il reconnu. Au troisième, Baptiste semblait remettre les choses dans le bon ordre, menant 6-2. Mais c’est le Tchèque qui remportait la mise (8-11). Au quatrième, le joueur du Pôle avait deux balles pour s’offrir un cinquième jeu décisif. Mais il ne pouvait les convertir et Mekbib concluait victorieusement (12-14). "J’ai laissé trop de jeux cette semaine" a encore analysé lucidement Baptiste. "Du coup, j’ai manqué de fraîcheur mentale sur cette finale. Et tactiquement, je me suis fait manger à la volée, je n’avais pas assez de largeur et de hauteur". Avec un nouveau tournoi, à Montreal, dès lundi, il aura l’occasion de tout de suite passer à autre chose.

Manuel Paquemar bronzé à l'Open d'Autriche

Le jeune tricolore a brillé en Autriche dans le tableau U17. Tête de série 5/8, il finit avec une belle médaille de bronze. Il s'incline en demi-finale face au joueur du Liechtenstein, David Maier 3-0 (11-2, 11-5, 11-2).

< Retour