Actualités F.F.SQUASH

Fédération Francaise de Squash

Actualités

CHAMPIONNAT DE FRANCE -19 ANS : RÉACTIONS DE VICTOR CROUIN ET EDWIN CLAIN

Événements 11/11

Les demi-finales du tableau masculin ont rendu leur verdict. Victor Crouin s'est logiquement imposé, mais Adrien Grasser lui a donné du fil à retordre dans le premier jeu, avant que la tête de série n°1 ne prenne logiquement le dessus. Dans la deuxième demi-finale, Edwin Clain a mis fin au superbe parcours du jeune Toufik Mekhalfi (15 ans)

, en livrant un match d'une grande solidité pour s'imposer également en trois jeux. Même si le joueur de l'US Créteil n'était que tête de série n°6, de nombreux observateurs l'attendaient en finale au regard de sa forme actuelle. Réactions des deux finalistes :

Propos recueillis par Jérôme Elhaïk

Crédits photo Squash du Rêve

Victor Crouin (en jaune et vert) : « Pourquoi j'ai fait plus de fautes que d'habitude en début de match ? Je dois avouer que je n'ai plus du tout l'habitude de faire trois matches dans la même journée, et comme je prépare chaque match avec le même soin, ça pompe de l'énergie mentalement. Je pense que j'ai été un petit peu nonchalant en début de match, et Adrien a bien joué. Mais je tenais à établir ma supériorité par la suite, ce que je suis parvenu à faire. Une finale de championnat de France ce n'est pas anodin, je suis donc satisfait. Tout le monde dit que je suis au-dessus de mes adversaires, mais la meilleure manière de les respecter, c'est de ne leur donner aucun point. Si je ne joue pas à fond, ça ne sert rien ni pour eux, ni pour moi, car si je suis venu c'est pour tirer quelque chose de mes matches. Je fais exactement la même chose avec les joueurs de mon club. (Sur son périple européen de ces derniers jours, il a disputé des rencontres par équipes en Angleterre et aux Pays-Bas). C'était vraiment super, notamment en Angleterre où j'ai fait mes débuts pour mon équipe, à domicile en plus et devant une petite centaine de spectateurs. La Premier Squash League, c'est vraiment du très haut niveau en termes d'organisation et d'ambiance, et en plus il y a eu le scénario du match (il a battu Adam Auckland en 5 jeux après avoir été mené 2-0). J'ai pas mal de tournois au cours des prochaines semaines : les Interclubs le week-end prochain, un 15 000 $ au Qatar, le London Open, un 5 000 $ à Grimsby … J'ai joué tellement de matches dernièrement que je n'ai quasiment pas eu le temps de m'entraîner ! Je ferai ensuite un petit break avant de me préparer pour le British Junior Open, l'un des objectifs majeurs de ma saison. Quelque part, si je le gagne ça me fera oublier ma défaite en finale du championnat du monde (rires) ... »

Grasser Crouin

Edwin Clain (en rouge) : « En effet c'est ma première finale en championnat de France, après de nombreuses demis ! Donc c'est une grosse satisfaction. Avec Toufik on se connaît depuis longtemps, on s'est entraîné un an ensemble à Chatenay-Malabry. Je savais comment il fallait le jouer, c'est à dire neutraliser son jeu d'attaque en levant les balles au maximum. Je suis sur une belle lancée en ce moment (NDLR : il a été finaliste du Belgian Junior le weekend dernier). L'expérience des quelques tournois PSA que j'ai disputés me sert aussi, même si je n'ai pas encore gagné de match pour l'instant (rires). Victor, j'ai énormément de respect pour tout ce qu'il fait. On se connaît également très bien, on s'affronte depuis de nombreuses années. Ça va évidemment être un match très compliqué, mais je n'ai rien à perdre et je vais jouer relâché. Mais généralement j'ai été assez satisfait des matches que j'ai joué contre lui. C'est vrai que je n'ai pas eu de matches très longs ce weekend, mais je suis quand même un peu fatigué avec l'enchaînement des compétitions et des voyages. »

Mekhafi Clain

< Retour